Féminin Psycho n°62 mai/jun 2011
Féminin Psycho n°62 mai/jun 2011
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°62 de mai/jun 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 26,6 Mo

  • Dans ce numéro : assumer ses choix, le fondement de l'équilibre et de la plénitude.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
PSY•QUO•TIDIEN frustration engendre parfois l’aigreur, ce qui devient rapidement insupportable pour l’entourage. Comment vivre en effet avec quelqu’un qui n’est jamais simplement content ? Aller vers l’auto-analyse est parfois un peu trop drastique pour ce type de profil. Il est possible de procéder par étapes. Une première solution peut être la recherche du mieux-être. Cela passe par la détente, la relaxation, le fameux lâcher-prise, sans doute l’un des objectifs les plus difficiles à atteindre pour un insatisfait. Voici un challenge digne de lui, si ce n’est que cela ne l’intéresse pas forcément. L’entourage a souvent une grande influence pour aider à ce changement d’orientation. En lui faisant comprendre que son mode de fonctionnement risque de devenir insupportable, il peut se décider à faire des efforts. Des techniques diverses existent, il convient de trouver la bonne méthode de relaxation. Cela peut passer par la reprise d’une activité physique, par la sophrologie, la visualisation, l’une des formes de yoga. L’important est déjà de se prévoir des pauses, pendant lesquelles il n’y a rien d’autre à faire que de se pencher un peu sur son propre cas. Un peu d’introspection nécessaire. Quitte à prendre des objectifs, pourquoi ne pas se donner comme ambition de ne plus utiliser les deux lettres « SI », et les quatre lettres « MAIS », sauf à bon escient. Modifier son vocabulaire, sa façon de s’exprimer a souvent une influence sur la psyché. S’obliger à s’exprimer de façon positive est une nécessité. On peut ainsi agir au jour le jour, en se donnant des objectifs quotidiens visant à améliorer son comportement. Mais il est souvent obligatoire de passer par la seconde étape pour 36 FÉMININPSYCHO « Toujours insatisfaite ! » trouver une véritable solution. Car il est très difficile, voire quasiment impossible pour certains de parvenir à sortir de ce comportement devenu habituel de façon solitaire. Pour entamer ce travail en profondeur, il faut souvent faire le pas de consulter un spécialiste pour enfin exprimer cette autosatisfaction et bénéficier de l’aide d’un professionnel. Le psychologue reste une personne étrangère avec qui il est plus aisé de parler de ce sentiment qui vient souvent gâcher les bons moments. Il arrive que quelques séances parviennent à dénouer le problème, mais il faut être prêt à évoquer son enfance pour en permettre une nouvelle lecture. PHOTOS.COM D.R. L’importance de l’entourage L’entourage doit savoir adopter le bon comportement face à l’insatisfait. Hors de question de perpétuer une attitude parentale. Evidemment, connaître un peu la vie de la personne en question peut grandement aider à sa compréhension. Il convient de ne pas entrer dans ce jeu, encore moins l’approuver ou le soutenir. Pourtant, ne rien dire est souvent la réaction des amis ou partenaires qui préfèrent supporter en silence, plutôt que de vexer ou blesser. Pour autant, il est essentiel de jouer son rôle et de s’exprimer clairement, si possible avant que la coupe ne soit trop pleine et ne mène à des disputes ou des comportements dévastateurs. Dans le milieu professionnel, il ne faut pas trop compter sur la hiérarchie pour aider à trouver une solution. En effet, de deux choses l’une : • Soit la personne a un comportement d’éternel insatisfait au travail comme à la maison et a tendance à se plaindre en permanence, auquel cas sa hiérarchie ne le verra pas d’un très bon œil• Soit son côté insatisfait en fait au contraire un bon élément, sans cesse à la recherche de l’excellence. Tout se joue donc dans la sphère de la vie privée, c’est là qu’il convient d’agir en priorité. Les bons côtés de l’insatisfaction Pour être complet, il convient de voir effectivement le bon côté de certains types d’insatisfaits. Il s’agit de ceux qui cherchent sans arrêt à se dépasser, à faire mieux que les autres et que précédemment. Une attitude qui permet d’évoluer dans la vie professionnelle, mais aussi intellectuelle. Cela est plus difficile du point de vue personnel où les émotions et les sentiments sont évidemment différents. L’idéal pour ces insatisfaits est de parvenir à maîtriser ne fût-ce qu’en partie leur principal défaut, et de ressentir moins de frustrations et de ce fait plus de sérénité. Tout en gardant une partie de ce qui fait leur principal moteur, cette envie de mieux faire. Inutile de demander l’impossible une fois encore, il s’agit de s’améliorer et non pas de se transformer du tout au tout. Une ambition qu’un insatisfait est bien capable de se donner comme objectif ! n A.B. A LIRE « Qu’est-ce qui m’empêche de me sentir bien ? Pour en finir avec l’insatisfaction chronique. » de Laure Ashner et Mitch Meyerson, Interéditions.
« Toujours insatisfaite ! » PSY•QUO•TIDIEN Apprendre à changer de point de vue Apprendre à être plus souple, y compris dans ses raisonnements, n’est pas facile ; chacun s’accorde à le penser. Mais changer sa façon d’être, d’envisager sa vie jour après jour est une tâche compliquée. Pourtant dans le cas des insatisfaits chroniques, il en va parfois de leur bonheur. Le jeu en vaut donc la chandelle ! est intimement liée au désir, à l’envie et à L’insatisfaction l’idée du plaisir attendu. Pour se libérer de ce sentiment, il existe une solution drastique : emprunter la voie religieuse. En effet, l’engagement de type monastique vise justement à la suppression des désirs qui encombrent notre vie pour parvenir à se concentrer sur l’essentiel, Dieu. La philosophie bouddhiste conseille de se libérer du désir afin de se libérer de la souffrance. Evidemment, cela est un peu compliqué à mettre en place pour la plupart d’entre nous. Il convient donc de trouver une autre porte de sortie à cet état de frustration chronique. Une frustration qui n’a rien à voir avec le complexe d’infériorité. Le fait de se sentir insatisfait n’est pas synonyme de mauvaise image de soi. Accomplir un travail sur soi-même est indispensable. L’insatisfait, comme beaucoup d’autres, n’a pas toujours très envie de faire ce travail. Et quand il finit par être convaincu du bienfondé de cette démarche, il ne sait pas forcément toujours comment s’y prendre. Faire le point sur ses objectifs Il faut bien commencer par quelque chose : pourquoi pas par vos objectifs en termes professionnels et personnels ? Vous avez prévu de parvenir à tel poste de direction d’ici trois ans ? Pourquoi pas, mais revenir à FÉMININPSYCHO 37 PHOTOS.COM PHOTOS.COM D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 62 mai/jun 2011 Page 124