Féminin Psycho n°61 mar/avr 2011
Féminin Psycho n°61 mar/avr 2011
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°61 de mar/avr 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 26,2 Mo

  • Dans ce numéro : croire en soi, ça change tout.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
PHOTOS.COM ENQUÊTE Les raisons qui entraînent la séparation sont nombreuses et il arrive fréquemment que plusieurs facteurs entrent en jeu dans la décision de la rupture. Un événement parfois relativement bénin peut provoquer la fin d’une union à la surprise générale. Mais les couples ont leurs secrets bien gardés et ne communiquent pas toujours sur leur mésentente. Alors, pourquoi décide-t-on vraiment de se quitter ? 58 FÉMININPSYCHO « Réussir une rupture » Pourquoi se sépare-t-on ? « En amour, il n'y a que la conquête et la rupture qui soient intéressantes ; le reste n'est que du remplissage. » (Maurice Donnay) N ous avons toutes connu des séparations. A titre personnel ou autour de nous, les raisons nous échappent parfois. Que les motifs soient multiples, inattendus ou classiques, chaque rupture est à la fois unique et classique. L’adultère L’adultère est certainement la raison la plus facile à invoquer pour une rupture. Que l’on soit mariée ou pas, découvrir que l’autre nous trompe est considéré comme une trahison, une violation de la sincérité des sentiments, une attaque contre notre féminité et notre capacité de séduction. Etre trompée par un homme est donc violent, généralement inattendu, car même lorsque les signes étaient présents, la plupart des femmes préfèrent ne pas regarder en face la possibilité d’une liaison éventuelle. Surtout que c’est la liaison que l’on craint. Les « coups de canif » dans le contrat ne sont pas pour autant acceptés, mais parfois tolérés, lorsque l’amour est toujours présent entre les partenaires. Il est alors considéré comme un acte unique, une erreur de parcours, qui peut être non pas oubliée, mais pardonnée. La liaison est différente, car elle implique un engagement sentimental qui ne peut donc mener qu’à la rupture.
Celle-ci intervient d’ailleurs de différentes façons, il peut s’agir d’une décision commune, de celle de la femme trompée ou au contraire du mari qui souhaite poursuivre sa liaison officiellement. N’oublions pas enfin que l’adultère de la part de la femme est aussi une cause classique de rupture. Il y a donc égalité sur ce plan-là entre les sexes. La fin du désir Une raison plus insidieuse, moins soudaine que la révélation d’une trahison, la fin du désir intervient peu à peu, sans que l’on n’y prête vraiment attention. Jusqu’au moment où l’on trouve cela soudainement insupportable. C’est fréquemment un événement extérieur, le mariage d’une amie, l’envie de partir en vacances seule, qui vient soudainement provoquer une prise de conscience : « qu’est-ce que je fais encore avec lui (ou elle) ? » Un anniversaire aussi, avoir quarante ans et se dire que la vie est trop courte pour rester avec une personne que l’on n’aime plus, même si une certaine entente cordiale s’est établie. La fin du désir, et souvent de l’amour, provoque donc des ruptures, douces lorsque ce sentiment ou plutôt cette absence de sentiment est partagée, ou brutales lorsqu’un seul des deux est concerné par cette absence d’amour pour l’autre. La jalousie excessive La jalousie excessive peut devenir assez rapidement invivable ! Si dans les premiers temps d’une histoire d’amour, ce type de jalousie peut être assez facilement supporté, comme une sorte de jeu, lorsque la relation évolue, cela change. En effet, une fois la période passionnelle quelque peu émoussée, la vie « normale » reprend le dessus. Les activités ne se font plus qu’à deux, et le besoin de sexe, toujours présent, évolue. Rien de pire que de se voir soupçonné d’aller « conter fleurette » ailleurs à chaque fois que l’on ne souhaite pas faire l’amour, ou de recevoir des appels téléphoniques à répétition afin de vérifier où l’on se trouve. La jalousie excessive mène à une souffrance de la part de la personne qui la ressent et à une exaspération de la part de l’autre. Ce sentiment violent et difficile à maîtriser peut donner lieu à des consultations psychologiques qui permettent de revenir à des limites plus raisonnables. Mais lorsque rien n’est fait pour le maîtriser, la rupture risque bien de pointer le bout de son nez plus vite qu’on ne le croit. « Tu t’laisses aller » La très célèbre chanson de Charles Aznavour sent le vécu. Toutes les femmes savent qu’une histoire d’amour qui dure passe aussi par la séduction, par des efforts pour se rendre attrayante. Le « Mâle » est fier, il aime à se pavaner auprès d’une femme soignée. Il ne s’agit pas ici de parler de « Bimbo » au bras de vieux bellâtres, mais de maris qui apprécient que leurs épouses fassent les efforts nécessaires pour leur montrer leur attachement. Et vice versa. Le laisser-aller est un « tue l’amour » qui peut coûter cher à la longue. Evidemment, un couple se connait parfaitement au bout de quelques années, et physiquement, tout n’évolue pas toujours pour le mieux. Mais c’est l’effort qui compte. Si l’on ne fait plus attention sous prétexte que le couple est ensemble depuis des années, il faut également accepter que le conjoint puisse, peut-être, faire des rencontres qui vont lui faire voir son épouse d’un autre œil, pas toujours très flatteur. Plaire est une expérience quotidienne. Après tout, aucune femme n’aimerait prendre le bras d’un homme qui ne prêterait aucune attention à son apparence ou encore pire, à son hygiène. Vouloir un enfant Fonder une famille était dans le passé l’objectif du mariage. Or, certaines circonstances font que vouloir un enfant « L'amour comporte des moments vraiment exaltants, ce sont les ruptures. » (Jean Giraudoux) peut parfois provoquer le contraire et mener à la séparation. Certains cas sont quasiment classiques, comme ces couples, relativement nombreux, qui décident de faire un autre enfant (il ne s’agit généralement pas du premier), afin de retrouver un nouvel élan. Une fois sur deux, cela provoque en fait la dissolution du couple. Les sentiments ne sont plus assez forts pour supporter l’investissement que représente ce nouveau challenge. L’autre cas, un peu moins classique, mais qui devient plus fréquent est celui de la seconde union. L’un a des enfants, l’autre n’en a pas, un moment vient où la question de l’enfant se pose et mieux vaut être en phase au risque d’aller au clash, surtout si la différence d’âge est importante. Dans le même état d’esprit, même si les deux ont des enfants, il arrive que la femme souhaite une dernière grossesse aux environs de la quarantaine, comme une angoisse qui la saisit ou une prise de conscience que cela ne sera bientôt plus possible à l’arrivée de la ménopause. Or, cela n’est pas toujours du goût du partenaire qui ne désire pas repartir à l’étape des couches et des nuits sans sommeil. Autant dire que sur ce sujet essentiel, mieux vaut avoir communiqué auparavant pour éviter les problèmes. La perte d’emploi Perdre son emploi, mais aussi d’autres événements douloureux, tels que la maladie, la dépression de l’un des conjoints peuvent mener à une rupture. Pas dans un premier temps bien entendu où l’entraide est quasiment obligatoire, mais ces tragédies sont souvent mal vécues de part et d’autre et donnent lieu à des modifications profondes au sein du couple. Les conséquences sont multiples : financières si l’on perd son emploi, psychologiques si l’on se sent dévalorisé, sexuelles parfois FÉMININPSYCHO 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 61 mar/avr 2011 Page 124