Féminin Psycho n°60 jan/fév 2011
Féminin Psycho n°60 jan/fév 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°60 de jan/fév 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 64,7 Mo

  • Dans ce numéro : retrouver ses valeurs et donner du sens à sa vie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
MES ENFANTS & MOI PHOTOS.COM FRATRIE Gérer l’arrivée d’un deuxième enfant On le sait, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur n’est pas toujours source de bonheur pour les plus grands. Surtout lorsque l’on est enfant unique ou le petit dernier d’une fratrie. Voici un statut envié qui se termine de par la décision des parents et sans que l’enfant ne puisse revenir en arrière. Pas si simple donc de se voir imposer un nouveau venu dans la famille… 78 FÉMININPSYCHO PHOTOS.COM On connaît déjà le phénomène dans les familles recomposées, la visite des enfants du nouveau partenaire n’est pas toujours une partie de plaisir, même si l’on a le même âge, même s’ils sont très gentils, même si… Alors finalement, pourquoi en serait-il autrement dans une famille dite classique ? La naissance d’un bébé provoque un véritable chamboulement, et de plus, pas simplement pour les vacances. Et non, celui-là ou celle-là va s’installer carrément dans la maison à vie… Imaginez que l’on vous pique vos jouets, parfois votre chambre ou une partie, que les câlins de Maman ne vous soient plus uniquement réservés et qu’en plus c’est vous qui vous fassiez gronder si vous bousculez le nouveau venu sous prétexte qu’il est plus petit ! « Dur dur d’être un enfant » pour paraphraser Jordy ! Premier phénomène à reconnaître : la jalousie La jalousie n’est paraît-il pas un joli sentiment, mais il faut bien reconnaître qu’elle existe et pas seulement en ce qui concerne les amours de couple. Les enfants aussi aiment et ont donc tout à fait le droit d’être jaloux. Cela ne s’exprime généralement pas tant que la mère est enceinte, le bébé restant quelque chose de relativement abstrait tant qu’il reste dans le ventre de sa mère. Mais lorsque l’enfant paraît, le frère ou la sœur réalisent parfois brutalement que c’est fini, rien à faire il va falloir compter avec le bébé et faire avec. C’est à ce moment que peuvent, ou pas, apparaître les premières réactions de jalousie. L’idée alors de renvoyer le bébé dans le ventre de sa mère semble une bonne solution pour les tout-petits. Mais, c’est malheureusement impossible ! La mère a souvent des difficultés à accepter les remarques assez cruelles de l’aîné qui peut lui demander sans ambages de se débarrasser de l’intrus. Pourtant, la mère ou le père ont rarement le sentiment d’en faire trop pour
PHOTOS.COM l’un et pas assez pour l’autre. La plupart du temps, la réaction habituelle face à un enfant jaloux est de ne pas affronter le problème de front lorsque l’enfant est jeune, mais de laisser passer un peu de temps tout en étant particulièrement vigilant au temps passé avec lui et le bébé. Responsabiliser l’aîné mais pas trop ! Responsabiliser l’aîné peut aussi être une solution, mais cela présente aussi des inconvénients. On voit ainsi des grandes sœurs se transformer en seconde maman, en tentant d’usurper un rôle qui n’est pas le leur même si la différence d’âge est assez importante, ou d’autres aînés se mettre à stresser face à la responsabilité mal vécue dont on tente de les affubler. Attention donc à ne pas aller trop vite dans cette direction. Une grande sœur de seize ans pourra bien sûr faire du baby-sitting, mais en règle générale à chaque âge ses plaisirs et à chaque membre de la famille sa place. On reconnaît très simplement les signes de la jalousie, et heureusement il est très rare que cela tourne à la tragédie. Cependant, cela peut arriver, un vilain geste est toujours possible et peut avoir des conséquences dramatiques. Sans vouloir exagérer, il faut donc surveiller PHOTOS.COM Attention régression ! On le sait, les petits vont souvent se mettre à régresser lors de l’arrivée du bébé. Pipi au lit, on retrouve le vieux doudou, on met le doigt à la bouche, on fait des bêtises, tout est bon pour que Maman redevienne comme avant. Cela semble logique puisque le nouveau venu qui est incapable de marcher, de s’exprimer, de faire quoi que ce soit d’intéressant si ce n’est crier quand il a faim semble être devenu le centre du monde. Faisons donc comme lui et tout ira bien... et rassurer l’enfant jaloux tout en lui laissant le temps de s’adapter à cette nouvelle situation, qui a priori ne lui plaît pas. Il s’agit d’une phase à passer, une nouvelle maturité que l’aîné doit s’approprier. Il ne faut pas en faire un drame, puisqu’il s’agit d’une rivalité normale au départ. Après tout, cela n’est pas très difficile à comprendre, puisque la venue d’un bébé a tendance à faire se focaliser les parents sur le nouveau-né. A chacun sa vraie place En rentrant de la clinique, faites donc de l’aîné un membre important de cette nouvelle famille et surtout pendant la journée, il est important de passer un petit moment avec lui seul, et non pas toujours en la présence du bébé ou d’un tiers. Les choses ont changé effectivement, mais pas complètement. La jalousie étant surtout le fait des petits enfants, il ne faut pas oublier que l’aîné est encore bien jeune pour tout assimiler. Le congé maternité est une bonne occasion pour la mère de reprendre les albums photos où l’aîné n’était lui aussi qu’un nouveau-né et de se focaliser sur sa petite personne. Par contre, attention aux comparaisons, qui sont souvent mal vécues par l’enfant. Elles risquent effectivement d’accentuer le sentiment de rivalité qui existe déjà. Il faut évidemment ne pas se laisser entraîner dans cette tendance (sauf si l’aîné est véritablement encore très jeune), mais au contraire lui accorder son attention en tant que grand. Il peut ainsi rajouter ses propres dessins dans l’album du nouveau bébé ou aider à de petites tâches en étant félicité, ce qui le rendra d’autant plus fier d’être capable de faire des choses que ce petit truc au fond du berceau est incapable de faire. De la jalousie à la compétition Lorsque le bébé grandit, la rivalité s’estompe sans jamais totalement disparaître notamment pour des enfants du même sexe. Mais il ne s’agira plus ici de jalousie, mais plutôt d’esprit de compétition. Il faut aussi savoir gérer le fait d’être différent à l’école ou dans la pratique d’un sport, avec des résultats qui ne sont pas identiques. La fratrie est aussi un apprentissage de partage, de négociations, de défense d’un intérêt commun ou au contraire de ses différences. Ne pas faire de différence La difficulté pour certains parents est alors de parvenir à avoir un comportement différent avec chaque enfant, tout en faisant respecter des règles communes. L’essentiel en fait est qu’il ne doit pas se créer de sentiment de préférence, comme les chouchous de la classe qui s’attirent l’inimitié de tous leurs camarades. L’instinct de protection Lorsque la différence d’âge est plus importante, la situation est alors fort différente. L’aîné partagera assez peu de jeux ou d’intérêts communs pendant longtemps. Par contre, il sera déjà suffisamment mûr pour accepter cette situation et savoir que son rôle à lui ne va pas disparaître, puisque les relations avec les parents seront forcément différentes avec l’un et l’autre. On voit au contraire se nouer des relations protectrices de la part du plus grand et parfois admiratives de la part du plus jeune, qui sont une autre forme d’amour fraternel. FÉMININPSYCHO 79



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 124