Féminin Psycho n°60 jan/fév 2011
Féminin Psycho n°60 jan/fév 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°60 de jan/fév 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 64,7 Mo

  • Dans ce numéro : retrouver ses valeurs et donner du sens à sa vie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
ENQUÊTE « Sortir de l’echec amoureux » « La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. » (François Mitterrand) 46 FÉMININPSYCHO PHOTOS.COM en fait le moment où la réaction de l’autre viendra prouver le bien-fondé de son raisonnement : elle ne peut attirer durablement un partenaire pour la simple raison qu’elle n’en vaut pas la peine. Du moins à ses propres yeux. On voit ainsi des femmes se plaire à suivre aveuglément les goûts et les opinions de leur conjoint, sans aucunement affirmer les leurs. A chaque aventure, la femme se transforme en caméléon pour plaire à l’homme en question, ou plutôt pour ne pas lui déplaire. Difficile de former un couple lorsqu’il n’y a en fait qu’une seule partie qui s’exprime. Ce profil de femme attire forcément les hommes plutôt manipulateurs qui sentent la faille chez elle. Et qui savent comment en profiter. Des histoires vouées à l’échec ou au chagrin.• Une mauvaise image du couple La recherche du prince charmant a aussi fait quelques victimes parmi les femmes. Si cela est assez classique lorsque l’on est très jeune, il convient pourtant de changer au fil du temps. Or, certaines femmes ont beaucoup de difficultés à accepter un homme aimant qui ne correspond pas à leurs rêves. Parfois parce que le couple parental constitue un modèle extrêmement fort dont l’enfant a du mal à se séparer mentalement, soit parce que le caractère romantique de la femme la porte à idéaliser ses partenaires. Une sorte de répétition qui arrive souvent chez les femmes assez jeunes, mais qui peut les faire passer à côté d’aventures qui auraient pu donner lieu à de vraies histoires d’amour. Trop espérer n’accouche souvent que de déceptions. Il semble parfois que l’on ait rencontré l’homme de sa vie par pure coïncidence. Or, il n’en est rien, car nous sommes conditionnées par les contraintes sociales, économiques, culturelles, psychologiques, physiques via nos perceptions sensorielles, sans oublier l’importance de notre enfance. Tout cela pèse sur notre ressenti à la rencontre de l’autre. De ce fait, notre choix qui semble immense est en fait assez restreint. L’autre éveille en nous un schéma inscrit en profondeur, c’est la raison pour laquelle nous avons beaucoup de difficultés à sortir d’un comportement qui semble quasiment prédéterminé. Si la vie nous semble insupportable, il peut être nécessaire d’en parler avec un professionnel pour briser ce carcan et ouvrir d’autres horizons en modifiant notre approche. n V.D. PHOTOS.COM
PHOTOS.COM 1. Cesser de se prendre pour une victime Dans les schémas classiques, on retrouve le profil de l’amoureuse malchanceuse, qui n’a pas de chance et tombe toujours sur des hommes qui profitent d’elle et la rendent malheureuse. Son entourage finit par la plaindre, car finalement elle semble tellement gentille. « Sortir de l’echec amoureux » ENQUÊTE 10 principes pour vaincre la spirale de l’échec Lorsque nous nous rendons compte de ce conditionnement qui nous mène à l’échec amoureux répétitif, nous souhaitons mettre fin à cette situation. Mais comment faire ? Il est difficile de savoir comment s’y prendre alors que cela nous concerne de si près que notre approche ne peut qu’être subjective. Explorons donc quelques voies à étudier et pourquoi pas, à mettre en pratique. Dans ce cas, la question est : « Suis-je une victime, ou je me comporte comme une victime et suis donc traitée comme telle ? » Il convient de répondre avec sincérité à cette question. A toujours tomber sur le même type d’homme, il est possible de prendre conscience que l’attitude de soumission, la volonté de plaire à tout prix, de s’oublier dans la relation provoque une réaction d’autoritarisme chez l’autre, voire plus. La volonté est presque de se dissoudre dans l’autre, afin d’éviter un rejet, qui au contraire a bien des chances de se produire. C’est la répétition qui doit provoquer une saine réflexion et une reprise en main. Le syndrome du « ce n’est pas ma faute » ou « je n’y suis FÉMININPSYCHO 47 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 124