Féminin Psycho n°60 jan/fév 2011
Féminin Psycho n°60 jan/fév 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°60 de jan/fév 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 64,7 Mo

  • Dans ce numéro : retrouver ses valeurs et donner du sens à sa vie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
PSY•QUO•TIDIEN PHOTOS.COM D.R. Décider de former un couple, voilà une décision souvent prise rapidement et de façon fort naturelle, qu’un mariage officiel soit prévu ou pas. Une nouvelle étape dans la vie, lourde de conséquences bien entendu. Que l’annulaire gauche soit orné d’une bague ou non, peu importe, le couple s’installe pour le meilleur et pour le pire ! 34 FÉMININPSYCHO « Couple : l’heure du bilan » Evoluer malgré nos différences « Les couples sont de quatre espèces : toi et moi égale toi, toi et moi égale moi, toi et moi égale nous, toi et moi égale toi et moi. » Lorsque l’un décide d’emménager chez l’autre, comme cela est le cas la plupart du temps, même si cela est pour une durée limitée pour ensuite partir ailleurs, le nouveau couple part à la découverte du quotidien à deux. Le couple : un engagement… Cela peut en effet être une étape programmée déjà depuis quelque temps et (Gilbert Cesbron) dont le but est de former un couple et une famille relativement rapidement. Rien de plus classique. Pourtant aujourd’hui, on retrouve de plus en plus de jeunes gens qui s’installent ensemble sans pour autant faire de projets. C’est l’attitude du « pour voir ». Si tout se passe bien, l’aventure continue, si ce n’est pas le cas, chacun reprend son indépendance rapidement. Un peu
PHOTOS.COM D.R.comme les enfants qui se mettent dans des situations « pour de faux », en sachant que tout cela n’est pas vraiment réel. Il est clair que lorsque le couple ne s’investit pas vraiment dans sa propre histoire, autant dire que la rupture n’est jamais loin. Dans ce cas, c’est souvent lorsque l’horloge biologique sonne à la porte que l’on se pose les questions de façon sérieuse. La logique voudrait pourtant que sans pression aucune, les deux parties s’investissent à fond pour que tout fonctionne au mieux. La phase d’adaptation, toujours délicate, est souvent facile à traverser, car l’amour est bel et bien là. L’état d’esprit a changé. Il existe bien entendu toujours cette envie de former une union véritable et presque modèle. Le romantisme n’est pas mort et pourtant il s’est transformé en profondeur du fait que le divorce est aujourd’hui un phénomène courant, il n’y a qu’à contempler les classes d’école des enfants pour avoir un aperçu statistique du phénomène. … susceptible d’être rompu Tout un chacun a donc intégré de gré ou de force cette nouvelle donnée sociétale : près d’un couple sur deux divorce tôt ou tard, et il n’est pas rare aujourd’hui de vivre plusieurs unions dans une vie. Cette donnée influence bien entendu nos comportements qu’on le veuille ou non. Nous ne sommes plus aujourd’hui dans le contexte des années cinquante où la plupart des femmes vivaient dans une dépendance financière par rapport à leur conjoint et où la séparation était problématique et mal acceptée socialement. Les Français et « le couple » Un constat vérifié par l’INSEE, qui donne cependant des précisions sur l’évolution entre 1999 et 2006 : • La proportion des 20-24 ans vivant en couple est stable ; • La proportion de personnes de plus de 65 ans vivant en couple augmente, conséquence directe de l’augmentation de l’espérance de vie ; • On enregistre donc une désaffection vis-à-vis du couple dans la population des 30-60 ans.• Proportion de personnes en couple : En 1982, 48,8% de la population française et en 2006, 47,7%.• Proportion de personnes en couple par âge : De façon assez surprenante, on retrouve aussi des différences selon les régions. Ainsi, les habitants de l’Ouest et du Nord de la France vivent plus souvent en couple. A contrario, on vit moins souvent à deux en Corse, dans le Sud et en région parisienne. Une constante géographique depuis plusieurs décennies. La croissance du couple Ce n’est pas par hasard si ce sont les environs de la quarantaine qui semblent de plus en plus délicats à aborder dans la vie d’une femme en couple. C’est le moment de la vie où l’on se sépare le plus ; le couple doit normalement arriver à maturité et pourtant c’est l’époque de tous les dangers. Cela s’explique : entre le moment où l’on s’est rencontré, que ce soit à vingt ou trente ans, l’homme et la femme ont changé les années passant. Si l’on nous a suffisamment répété que les hommes venaient de Mars et les femmes de Vénus pour expliquer tous nos petits travers et spécificités, il n’y a pas que la différence des sexes qui joue un rôle. Les femmes travaillent, ce qui leur permet en effet d’envisager les ruptures plus sereinement d’un point de vue pratique, mais cela signifie en premier 1982 2006 25-29 ans 71% 48% 30-34 ans 81% 67% 35-39 ans 84% 72% 40-44 ans 83% 74% 45-49 ans 83% 74% 50-54 ans 83% 76% 55-59 ans 83% 78% lieu qu’elles ont une vie professionnelle, des collègues de travail et s’investissent plus ou moins dans cet aspect de leur vie. A cela s’ajoute assez souvent la ou les naissances d’enfants, de grands bonheurs et parfois aussi de grands et petits soucis qui peuvent parfois miner les parents. Lorsque l’un connaît les promotions et l’autre pas, le décalage peut parfois devenir évident au fil du temps et mener à de véritables fêlures, voire à un désintérêt de part et d’autre. Même si l’ascension professionnelle se fait à deux, cela n’est pas pour autant facile, surtout si l’on a des enfants car la répartition des tâches à l’intérieur d’un couple est rarement égalitaire, ce qui mène souvent à des tensions. Le couple est constitué de deux individus différents dès le départ, et toute la stabilité du couple dépend de la capacité à gérer ces écarts parfois d’éducation, culturels ou tout simplement de caractère. Or, les années passant, nous changeons tous et toutes, parfois en mieux, parfois non et à vrai dire peu importe, car l’important est que ces évolutions ne provoquent pas de nouveaux écarts, plus difficiles à combler, entre les deux conjoints. FÉMININPSYCHO 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 124