Féminin Psycho n°60 jan/fév 2011
Féminin Psycho n°60 jan/fév 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°60 de jan/fév 2011

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 224) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 64,7 Mo

  • Dans ce numéro : retrouver ses valeurs et donner du sens à sa vie.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
PHOTOS.COM D.R. DOSSIER « Donner du sens à sa vie » TÉMOIN 28 FÉMININPSYCHO ISABELLE (45 ans, psychologue, Paris) J’ai enfin trouvé ma voie « Jusqu’à mes 40 ans, j’étais enseignante et je ne me posais pas de questions. Un voyage avec une amie en Inde a fait éclater toutes mes certitudes. J’étais à mi-chemin de ma vie, sûrement déjà sur le seuil d’une vie nouvelle, mais je ne le savais pas. A mon retour, j’ai fait une grosse dépression qui n’était en fait que la prise de conscience d’une existence qui ne me convenait plus. Après m’être remise sur pieds, j’ai repris des études de psychologie et de sociologie, dans le but de m’installer à mon compte comme thérapeute en développement personnel. J’ai démarré mon nouveau travail il y a tout juste un an. Une révélation ! Je suis enfin en accord avec moi-même, j’ai enfin trouvé ma voie ! » Propos recueillis par Valérie Loctin. Celles qui ont trouvé le chemin ! Témoignages. Il y a celles qui se laissent vivre et celles qui essayent de trouver du sens à leur parcours. Il y a celles qui s’engagent, celles qui montrent la voie et celles qui suivent. Histoires de vies… TÉMOIN TÉMOIN CAROLINE (31 ans, infirmière, Marseille) De suiveuse à meneuse ! « J’ai toujours été très complexée, mentalement et physiquement. Résultat, toute ma jeunesse, j’ai passé mon temps à me cacher, à ne pas faire de bruit, à écouter et suivre les autres. Je n’ai pas choisi mon métier par hasard, car il correspond à la fois à mon tempérament discret, à mon empathie naturelle et à mon envie d’agir au service des autres. Il y a deux ans, suite à une grève des infirmières, j’ai dû prendre sur moi pour organiser des négociations avec la direction de l’hôpital où je travaille. Je me suis découverte un besoin de communiquer, de défendre une cause, de mener des combats. De suiveuse, je suis devenue meneuse et mon existence s’est transformée ! » HELENE (49 ans, médecin à Haïti) Du sens dans l’engagement « Tout allait bien dans ma vie : un mari aimant, deux grands enfants devenus autonomes, un métier agréable de médecin généraliste dans un centre médical dans les Hauts-de-Seine. Et puis, il y a eu la catastrophe à Haïti. J’ai vu comme des millions de gens ce drame se jouer sous mes yeux par télévision interposée… C’était plus fort que moi, je ne pouvais plus rester dans mon confort bourgeois sans rien faire ! Je me suis engagée comme médecin urgentiste au sein d’une ONG à Haïti où je travaille toujours aujourd’hui. J’ai trouvé du sens dans cet engagement. Non pas que ma vie était jusqu’alors dénuée de sens, mais je me suis sentie plus utile là-bas. Mon mari n’a pas supporté l’éloignement et vient de demander le divorce. Tant pis ! C’est ici que je me sens « vivante » comme jamais ! »
MOI & L'AMOUR La solitude me désespère ! La solitude est difficile à supporter. Il suffit de l’avoir côtoyée d’un peu près, pour se dire que l’on peut s’en passer facilement ! Du moins, la solitude que l’on n’a pas choisie. Car être seule, c’est aussi le manque d’amour, le fait de ne pas avoir de compagnon. Même les meilleurs amis ne remplacent pas cette absence. Il en va autrement des moments de solitude que l’on se réserve dans une vie trop pleine ! n’est pas un animal solitaire. Nous avons réussi à L’homme évoluer grâce à notre instinct de survie et au fait que l’homme a toujours vécu en groupe, en clan, et avec différents types de communautés pour finir par créer de vraies sociétés sophistiquées et hiérarchisées. L’humain, animal social « La solitude est le fond ultime de la condition humaine. L'homme est l'unique être qui se sente seul et qui cherche l'autre. » Ces regroupements ont permis en premier lieu aux plus solides de survivre, mais a aussi contribué à protéger les plus fragiles. Nous ne sommes donc pas conçus physiquement, et psychologiquement pour supporter l’isolement. Nous recherchons de façon quasi inconsciente un partenaire de vie et notre instinct de conservation nous pousse également à procréer avant que l’horloge biologique n’ait fini de tourner. Cependant, étant des humains, le choix d’en décider autrement est toujours (Octavio Paz) possible. Cela se fait au prix d’une réflexion, parfois d’une obligation telle que la stérilité, et nous sommes tout à fait à même de mener une vie personnelle tout à fait différente. Pourtant, le fait est que dans la grande majorité des cas, nous suivons nos instincts qui consistent à créer une cellule familiale. FÉMININPSYCHO 29 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 1Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 2-3Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 4-5Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 6-7Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 8-9Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 10-11Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 12-13Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 14-15Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 16-17Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 18-19Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 20-21Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 22-23Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 24-25Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 26-27Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 28-29Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 30-31Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 32-33Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 34-35Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 36-37Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 38-39Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 40-41Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 42-43Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 44-45Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 46-47Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 48-49Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 50-51Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 52-53Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 54-55Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 56-57Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 58-59Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 60-61Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 62-63Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 64-65Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 66-67Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 68-69Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 70-71Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 72-73Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 74-75Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 76-77Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 78-79Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 80-81Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 82-83Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 84-85Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 86-87Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 88-89Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 90-91Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 92-93Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 94-95Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 96-97Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 98-99Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 100-101Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 102-103Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 104-105Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 106-107Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 108-109Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 110-111Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 112-113Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 114-115Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 116-117Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 118-119Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 120-121Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 122-123Féminin Psycho numéro 60 jan/fév 2011 Page 124