Féminin Psycho n°56 mai/jun 2010
Féminin Psycho n°56 mai/jun 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°56 de mai/jun 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 22,3 Mo

  • Dans ce numéro : rencontrer quelqu'un ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
ANTÉ 1.11.111 ».21,3 1M tir totalement vivant. Et pourtant, le temps passant, nous avons besoin d'une certaine sérénité qui nous permet mieux d'aller vers les autres. A moins que l'on aille sur la voie d'un amour intemporel, qui est celui que l'on retrouve chez les religieuses ou les prêtres dans toutes les religions qui ne permettent pas la vie familiale. A priori, parmi cette population, on retrouve un peu la même attitude que pour l'instinct maternel. A un moment de la vie, il est difficile de faire une croix définitive sur le modèle de la famille, le petit pincement de coeur en voyant des neveux et nièces n'est pas une infidélité. Et le temps passant, si l'on est convaincu d'être dans la voie d'un autre type de bonheur, les envies de normalité par rapport à la société se transforment et évoluent pour aller vers un autre type de vie. En bref, on peut dire qu'il est impossible de vivre sans amour. Le problème est de savoir ce que recouvre ce mot pour vous. Fort heureusement, il est possible et fréquent d'être privé d'une sorte d'amour, mais... pas de tous ! L'amour fait partie de notre personne, tout comme notre bras ou notre jambe. Or, comme nous sommes tous uniques, nous n'éprouvons pas les mêmes besoins. L'amour maternel peut absolument nous combler et ce de façon exclusive, tout comme l'amour et la vie de couple peuvent nous sembler absolument vitaux. A chacun sa façon d'aborder ce sentiment et de le faire en fonction de son âge et de son expérience. Après tout, la recherche du bonheur passe 96 FÉMININPSYCHO Sans avoir approché de saints ou de saintes, on peut penser que l'activité de Mère Teresa envers les enfants et les miséreux est un amour différent, mais qui lui apportait la plénitude. Pourtant, il est possible que ce choix n'ait pas été si évident lors de sa jeunesse. Un amour « multiforme » On le voit bien, dès que l'on parle d'amour, les choses se compliquent, car il s'agit d'un concept multiforme et complexe qui reste avant tout une aventure individuelle, dans le sens où les sentiments que nous ressentons restent profondément personnels et difficiles à partager en profondeur. aussi par l'amour, ne nous montrons donc pas trop gourmands. Le meilleur nous attend peut-être demain. On dit souvent que c'est après un renoncement que l'on trouve en fait ce qui semblait nous échapper. Le lâcher prise aurait donc du bon. La fin heureuse du conte de fées n'est pas garantie, mais bon pourquoi ne pas essayer ? Ecoutez donc quelques chansons d'amour, lisez une bonne vieille littérature ou partez au cinéma voir une love story (garantie happy end) pour vous redonner le moral, tout en sachant que ce n'est pas la vraie vie. Cela met un peu de baume au coeur et permet parfois de patienter avant que la vie ne vous offre de nouvelles et magnifiques surprises.• A.F. SENTIMENTS Quelques citations à médite « Je t'aime non seulement pour ce que tu es mais pour ce que je suis quand nous sommes ensemble » « Il est doux d'être aimé pour soi-même » « Il en est du véritable amour comme de l'apparition des esprits, tout le monde en parle mais peu de gens l'ont vu » « Je t'aime, tu m'aimes, on sème » « L'amour est, comme la médecine, seulement l'art d'aider la Nature » « L'amour avidement croit tout ce qu'il souhaite » « La tranquillité en amour est un calme désagréable » « Tout le plaisir de l'amour est dans le changement » « Aimer, c'est avoir le coeur qui chante, le regard qui sourit et quelques souvenirs qui pleurent » « Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif, et son futur est toujours conditionnel » « L'amour est une maladie grave dont sont atteintes bon nombre de personnes vivant seules. » Peut-être vous reconnaîtrezvous plus particulièrement dans l'un de ces proverbes... (Sources : numilog.fr, evene.fr et Wikipedia)
AhuÉ_Esglio Dans le langage quotidien, on utilise aussi le terme de jalousie dans le sens d'envie. En particulier chez les enfants. Mais eux aussi ont le droit d'être jaloux s'ils ont l'impression que l'on vient piétiner des plates-bandes qui sont les leurs. Il est vrai que l'on voit parfois dans les journaux des actes allant jusqu'au meurtre inspirés par ce sentiment. Ce sont ces déviances bien réelles qui font la mauvaise réputation de cette émotion que certains n'arrivent absolument pas à maîtriser. Pourtant, il faut bien parvenir à gérer cette émotion pour en faire au contraire un élément positif dans notre personnalité. Un besoin selon Freud Pas de panique, en effet, car selon Freud, la jalousie est quasiment un besoin. Tout petit, mais aussi adulte, nous avons absolument besoin de nous sentir aimés pour pouvoir grandir, évoluer et vivre tout simplement. Mais nous avons aussi Malade... de jalousie ! La jalousie : tout le monde critique ce sentiment, mais bien rares sont les personnes qui ne l'ont jamais ressenti. D'autant que la jalousie est liée à un bien joli sentiment celui-là : l'amour. Mais aussi l'amitié parfois. Si nous étions toute générosité ou bienveillance, peut-être ne ressentirions-nous jamais de jalousie ? Pourtant il s'agit d'un sentiment comme un autre, d'une émotion qu'il faut aussi savoir accepter. la tentation de vouloir être préférés. De ses parents, de son frère, de son prof, de son meilleur ami et bien entendu de son conjoint. Même si le rapport à l'autre se situe dans le domaine professionnel, la jalousie est parfois de mise alors qu'il ne s'agit absolument d'amour mais effectivement de préférence. Tout comme à l'école, le préféré est mal vu du jaloux qui veut prendre sa place, tout en s'en sentant incapable. Aucune distinction de race ni même de culture ne vient effacer ce schéma. La jalousie existe bel et bien même si elle s'exprime différemment y compris dans les sociétés où la polygamie est ou était admise. Dans ce cas, la société a mis en place des schémas contre lesquels il est difficile de lutter en particulier pour les femmes, mais cela n'empêche nullement des situations de jalousie de se mettre en place. Les années font que cela s'émousse au fil du temps et que la résignation vient gommer une certaine exaspération. Hommes & femmes, même combat ? Et qu'en est-il du sexe ? Les hommes et les femmes éprouvent-ils ce sentiment de façon différente, à des degrés divers ou au contraire n'enregistre-t-on aucune différence ? Objectivement, il n'existe aucune raison à ce qu'il y ait une différence quelconque entre homme et femme, du moins en théorie. Globalement, l'impression est pourtant que les hommes sont plus jaloux que les femmes. Ces comportements se sont mis en place en particulier de par des schémas de société bien spécifiques. En effet, dans la plupart des sociétés, même s'il s'agit d'époques différentes, la femme a dû se plier à l'autorité masculine jusqu'à devoir supporter d'autres épouses à ses côtés, sans véritablement avoir le choix d'adopter un autre style de vie, alors que le mari ne supporte pas qu'il y ait adultère à son égard. Cet état de fait a pour conséquence que la jalousie éprouvée par les femmes comme par les FÉMININPSYCHO 97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 1Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 2-3Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 4-5Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 6-7Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 8-9Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 10-11Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 12-13Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 14-15Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 16-17Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 18-19Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 20-21Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 22-23Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 24-25Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 26-27Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 28-29Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 30-31Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 32-33Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 34-35Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 36-37Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 38-39Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 40-41Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 42-43Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 44-45Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 46-47Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 48-49Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 50-51Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 52-53Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 54-55Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 56-57Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 58-59Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 60-61Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 62-63Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 64-65Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 66-67Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 68-69Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 70-71Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 72-73Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 74-75Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 76-77Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 78-79Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 80-81Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 82-83Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 84-85Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 86-87Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 88-89Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 90-91Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 92-93Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 94-95Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 96-97Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 98-99Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 100-101Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 102-103Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 104-105Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 106-107Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 108-109Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 110-111Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 112-113Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 114-115Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 116-117Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 118-119Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 120-121Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 122-123Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 124