Féminin Psycho n°56 mai/jun 2010
Féminin Psycho n°56 mai/jun 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°56 de mai/jun 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 22,3 Mo

  • Dans ce numéro : rencontrer quelqu'un ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
DOSSIER 64 FÉMININPSYCHO d’optimisme ! Voir la vie en rose, la prendre du bon côté, se montrer optimiste : autant de vœux qu’on formule volontiers, mais qu’on n’est pas toujours en mesure de réaliser. Les circonstances, souvent, n’y aident pas. Mais n’y a t-il vraiment que les circonstances ? C’est le moment de tester aussi notre manière de voir les choses ! 1 Depuis quelques mois, un grand jeu de hasard permet à tous les Européens d’espérer gagner des sommes astronomiques. Vous y jouez en pensant : A Que la probabilité de gagner est quasi nulle, mais tout est dans le « quasi ». B Que de toute façon vous avez très peu de chances de récupérer votre mise. C Que lorsque vous aurez gagné, vous pourrez faire plaisir à ceux que vous aimez. D Que des tas de gens gagnent à des tas de jeux, alors pourquoi pas vous ? 2 Votre supérieur hiérarchique vous a convoqué(e) à un entretien annuel. Puisque c’est confidentiel, de quoi allez-vous lui parler ? A De votre volonté de devenir, un jour prochain, calife à la place du calife. B De vos envies d’évolution et de ce que vous devez faire pour y parvenir. C De votre conviction que tout va s’arranger, même si la situation est mauvaise. D De votre perception négative de vos collègues, qui tirent l’équipe vers le bas. 3 Sans vous dire exactement pourquoi, votre médecin traitant vous envoie faire des examens complémentaires : A Vous ne voyez vraiment pas l’intérêt, puisqu’il n’y a rien de grave, de vous affoler. B Vous traînez pour les faire : s’il y avait urgence, il l’aurait dit. Alors pas d’urgence. C Vous vous rongez les sangs : pourquoi tant de mystère s’il n’y a pas de problème ? D Vous ne vous affolez pas, mais ne traînez pas non plus. Il faut savoir pour juger. 4 Quand vous étiez enfant en préparant votre cartable pour la rentrée, à quoi pensiez vous ? A À ne rien oublier, pour que l’année commence au mieux : cahiers, crayons, compas… B À la maîtresse : et si vous tombiez sur Madame Podvache, la terreur de tout le monde ? C À la joie de retrouver enfin vos petit(e)s camarades, aux grands jeux dans la cour de récré. D Aux prochaines vacances, à la Toussaint, où vous seriez à nouveau libre de vous amuser. 5 Ah, le premier rendez-vous… L’ins - tant de toutes les peurs, ou de tous les espoirs. Quel est votre style pour l’occasion ? A Furtif. Vous éludez toutes les questions qui dérangent, et oubliez tous les défauts qui vous dérangent, afin de maximiser vos chances. B Positif. Le grand amour peut se cacher derrière chaque rencontre, à condition de le laisser s’exprimer, donc vous vous laissez aller. C Narratif. Vous vous racontez de A à Z et demandez la même chose à votre vis-à-vis, histoire de voir tout de suite si ça peut coller ou non. D Créatif. Votre imagination part dans tous les sens, vous explorez tous les scénarii possibles, bref vous fantasmez. Mais ne vous envolez pas. 6 Pour être sûr de ne pas connaître de désillusion, quelle est la meilleure solution ? 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 A B C D PHOTOS : IMAGE LIBRARY. D.R.
A Appliquer toujours et en toute chose le fameux adage « Il faut savoir raison garder ». B Avancer dans la vie en faisant semblant de ne pas la reconnaître quand on la croise. C Refuser tout simplement de la ressentir, en positivant à tout prix les choses négatives. D Ne pas se faire d’illusions, ce qui est encore le meilleur moyen de ne pas être déçu. 7 « Croire encore au Père- Noël » quand on a plus de 30 ans, pour vous, c’est : A Une belle métaphore pour dire que tous les espoirs sont permis. B Le signe d’une certaine immaturité face à la réalité de la vie. C Un moyen de continuer à entretenir son imagination enfantine. D Une expression pour désigner quelqu’un qui risque d’être déçu. 8 Dans une ancienne publicité, un « inconnu » offrait des fleurs à une femme en pleine rue, séduit par son déodorant. Et dans la vraie vie ? A Il aurait vraiment l’air malin, l’inconnu, avec son bouquet et son compliment : « Quelles merveilleuses aisselles vous avez, Madame ! ». B Vous êtes tout à fait convaincu(e) que cela peut se produire. D’ailleurs vous ne sortez jamais sans penser à un éventuel imprévu… C Bien sûr, c’est assez improbable : on n’est pas supposé renifler les aisselles de son prochain. Mais le coup de foudre, ça existe ! D D’accord pour se plaire et engager la conversation, mais offrir des fleurs comme ça de but en blanc… C’est un peu rapide, vous semble t-il. 9 Le facteur vient de sonner, il apporte un courrier recommandé que vous devez signer. Vous le faites : A Avec aplomb, comme s’il était certain qu’il s’agissait d’un avis de gain au Loto. B Avec le premier stylo qui passe, en vous demandant simplement de quoi il s’agit. C Avec angoisse. Les recommandés n’annoncent toujours que de tristes nouvelles. DE LA PRUDENCE… L’optimisme, ce n’est pas vraiment votre fort. Ou alors quand il est certain que tout va bien se passer. Mais prudent(e) de nature, vous avez tendance à ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, ni à compter, comme Perrette, sur le lait que vous n’avez pas encore. Vous anticipez toujours le côté négatif des situations qui peuvent se présenter, afin de n’être pas trop déçu(e) si elles ne trouvent pas une issue favorable. Résultat : on vous dit parfois un peu rabat-joie, et il vous arrive de trouver que la vie manque de sel. Car même si on ne peut pas tout prévoir, un petit peu de rêve ne ferait pas de mal… DE L’ENTHOUSIASME… Vous êtes optimiste par nature, et le proclamez haut et fort. Ce qui ne vous empêche pas de savoir que l’optimisme n’est pas une condition sine qua non de réussite, même si vous avez tendance à minimiser le potentiel négatif de certaines situations. Non que vous n’ayez conscience de leur réalité, mais il est parfois plus confortable de faire l’autruche. Et cela vous réussit, car on vous trouver toujours plein(e) d’entrain, et votre enthousiasme a un petit côté contagieux tout à fait séduisant. Mais attention aux excès : parfois, avoir conscience des embûches et les anticiper est plus efficace que chercher à les éviter. D Avec joie, car vous adorez les surprises et un recommandé, c’en est forcément une. 10 Finalement, l’optimisme, ça sert surtout à : A Communiquer de l’enthousiasme autour de soi. B Mettre du bonheur dans une réalité imparfaite. C Voir la vie en rose, car elle est encore plus belle. D Essayer d’oublier que l’existence est difficile. CLÉMENCE ROCHARD DE LA (DOUCE) FOLIE ! Optimiste, vous ? Le mot est faible. Vous voyez en permanence la vie en rose, ou du moins vous refusez de laisser voir autre chose de vous qu’une façade résolument positive. Une belle attitude pour ceux qui vous entourent, fascinés par cette énergie qui vous anime. Vous dévorez la vie, partez toujours sur le chapeaux de roue, et faites montre d’un moral aussi excellent qu’inattaquable. Bref, vous planez. Seul petit hic : vous n’en tombez que plus bas lorsque les choses ne se déroulent pas aussi bien que prévu. Et même si vous êtes aussi capable d’accueillir l’échec avec un beau sourire, la désillusion vous guette… DE LA RAISON… La « positive attitude », c’est votre truc… dans les limites fixées par la réalité. Votre naturel optimiste vous porte à croire en vos rêves, mais vous avez aussi goûté à la désillusion et ne souhaitez pas vous y exposer. Vous faites donc preuve de raison en toute chose, comptant sur une issue positive sans négliger le potentiel négatif lorsque vous faites des projets ou attendez une chose ou une autre de la vie. C’est d’ailleurs ce caractère qui fait qu’on vous apprécie et recherche vos avis : vous êtes à la fois capable d’analyser « froidement » une situation et d’en extraire le maximum de positif. Quelle sagesse ! FÉMININPSYCHO 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 1Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 2-3Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 4-5Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 6-7Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 8-9Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 10-11Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 12-13Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 14-15Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 16-17Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 18-19Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 20-21Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 22-23Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 24-25Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 26-27Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 28-29Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 30-31Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 32-33Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 34-35Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 36-37Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 38-39Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 40-41Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 42-43Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 44-45Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 46-47Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 48-49Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 50-51Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 52-53Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 54-55Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 56-57Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 58-59Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 60-61Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 62-63Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 64-65Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 66-67Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 68-69Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 70-71Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 72-73Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 74-75Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 76-77Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 78-79Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 80-81Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 82-83Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 84-85Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 86-87Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 88-89Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 90-91Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 92-93Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 94-95Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 96-97Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 98-99Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 100-101Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 102-103Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 104-105Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 106-107Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 108-109Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 110-111Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 112-113Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 114-115Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 116-117Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 118-119Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 120-121Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 122-123Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 124