Féminin Psycho n°56 mai/jun 2010
Féminin Psycho n°56 mai/jun 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°56 de mai/jun 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 22,3 Mo

  • Dans ce numéro : rencontrer quelqu'un ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
DOSSIER 6 i 60 FÉMININPSYCHO La vie en rose Voilà votre mission : débusquer le bonheur ! Avec une seule contrainte : c’est que l’ayant trop souvent fantasmé, il n’ose plus sortir de sa cachette de peur de décevoir. Autant dire qu’il va nous donner du fil à retordre ! Pas de problème. Avec ce petit manuel de savoir-vivre, il suffira de quelques minutes pour comprendre comment apprivoiser le bonheur. L’expérience nous ap - prend que, sans nous en apercevoir, nous passons au moins une fois par semaine à côté du bonheur, si ce n’est une fois par jour. Il est donc nécessaire d’y être bien attentif, mais auparavant, écoutons cette petite histoire qui nous vient du Japon : « Un empereur (japonais donc) décida un jour d’aller en visite sur une île voisine, placée sous son autorité. Mais à peine ayant quitté le port qu’un monstre aquatique surgit des eaux devant la proue du navire. Voilà des années que je vous cours après, pour vous remettre les perles du bonheur 55 Effrayé par l’apparition soudaine de ce poisson gigantesque, il ordonna de rebrousser chemin. Quelques jours plus tard, il fit une nouvelle tentative. Et essuya un second échec. Un jour, après plusieurs tentatives avortées, le monstre réussit à le rattraper. L’empereur abattu, s’avouant vaincu lui dit « tuemoi. Je t’ai évité tant que j’ai pu, mais maintenant… » Le fin mot de l’histoire, c’est que le monstre poisson parla ainsi « Majesté, vous pouvez vous vanter de m’avoir donné du mal. Voilà des années que je vous cours après… Pour vous remettre les perles du bon - heur. » Voilà en tout cas, quel - ques perles que l’empereur a gardé de cette rencontre... Être optimiste Cultiver une conscience du bonheur suppose de ne jamais oublier ni banaliser ses chances. L’optimisme évoque une tournure d’esprit poussant à « prendre les choses du bon côté en négligeant les aspects fâcheux, par un sentiment de confiance heureuse dans l’issue favorable d’une situation ». Cultiver le bonheur Le bonheur, comme un pommier, a besoin de bons jardiniers pour se déployer et porter des fruits savoureux. Mais ceci n’est pas sans effort. Il se fait au prix de nombreuses décisions visant à transformer la grisaille quotidienne en un lieu agréable. L’histoire de la culture des pommiers nous renseigne sur notre pouvoir personnel de domestiquer la vie afin qu’elle produise davantage de fruits heureux. Observer les gens heureux Le bonheur s’enseigne mieux par l’exemple que par les conseils... Comment fonctionnent les personnes douées pour le bonheur ? Nous avons tous intérêt à choisir des professeurs de bonheur dont nous observerons, sans qu’ils le sachent forcément d’ailleurs, les attitudes. Heureux d’être soi Cessons d’être méfiant. La méfiance généralisée incite à fuir le réel pour se construire des personnages imaginaires. Le bonheur, c’est d’abord d’avoir confiance en soi, en ses propres richesses, en ses propres capacités d’analyse ou d’action, en son aptitude à faire face à la difficulté ou à accepter le destin qui se présente. Laisser parler ses émotions La colère, dit-on, est mauvaise conseillère. La règle est de rester maître de soi-même en toute occasion. Pourtant, la PHOTOS : IMAGE SOURCE. D.R.
nature nous montre partout que la colère est une composante de la vie et qu’elle y joue un rôle des plus utiles. Les couples le savent bien, qui ont compris les vertus d’une bonne scène de ménage. Quand on a deux mots à se dire, pourquoi les garder pour soi ? C’est pren dre un risque inutile : celui de voir un simple grief se trans former en une rancœur tenace. Égoïste à souhait Le bonheur est un plaisir égoïste. Il faut souvent se l’offrir seul afin de mieux le partager. Le bonheur mature est un bonheur solitaire et autonome. Il repose sur soi et dépend moins des autres. Cultiver le plaisir des sens Le bonheur repose sur notre aptitude à jouir et à nous délecter de ce qui est agréable. Nous pouvons apprendre à jouir de la vie en ayant les yeux grands ouverts et en explorant les multiples composantes du plaisir, c’est-à-dire nous exposer à une variété de plaisirs, décider de jouir, vibrer et nous laisser émouvoir. Se recentrer dans la solitude La solitude avec soi-même correspond à la face glorieuse d’être avec soi-même. C’est à l’intérieur de cet espace que la personne vit d’elle-même et avec ses propres ressources, aucunement distraite d’elles par la présence de l’autre. Transformer le vinaigre en miel par le rire Nous ne rions pas assez. Pourtant le rire a milles vertus. Pour s’esclaffer sans retenue, des clubs se sont même créés un peu partout en France. Le rire est un bon entraînement à la décontraction des muscles faciaux. Les répercussions psychiques sont immédiates. Travailler rend heureux 1. Notre vie vaut ce qu’elle nous a coûté d’effort. 2. Le travail éloi - gne de nos trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. Vivre au présent et offrir son meilleur visage Il n’y a pas une manière magique pour faire apparaître le réel, seule une manière de composer avec les dons que la vie nous offre. Le bonheur a comme meilleurs alliés le temps et les petites décisions de tous les jours. Ne pas faire de comparaison Méfions-nous de nos rêves de paradis. Bien sûr personne ne vous empêche d’être heureux en rêvant si cela vous chante. Mais sachez, que si on arrête un seul moment de rêver, on se heurte à la réalité, et d’autant plus rudement que nos rêves nous avaient entraîné plus haut. Le bonheur et l’amour L’amour est le symbole par excellence du bonheur. On imagine mal le bonheur sans amour : amour pour ses enfants, les gens, l’homme de sa vie. Ne pas dépasser la dose prescrite Le bonheur est comme une assiette à remplir. Il faut dé - terminer l’équilibre entre le nourrissant et le plaisant, tenir compte de nos besoins et cui - siner avec créativité. Seule ou en bonne compagnie. À LIRE M.D. Psychologie des gens heureux Michel Giroux Quebecor 168 p.17,05 €. Comment enfin me sentir bien Mitch Meyerson, Laurie Ashner Umm. « Rn me sentir hien InterÉditions 256 p.22,80 €. FÉMININPSYCHO 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 1Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 2-3Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 4-5Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 6-7Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 8-9Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 10-11Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 12-13Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 14-15Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 16-17Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 18-19Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 20-21Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 22-23Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 24-25Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 26-27Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 28-29Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 30-31Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 32-33Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 34-35Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 36-37Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 38-39Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 40-41Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 42-43Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 44-45Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 46-47Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 48-49Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 50-51Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 52-53Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 54-55Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 56-57Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 58-59Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 60-61Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 62-63Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 64-65Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 66-67Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 68-69Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 70-71Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 72-73Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 74-75Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 76-77Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 78-79Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 80-81Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 82-83Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 84-85Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 86-87Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 88-89Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 90-91Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 92-93Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 94-95Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 96-97Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 98-99Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 100-101Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 102-103Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 104-105Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 106-107Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 108-109Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 110-111Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 112-113Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 114-115Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 116-117Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 118-119Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 120-121Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 122-123Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 124