Féminin Psycho n°56 mai/jun 2010
Féminin Psycho n°56 mai/jun 2010
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°56 de mai/jun 2010

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 22,3 Mo

  • Dans ce numéro : rencontrer quelqu'un ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
PHOTOS.COM DOSSIER « Rencontres amoureuses » INC0.801011c1 18 FÉMININPSYCHO L’ABC des rencontres sur Internet Ces dernières années, on a vu se développer une multitude de concepts en tout genre (quiet party, seven2one, turbo dating, croisières et séjours pour célibataires, etc.) qui ont tous pour vocation de mettre en contact les solos afin de leur permettre de trouver l’âme sœur. Internet s’est imposé comme un nouvel espace de rencontres pour les célibataires en mal de couple. De nombreuses sociétés tentent de s’imposer sur le marché des rencontres en ligne à grands coups de campagnes marketing, faisant même muter la Saint-Valentin, fête des amoureux, en un rendez-vous pour célibataires. Féminin Psycho a mené l’enquête sur ces sites... Le célibataire est devenu une valeur marchande à lui tout seul. Mais les excès pour capter un maximum de clients deviennent légion, sans même parler des sites de rencontres encore fortement influencés par les pratiques du Minitel rose ou des sites qui fabriquent des listes d’abonnés bidons afin d’augmenter artificiellement le volume des inscrits et donc la liste des personnes à rencontrer. Parmi l’éventail de moyens mis à leur disposition, les sites de rencontres tirent leur épingle du jeu et, contrairement à la « fureur » éphémère du speed dating notamment, ils restent aujourd’hui un moyen privilégié par les solos dans leur quête amoureuse. Le succès des sites de rencontres Une étude réalisée pour Spir Multimédia à l’occasion du lancement d’un nouveau site de rencontres a permis de comprendre ce phénomène de société, et notamment de savoir si les sites de rencontre pouvaient être un élément de réponse à la difficulté à créer du lien social dans la société d’aujourd’hui. Pour ce faire, Spir Multimédia a fait réaliser un sondage par TNS Sofres auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française. Une telle taille d’échantillon permet de mettre en exergue le point de vue, bien sûr du grand public, mais également des publics spécifiques que sont d’une part les internautes, et d’autre part les célibataires de plus de 35 ans. Selon cette étude, la majorité des Français interrogés s’accorde pour reconnaître la difficulté aujourd’hui à rencontrer des personnes, que ce soit pour se faire de nouveaux amis (54%), pour construire un projet de vie à deux (52%), ou plus simplement pour discuter, parler des problèmes de la vie (52%). Raison majeure de ces difficultés pour rencontrer des personnes : c’est l’indifférence des gens, citée par 70% des Français, et parmi eux encore plus fortement par les femmes (73%) et les célibataires de plus de 35 ans. Viennent ensuite le manque de temps (37%, cité davantage par les internautes - à 43% - dont on voit bien que c’est l’une de leur préoccupation spécifique), l’arrivée de nouveaux moyens de communication (25%) et l’absence à proximité de lieux ou d’endroits où l’on peut rencontrer des gens (14%). Fait saillant, Internet est plus un facilitateur de rencontre qu’un générateur d’isolement, comme on le dit souvent trop rapidement : invités à nous donner les raisons « qui expliquent qu’il peut être plus facile aujourd’hui de rencontrer des personnes, que ce soit pour construire un projet de vie ou pour se faire de nouveaux amis », les Français citent en premier (35%), l’arrivée de nouveaux moyens de communication comme Internet par exemple. Il est à noter qu’Internet arrive en tête des hiérarchies
de toutes les catégories sociales à l’exception des commerçants et artisans, et des 65 ans et plus. Des tabous qui disparaissent Les Français ne considèrent pas choquant le fait « d’établir une relation durable ou de se marier avec quelqu’un que l’on a rencontré sur Internet » (67%), ni de « chercher à rencontrer quelqu’un en consultant les petites annonces » (73%), encore moins de « chercher à se faire de nouvelles relations, à dialoguer sur des sites Internet » (74%). Il s’agit là de résultats massifs, qui montrent bien la force du phénomène de société : le hasard organisé n’est plus tabou car il correspond à un besoin profond de sociabilité et d’échange. Bien sûr, cela n’évacue pas toutes les réticences : elles émanent essentiellement des femmes, des personnes âgées et des catégories populaires : à titre d’exemple, se marier avec quelqu’un que l’on a rencontré sur Internet est choquant pour 31% des femmes, 30% des ouvriers, 44% des 65 ans et plus (pour une moyenne nationale de 27%). Ces résultats témoignent de la profonde attractivité des sites de rencontre et de dialogue, pour deux raisons majeures : ils sont une réponse à un réel besoin de créer du lien, dans une société largement perçue comme atomisée et individualiste ; ils bénéficient de l’image désormais familière de modernité d’Internet : rencontrer quelqu’un sur Ce que pensent les Français... Ils sont sans doute plus ouverts qu’attendu sur le sujet : sans accorder au média Internet des avantages exclusifs, ils le perçoivent sans doute comme un moyen éventuellement complémentaire des autres modes de rencontre déjà existants. Ce sont d’ailleurs avec les Espagnols les plus nombreux à se déclarer « clients potentiels ». I EXPERT PASCAL LARDELLIER, sociologue et auteur de « Le Cœur net, célibat et amours sur le web ». Une arme de plus « Pour trouver l’amour, celui d’un soir ou avec un grand A, le site de rencontre est une arme de plus dans l’arsenal des célibataires. » Internet, ce n’est peut-être encore pas très prudent, en tous cas, c’est une démarche d’ouverture et de modernité, et en tout état de cause, ce n’est plus un tabou. L’extraordinaire réussite de Meetic Meetic.fr s’est rapidement imposé en France, Italie, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni et Belgique. 1,5 million de célibataires européens ont déjà été séduits par Meetic qui s’impose maintenant comme le premier service paneuropéen de rencontres amoureuses, en occupant notamment une confortable place de leader en France, Italie et Espagne. Meetic apporte la preuve que le marché du célibat sur Internet nécessitait un véritable acteur leader aux offres clairement identifiables et les célibataires de nouveaux services adaptés à leur « conquête de l’âme sœur ». Meetic montre également qu’un service dédié à la rencontre amoureuse, sérieux, sans concession d’aucune sorte aux principes qui ont vu fleurir les services roses dans les années 80, peut réussir aussi bien commercialement que financièrement. Enfin, avec son service paneuropéen à base de données commune, grâce auquel les célibataires européens peuvent accéder au service dans leur langue et échanger avec les célibataires de tous les autres pays, Meetic donne un contenu amoureux à l’union européenne. L’équipe de meetic elle-même compte 5 nationalités ! L’équipe de Meetic ambitionne depuis le départ de rendre « ses lettres de noblesse » à la rencontre amoureuse en ligne. « Notre objectif était de redorer le blason d’un secteur plutôt sulfureux, et d’approcher les services de rencontres d’une manière réellement professionnelle, ces derniers souffraient d’un manque de crédibilité et d’une frontière floue entre sites de rencontres et sites « roses ». Nous sommes parvenus à évangéliser ce concept », déclare Marc Simoncini, PDG et fondateur du site. « Meetic est perçu comme un site sérieux et fiable, nous éditons une charte de confiance en 10 points que nous nous engageons à respecter (pas de fausses annonces, pas d’animatrices, contenus modérés etc.). Cette qualité de service est rendue possible par des moyens dédiés importants (l’équipe de modération représente près de 50% des effectifs de Meetic !), elle a largement contribué au succès incontestable de Meetic sur le marché européen ». En effet, Meetic a su s’expatrier avec le même succès en ouvrant des sites en Italie, Espagne, Allemagne, Royaume-Uni et Belgique. « Les courbes de progression sont identiques dans tous les pays d’Europe, confirmant ainsi le concept et l’adéquation de meetic avec les nouveaux comportements face à la rencontre », indique Marc Simoncini. Ulteem by Meetic, une autre approche Ulteem by Meetic a été créé pour offrir un nouveau mode de rencontres à toutes celles et ceux qui aspirent à une relation durable fondée sur des personnalités compatibles et sur des aspirations communes. Le principe du site est de rapprocher les adhérents sur la base de critères psychologiques et sociologiques issus d’un test exclusif développé en collaboration avec une équipe de spécialistes. FÉMININPSYCHO 19 PHOTOS.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 1Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 2-3Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 4-5Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 6-7Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 8-9Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 10-11Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 12-13Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 14-15Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 16-17Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 18-19Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 20-21Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 22-23Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 24-25Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 26-27Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 28-29Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 30-31Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 32-33Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 34-35Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 36-37Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 38-39Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 40-41Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 42-43Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 44-45Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 46-47Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 48-49Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 50-51Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 52-53Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 54-55Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 56-57Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 58-59Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 60-61Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 62-63Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 64-65Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 66-67Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 68-69Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 70-71Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 72-73Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 74-75Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 76-77Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 78-79Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 80-81Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 82-83Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 84-85Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 86-87Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 88-89Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 90-91Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 92-93Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 94-95Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 96-97Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 98-99Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 100-101Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 102-103Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 104-105Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 106-107Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 108-109Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 110-111Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 112-113Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 114-115Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 116-117Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 118-119Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 120-121Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 122-123Féminin Psycho numéro 56 mai/jun 2010 Page 124