Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°47 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : le goût de vivre... savoir le trouver et le conserver.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
d’abord, un enfant épanoui• 98 FÉMININ PSYCHO ● D’ABORD, UN ENFANT ÉPANOUI « Les spécialistes sont formels : sans réalisme, pas question d’épanouissement... » L’épanouissement, un chemin personnel ? Devenus adultes, nous avons appris à ressentir cet état d’être épanoui ou pas. Chez l’enfant, on le reconnaîtra d’abord en le ressentant. Mais lui-même n’est pas immédiatement en mesure de le reconnaître, aussi faut-il l’accompagner. Et ce durablement, car loin d’être une émotion de l’instant, l’épanouissement demande plutôt que soit parcouru un chemin : apprendre à détecter ce qui nous satisfait ou pas, apprendre aussi de ses échecs, de ses peurs ou de ses doutes, apprendre à créer des dynamiques positives qui soutiendront l’optimisme ou à tirer le meilleur parti d’une joie ressentie, tout cela ne se fait pas en un jour. Au parent attentif de guider les pas de son enfant à travers les problématiques que la vie lui propose, à l’enfant d’apprendre progressivement à faire ses propres choix parmi les attitudes de réponse qu’il peut adopter. Mais sans toutefois oublier qu’un enfant épanoui est d’abord présent au monde. Un indispensable réalisme Car les spécialistes sont formels : sans réalisme, pas question d’épanouissement. Le docteur Thomas insiste particulièrement sur la notion d’effort qui doit accompagner le plaisir de la réussite, ainsi que sur le principe de réalité, d’où il est finalement impossible de s’abstraire. Pour le premier aspect, l’idée est que le véritable accomplissement se trouve non seulement dans la PHOTOS : IMAGE SOURCE. D.R.
Avec un ado, pour rendre la vie de famille plus paisible... ● Relativisez les problèmes, au lieu de tout dramatiser. Votre adolescent n’en gardera que mieux son calme. ● Dites à ce dernier que vous comprenez très bien qu’il ait de nouvelles exigences, notamment de liberté et d’indépendance. ● Mais rappelez-lui régulièrement que vous avez aussi les vôtres. ● Montrez-vous vigilant sur les points particulièrement sensibles (son hygiène de vie, son travail scolaire, ses rapports avec les autres, etc.) ● Évitez les explications « sauvages » satisfaction d’avoir réussi quelque chose, mais aussi et surtout dans le fait d’avoir trouvé un moyen de le faire. Produire un effort et en être récompensé par un succès est épanouissant, tout obtenir sans coup férir ne l’est pas. Pour le second aspect, il s’agit d’avoir bien présent à l’esprit qu’on ne peut s’épanouir en s’extrayant de la réalité. Au contraire, refuser l’ancrage dans le réel est un excellent moyen d’être tôt ou tard rattrapé, plus violemment, par lui. Pour devenir un adulte serein, capable d’affronter la réalité, l’enfant a besoin d’être très jeune mis au fait de sa dureté. Sans lui soumettre de problématiques qu’il entre deux portes. En prenant le temps, votre enfant peut vous confier son désir d’entreprendre de bonnes études. Son style de vie et ses discours laissent paraître qu’il se fiche de tout, alors qu’au fond de lui il veut profondément réussir et ne pas gâcher sa vie. ● Chaque fois que vous abordez un sujet, tâchez d’être le plus concret possible : « Qu’est-ce que cela entraîne aujourd’hui, qu’est-ce que cela peut provoquer plus tard ? ». ● Ne cherchez pas à tout prix à avoir raison. Extrait de Un enfant épanoui, par le ne peut assumer, sans lui faire porter de poids trop lourd en fonction de son âge, ne pas travestir le réel ni chercher à l’en préserver est fondamental. Car le positif s’apprécie aussi à l’aune du négatif… Pour les parents, la mission est à la fois simple et très difficile : il s’agit de choyer l’enfant sans le gâter, de le protéger sans le couver. Question d’équilibre ! Quelques chemins d’épanouissement Si l’enfant doit apprendre progressivement à trouver les voies de son épanouissement, l’adulte, nous l’avons vu, guide ses pas. C’est lui qui lui suggérera des activités extra-scolaires pour complémenter ses apprentissages, sera attentif à son humeur, à ses émotions. Surtout, c’est lui qui apportera les cadres nécessaires à sa sécurité physique et affective. Un délicat travail de sollicitation et d’accompagnement pour ce qui relève des activités, d’encadrement pour ce qui relève des limites, qui demande à l’adulte d’avoir confiance en lui… Mais puisqu’on apprend toute la vie, accompagner l’épanouissement de son enfant peut être, pour le parent, un moyen de se « revisiter ». Et quel joli chemin que celui qu’on parcourt ensemble… ■ D’ABORD, UN ENFANT ÉPANOUI ● FÉMININ PSYCHO 99 PHOTO : ABLESTOCK. D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 124