Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°47 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : le goût de vivre... savoir le trouver et le conserver.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
Travail & vie quotidienne « Nombre d’aménagements seraient possibles pour améliorer le vécu professionnel » INTERVIEW PIERRE ANGEL Travailler, c’est « trop dur », paraît-il. Insécurité de l’emploi, stress, flexibilité accrue, perméabilité des sphères privée et professionnelle : le travail serait-il en passe de se faire esclavage ? Pour le psychiatre et coach Pierre Angel, développer le bien-être au travail n’est pas que souhaitable : c’est possible. Un optimisme qu’on espère aussi contagieux que l’alarmisme auquel il s’oppose… Qu’est-ce qui a changé dans le monde du travail ? Beaucoup de choses ont changé. D’abord, il y a une compétition accrue des économies au niveau international, qui se ressent nécessairement à plus petite échelle. Notamment, on constate une croissance de l’insécurité de l’emploi, une crainte accrue du chômage, et des itinéraires de vie qui doivent par conséquent changer. Nous n’avons plus, comme avant, de visibilité sur plusieurs générations, où on exerçait une profession de père en fils. Nous n’avons plus non plus de repères géographiques durables, les 72 FÉMININ PSYCHO ● TRAVAIL & VIE QUOTIDIENNE délocalisations et expropriations créant des ruptures de territoires. Et les individus sont-ils les mêmes ? On constate, face à ces évolutions, un individualisme renforcé. Les trajectoires professionnelles étant souvent rompues, il n’y a plus de patriotisme d’entreprise : on saute de bonus en bonus, de poste en poste. On constate aussi que le poids du travail dans l’identité des individus est plus fort. En France, par exemple, ce sont 72% des femmes qui travaillent : un record en Europe, peut-être du au fait que nous avons
beaucoup d’aides sur les modes de garde. Les individus doivent s’habituer à l’éloignement, aux 3/8, au télétravail, aux évolutions techniques incessantes… Cela change-t-il les organisations ? Sur la base de toutes ces évolutions, on constate en effet l’apparition de nouveaux modes de management. Au lieu de formules hiérarchiques verticales descendantes, un peu « militaires », nous avons désormais une formule horizontale, où l’individu-salarié est invité à prendre plus de responsabilités. Après avoir essayé de nombreuses formules – le taylorisme, le fordisme, etc. – et réalisé toute une série d’études, on s’aperçoit que la plus efficiente, qui améliore la productivité, est plus participative. D’où un management plus proche, moins « à sens unique », qui répond davantage aux besoins de l’époque. Y a-t-il des effets pervers à cette évolution ? En partageant davantage les responsabilités, tout le monde se retrouve avec une pression accrue sur son travail. Et le salarié a toujours le sentiment qu’il n’en fait pas assez, le patron lui faisant d’ailleurs bien comprendre. On peut quasiment se retrouver dehors du jour au lendemain ! Cette meilleure répartition des responsabilités permet certes une meilleure productivité, moins de « dilution » des efforts, mais au prix de ce surcroît de pression sur tous. Car les « stresseurs » s’en trouvent évidemment multipliés, et s’exercent sur chacun. Peut-on imaginer des parades à cette pression ? Oui, et heureusement ! On peut par exemple ajuster les objectifs en fonction des compétences, ce qui n’est pas toujours le cas. On a tendance à (se) fixer des objectifs tout à fait inatteignables, ce qui maintient les individus dans un vécu d’incompétence. On peut aussi consacrer suffisamment de temps à la formation, pour évoluer et s’adapter à ce contexte changeant. On peut réfléchir à de meilleurs aménagements des horaires, de manière à ce que chacun puisse trouver un meilleur équilibre entre sa vie privée et sa vie professionnelle. On peut réfléchir à des solutions de télé-travail : les moyens de communication dont nous disposons aujourd’hui le rendent possible pour nombre de professions, notamment intellectuelles... Il y a beaucoup de choses qui seraient possibles et souhaitables. Dans quelle mesure seraientelles possibles ? Chaque milieu a ses contraintes, dont on ne peut évidemment toujours s’affranchir. Mais il y a toujours des gains possibles. Il faut perdre l’habitude de se croire seul, car cela n’est pas vrai. En matière d’aménagement des temps et modes de travail, des expériences ont été « Il est tellement difficile de réussir pour les femmes qu’elles deviennent, bien souvent, plus dures que les hommes... » conduites qui se sont révélées des succès, en fonction de chaque domaine. Dans le domaine automobile, beaucoup de recherches ont été effectuées sur l’alimentation, le rapport à l’alcool, la gestion du stress : pour ce dernier point, on a aménagé des salles de sport dans l’entreprise. Dans une grande entreprise de travaux publics, on a constaté les difficultés rencontrées par les femmes• TRAVAIL & VIE QUOTIDIENNE ● FÉMININ PSYCHO 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 124