Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°47 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : le goût de vivre... savoir le trouver et le conserver.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
aller vers les autres « Il faut montrer son intérêt pour les autres en allant au-devant d’eux » INTERVIEW ISABELLE NAZARE-AGA Les autres sont essentiels à notre équilibre, qu’on le veuille ou non. Or, 58% de la population française souffrirait d’anxiété sociale, selon une étude citée par Isabelle Nazare-Aga, psychothérapeute, dans son ouvrage « Approcher les autres : est-ce si difficile ? », publié aux éditions de L’Homme. Avec elle, nous revenons sur les enjeux de la relation aux autres. Peut-on dire que l’on a besoin des autres pour vivre ? Oui, c’est indispensable. Nous sommes génétiquement programmés pour cela. L’être humain ne peut survivre que s’il a l’impression qu’il y a d’autres hommes dans le périmètre. Sinon, il s’invente des présences imaginaires. Même un berger isolé a besoin d’aller voir ses amis de temps en temps de l’autre côté de la vallée. 50 FÉMININ PSYCHO ● ALLER VERS LES AUTRES Certaines personnes peuventelles toutefois se passer de communications avec les autres ? Certains religieux comme les Yogi par exemple peuvent vivre pendant des années dans la solitude, mais il ne faut pas oublier qu’ils ont connu des hommes pour les guider dans cette quête spirituelle. De manière générale, ceux qui disent pouvoir se passer des autres sont d’après moi des gens qui ont peur de souffrir ou ce qu’on appelle des « personnalités évitantes ». Ces derniers évitent les autres car ils sont déçus et ne font confiance à personne. Ils ont toujours une façon négative de parler des humains et, même s’ils sont très malheureux, ils refuseront toujours d’aller voir un psychothérapeute. Les causes de cette attitude peuvent être multiples, mais elles sont encore peu étudiées à l’heure actuelle.
Et les égocentriques ? Ils ne parlent que d’eux et ils ont besoin « d’oreilles » pour écouter leur monologue. C’est leur manière personnelle de renforcer leur estime d’euxmêmes. Ils ne s’intéressent pas aux autres, certes, mais il leur faut une cour, même constituée d’une seule personne. En quoi les autres nous aident-ils à développer nos capacités ? Lesquelles ? Nous avons besoin d’eux car ils nous renvoient à nous-mêmes grâce au langage et à leurs comportements. Le regard des autres, riche d’informations, permet d’évoluer. Par ailleurs, les autres maintiennent et nourrissent l’estime de soi. En premier lieu ce sont les parents, avec leurs compliments et leurs encouragements, qui permettent d’acquérir une bonne confiance en soi. Celle-ci aide ensuite à aller vers les autres. On est davantage bienveillant lorsqu’on a bénéficié de l’amour et de la reconnaissance de ses proches, car on nous a montré que l’on était digne d’intérêt et d’attention. À l’inverse, lorsque des enfants ont été dévalorisés par leurs parents, ils ont tendance plus tard à interpréter le regard des autres de façon négative, car ils sont une faible estime d’euxmêmes. En quoi l’estime de soi est-elle importante pour aller vers les autres ? L’estime de soi repose sur trois piliers : l’amour de soi, la vision de soi et la confiance en soi. Tout cela se construit pendant l’enfance, mais peut être détruit plus tard. L’amour de soi est un respect sans condition pour sa propre personne. C’est ce qui nous permet de penser « Je suis sur cette planète, j’ai ma place et je mérite le bonheur ». Quand on n’a pas d’amour de soi, on ne peut pas rentrer dans une vraie « Quand on n’a pas d’amour de soi, on ne peut pas rentrer dans une vraie relation avec les autres » relation avec les autres, parce qu’on ne peut pas admettre qu’on s’intéresse à sa « pauvre personne ». On n’accepte ni les cadeaux, ni les complicités éventuelles et on tombe facilement dans des relations amoureuses malsaines et dévalorisantes. La vision de soi est également importante en ce qui concerne notre rapport avec les autres. Quand on se présente à un entretien d’embauche par exemple, il faut savoir mettre en avant ses qualités de façon objective et cela est impossible lorsqu’on ne voit que ses défauts et qu’on se pense médiocre. La confiance en soi est la conséquence de la vision de soi et des expériences antérieures. C’est la capacité d’agir et d’entreprendre de nouvelles choses sans peur excessive. Quand on possède la confiance en soi, on est capable de repousser ses limites et de réagir favorablement aux nouveaux défis que les autres nous proposent. Quelles qualités faut-il absolument posséder pour bien communiquer avec les autres ? La communication est constituée de la forme verbale et non verbale de la discussion. Cette dernière représenterait entre 80 et 93% de nos échanges, selon les études. Pour bien communiquer, il faut savoir s’approcher de son interlocuteur, le regarder, lui sourire, synchroniser la position de son corps avec la sienne, acquiescer, maîtriser les intonations, le débit et le volume de la parole, etc. En ce qui concerne la forme verbale de la communication, il faut toujours commencer les discussions par des choses simples, des banalités. Faire un compliment sur un vêtement, parler du temps, etc. Cela permet d’entrer en contact avec l’autre sur un plan humain avant de parler éventuellement• ALLER VERS LES AUTRES ● FÉMININ PSYCHO 51



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 124