Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°47 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : le goût de vivre... savoir le trouver et le conserver.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
• corps sensuel entre l’enfance et l’adolescence que prennent place nombre de découvertes liées au corps et à la future maturation sexuelle. L’état libidinal connaît un développement marqué à l’approche de l’adolescence, les pulsions menant l’enfant à la masturbation. Source d’un plaisir nouveau – ou du moins de la satisfaction quasi immédiate de cette pulsion investissant les organes génitaux –, cet acte n’est que le premier d’un long processus• 36 FÉMININ PSYCHO ● CORPS SENSUEL d’apprentissage et d’expérimentations qui mèneront au plaisir. Du principe de plaisir au principe de réalité Défini initialement par Freud, le principe de plaisir et le principe de réalité sont des deux principes régissant l’ensemble de nos activités psychiques, et auxquels sont régulièrement confrontés nos désirs et autres pulsions sexuelles. Aux premières heures de notre existence, L’accord psychique dans l’activité sexuelle selon Gérard Leleu Dans son dernier ouvrage La caresse de Vénus (Leduc.S Éditions) Gérard Leleu évoque et insiste, au-delà de la maîtrise et de la connaissance de son corps, sur l’indispensable accord psychique entre deux êtres. Une leçon d’attention pour certains... « Les femmes voudraient qu’on accorde une grande importance à la dimension psychique de l’activité sexuelle. Elles voufraient être considérées comme des êtres complets – corps et âme – et non comme des objets sexuels – des êtres qui ont une sensibilité, des fragilités, des blessures, des rêves, un idéal, un noyau d’amour prêt à s’expanser. Des êtres à respecter, à estimer, à ménager. Elles aimeraient qu’un lien affectif relie leur partenaire à elles. Faute d’amour, elles souhaitent au moins de la tendresse, des chérissements, de la délicatesse, du romantisme. Elles voudraient que la « relation sexuelle » soit une « relation », c’est-à-dire une façon de communiquer, de mettre en commun : parler, se dire, se confier, demander, écouter, entendre, se comprendre, se soutenir, se rassurer réciproquement (...) À l’homme uniquement préoccupé des trente-six positions et des performances de sa verge, les femmes préfèrent l’homme attentif à ce qu’elles sont, à ce qu’elles sentent, à ce qu’elles attendent. » nos pulsions ne cherchent qu’à se décharger le plus rapidement possible, cherchant à réduire les tenssions et générer l’apaisement d’un désir ou d’un besoin. Mais, très vite, les pulsions sont confrontées à la réalité et apprennent à composer avec celle-ci. Ainsi, elles apprennent à différer le plaisir, à surmonter les obstacles qu’elles ne peuvent éviter d’affronter. L’être psychique est dès lors pleinement conscient de la réalité et de ses contingences. Dès lors, la maîtrise du désir s’impose à lui. Développer ses capacités psychocorporelleset émotionnelles, est-ce possible ? « Dans la représentation chinoise, l’être humain est constitué de trois composantes : physique, émotionnelle et mentale ou spirituelle. On peut dire, pour simplifier que l’énergie, suit le même schéma. Le physique : les hommes sont différents des femmes. Pour ce qui est de l’excitation, la femme aura besoin de plus de temps et de stimulations avant d’atteindre l’orgasme, alors que l’excitation masculine survient de manière relativement plus rapide. L’homme, qui est Yang, devra apporter de l’énergie Yang pour mettre l’énergie Yin de la femme en mouvement et inversement. Plus la femme est Yin, plus elle a besoin que l’homme lui apporte de l’énergie Yang, et réciproquement. L’émotionnel : on peut dire que- PHOTO : DIGITAL GRAPHICS. D.R.
« Faute d’amour, les femmes souhaitent au moins de la tendresse, des chérissements, de la délicatesse, du romantisme... » les personnes attirées les unes par les autres sont sur un même niveau d’énergie. Dans un couple, il en est de même, et l’on peut supposer que le coup de foudre serait dû à un niveau d’énergie très proche. Le mental : les caresses, les activités faites en commun, l’écoute de l’autre, les sourires augmentent l’énergie qui contribue à ce que l’on pourrait appeler un bon mental. Si l’on prend soin de cela, l’énergie négative constituées par le « bourdon », les petites déprimes, la routine... n’ont qu’à bien se tenir. Pour que l’acte d’amour soit bénéfique, il faut de l’harmonie dans le couple. Prendre sans donner ou donner sans prendre est forcément mauvais pour l’un, pour l’autre ou pour les deux. L’acte d’amour est un échange. Dans la tradition orientale, on considère que le plaisir de la femme et sa satisfaction entière sont importants pour que les deux partenaires arrivent à l’extase. » Ces précisions de Sandrine Mercier et Matteo Pepe-Espert, dans leur ouvrage Prendre sa santé en main (Le Cherche Midi), ne doivent pas être mal interprétées : sans lien amoureux, il n’y a pas d’échange véritable d’énergie. Toutes les aides ou techniques utilisées doivent contribuer à faire conjuguer harmonieusement sentiments amoureux et jouissance sexuelle, pas à provoquer systématiquement leur rencontre. La caresse, lien entre la sensualité et la sexualité... Le médecin et sexologue Gérard Leleu voit quant à lui dans la caresse l’expression même de l’art d’aimer. Outil de plaisirs infinis, la caresse contient toutes les promesses de sensualité que l’on peut imaginer. Dans son désormais célèbre Traité des caresses (vendu à 1 million d’exemplaires !), il recense pas moins de 28 sortes de baisers et 37 caresses différentes. Pour connaître l’intensité du plaisir sensuel, amoureux, sexuel, il est vital d’exister dans la sensualité profonde de son corps, véritable porteparole de la personnalité. Chaque geste, dès lors, peut être porteur ou récepteur d’un message charnel qui vous offre une parcelle de vérité. Mêler l’expression du cœur, de l’esprit et du sexe, tel semble bien être le sens profond de la sensualité. ■ CORPS SENSUEL ● FÉMININ PSYCHO 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 124