Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°47 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : le goût de vivre... savoir le trouver et le conserver.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
DOSSIER « Bonheur » ISABELLE, 28 ans avocate, Paris Quand j’ai pu voler de mes propres ailes... « Je ne crois pas que le bonheur soit un état permanent. Pour ma part, je n’ai pas à me plaindre, car globalement, tout roule dans ma vie. Tout ce que je peux dire sur le sujet, c’est que même si tout va plutôt bien pour moi, je n’ai eu qu’une seule fois le sentiment d’être heureuse comme jamais. C’est quand j’ai pu toucher mon premier salaire, prendre un appart’et partir de chez mes parents. Bref, quand j’ai pu pour la toute première fois voler de mes propres ailes ! Je ne crois pas qu’on puisse dans une époque aussi difficile que la nôtre être heureuse sur tous les plans en même temps. Il y a forcément un hic quelque part. Chez certaines, c’est la vie sentimentale. Pour d’autres, c’est le plan financier. De mon côté, c’est clair : j’ai toujours privilégié ma vie professionnelle pour ne jamais dépendre d’un homme. J’ai trop souffert de voir ma mère se faire plaquer par mon père pour une fille de mon âge. Alors, même si je n’ai pas encore rencontré l’âme sœur à 28 ans, je préfère avoir un bon boulot et être autonome. » 28 FÉMININPSYCHO Le bonheur au féminin Elles témoignent Impossible de donner une définition objective du bonheur, puisqu’il dépend de données purement subjectives. Ne dit-on pas que « le bonheur des uns fait le malheur des autres » ? Comment les femmes le conçoivent-elles ? Que leur faut-il pour avoir le sentiment d’être pleinement heureuses ? Existe-t-il un âge plus heureux que les autres ? Féminin Psycho a obtenu quelques réponses bien d’aujourd’hui. Propos recueillis par Valérie LOCTIN TÉMOIN TÉMOIN VALÉRIE, 46 ans enseignante, Nice Quand je suis sortie de mon cancer du sein « Je suis d’un naturel optimiste et serein. J’ai toujours beaucoup lu sur la psychologie, les techniques de développement personnel. Je pratique depuis des années le yoga et la méditation. Bref, je suis une femme plutôt zen. Je vois toujours le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide et je me suis toujours battue pour avoir ce que je désirais dans la vie, y compris mon mari dont je suis toujours très amoureuse. J’ai de merveilleux enfants, un appartement agréable face à la mer, un boulot passionnant. Oui, je suis heureuse, mais pour être très honnête, je ne m’en rends compte vraiment qu’aujourd’hui, parce que je sors d’un cancer et d’un traitement très éprouvant. Tant que j’avais la santé, j’étais heureuse, mais tout me semblait normal et naturel. Depuis que je suis sortie de mon cancer du sein, je peux dire que je suis en renaissance ! J’essaye de faire de chaque jour qui passe un jour de bonheur, je profite mieux de chaque instant, je suis dans l’ici et maintenant, et non plus dans des projets d’avenir. En plus, je crois sincèrement que la quarantaine est une période merveilleuse pour les femmes. On se sent plus forte, plus belle, plus accomplie ! J’aimerais dire à tous vos lectrices que le vrai bonheur c’est donc d’abord la santé, pour soi et pour toute sa famille. Pour moi, il y a une phrase qui résume tout. Ne dit-on pas qu’on reconnaît le bonheur au bruit qu’il fait en claquant la porte ? » INÈS, 37 ans esthéticienne, Lille Quand j’ai commencé à m’aimer... TÉMOIN « C’est peut être horrible à dire, mais je n’ai jamais eu l’impression d’être heureuse jusqu’à mes 35 ans. Je suis d’un milieu social plutôt modeste, j’ai toujours eu honte de ne pas avoir fait d’études et je me suis toujours considérée comme le vilain petit canard de la famille. Bref, je me suis toujours détestée. C’est vrai qu’on ne m’a jamais dit dans ma famille qu’on m’aimait ou que j’étais jolie... J’en ai beaucoup souffert. Et puis, il y a deux ans, sur l’influence d’une cliente amie, je me suis décidée à aller voir un psy. J’ai fait quelques séances puis démarré une analyse que je continue bien entendu. Grâce à ce travail sur moi-même, je peux dire aujourd’hui que j’ai appris d’abord à me supporter, puis à m’écouter, puis à m’aimer. Oui, je suis heureuse depuis que j’ai commencé à m’aimer, car je vois dorénavant ma vie sous un autre jour et je sais maintenant que tout est possible. J’ai des projets d’avenir et puis, depuis 4 mois, je porte mon premier enfant. J’ai bien fait d’attendre tout ce temps pour tomber enceinte, car je me sens digne de l’accueillir et prête à lui donner tout l’amour dont j’ai tant manqué. »
1 2 TEST Etes-vous « prédisposée » au bonheur ? Le bonheur n’est pas une question de chance. Il se cherche, se cultive et s’entretient. Parler de réelle « prédisposition au bonheur » est une erreur, car cela supposerait que tout est écrit d’avance. Cependant, nous savons tous que nos comportements personnels ont tendance à faire notre propre bonheur ou malheur. Faites ce petit test pour savoir si vous êtes « ouverte » au bonheur et savez l’accueillir quand il se présente à vous... 1. Que pensez-vous de la maxime « Après la pluie, le beau temps » ? A. C’est ma devise. B. C’est malheureusement faux.C. Nous connaissons tous des jours « avec » et des jours « sans ». C’est la vie. 2. Pensez-vous que certaines personnes ont plus le goût du bonheur que d’autres ? A. Non. B. Oui.C. Je n’en sais rien. 3 3. Vous ne pouvez pas avoir d’enfant et en êtes malheureuse. Que pensez-vous de l’adoption ? A. Difficile d’être heureuse avec l’enfant d’une autre. B. J’y réfléchis actuellement.C. J’ai déjà déposé mon dossier de demande. 4 4. Jouez-vous au Loto ? A. Oui, car gagner n’arrive pas qu’aux autres ! VOS RÉPONSES A B C 1 2 0 1 2 0 2 1 3 0 1 2 4 2 1 0 5 0 2 1 6 0 1 2 7 1 0 2 8 2 1 0 9 0 1 2 10 2 1 0 a a a B. Parfois, mais je n’ai jamais rien gagné.C. Non, jamais. Ça ne sert à rien. 5 5. Vous arrive-t-il de faire un cadeau « gratuitement », sans aucune occasion spéciale ? A. J’ai déjà du mal à me rappeler des anniversaires, alors... B. Oui, tout le temps, ça fait partie des plaisirs de la vie ! C. C’est rare, mais ça m’arrive. 6 6. Votre dernier fou-rire date de quand ? A. Difficile à dire. B. La semaine dernière.C. Ce matin en jouant avec les enfants. 7 Vous avez moins de 10 points DELIBEREMENT PESSIMISTE Impossible pour vous d’être heureuse, car vous êtes persuadée que le bonheur n’est pas pour vous, que vous manquez de chance et que jamais rien ne vous arrivera de bon. Et pourtant, c’est entièrement faux ! Vous arrivez même à transformer des moments de joie en problèmes par votre seule volonté ou comportement. Arrêtez de vivre dans le passé ou à vous projeter dans l’avenir. Votre vie, c’est ici et maintenant ! Ni hier, ni demain ! Si vous persistez dans cette voie, il est évident qu’il ne vous arrivera jamais rien d’agréable. S’il le faut et si vous n’y arrivez pas seule, faites-vous aider par un psychologue ou un spécialiste du développement personnel. Oui, vous êtes l’artisan de votre propre bonheur ! 7. « L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue... » A. Totalement vrai ! B. Sans argent, impossible d’être heureux ! C. Le bonheur n’a rien à voir avec l’argent. On peut être de condition modeste et très heureux. 8 8. Votre médecin vous demande de passer un scanner ou une IRM. Quelle est votre attitude ? A. Je ne m’inquiète pas. En matière de santé, il faut se surveiller. B. Impossible de dormir. Je m’inquiète toute la nuit précédant l’examen.C. Ça y est. J’ai quelque chose de grave... 9 9. Le plus important pour vous dans la vie A. Avoir de l’argent. B. Etre en bonne santé.C. Aimer et être aimé. 10 Vous avez entre 10 et 15 points VOUS RÊVEZ DU BONHEUR Malheureusement, vous avez trop tendance à rêver du bonheur plutôt qu’à prendre les bonnes dispositions pour y parvenir. Votre moral est en dent de scie. Un jour avec, un jour sans. Dommage ! Vous avez presque tout pour être heureuse. Prenez-vous en main et apprenez à profiter de l’instant présent. Appréciez chaque minute qui passe et ce qu’elle vous apprend. Cultivez les méthodes de pensée positive. Vous avez trop tendance à reconnaître le bonheur quand il vous échappe. Réagissez ! 10. Vous partez pour une semaine de vacances au soleil. La pluie est au rendez-vous... A. Pas grave, l’essentiel est de se reposer et de couper avec le quotidien. B. Je râle toute la journée et suis d’une humeur de chien...C. Je reprends l’avion pour rentrer chez moi. Vous avez plus de 15 points LE GOÛT DU BONHEUR Vous êtes d’un naturel optimiste et il en faut beaucoup pour vous déprimer. Vous essayez de faire de chaque instant un moment de plaisir ou de bonheur partagé. Quand les difficultés arrivent, vous les affrontez et mettez en place les solutions pour vous en sortir. Indéniablement, vous avez le goût du bonheur et savez le partager. Vous placez l’amour au dessus de tout et faites en sorte de beaucoup en donner autour de vous. Pas étonnant que les autres vous le rendent bien ! Continuez, vous êtes sur la voie de la sérénité ! FÉMININPSYCHO 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 124