Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°47 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : le goût de vivre... savoir le trouver et le conserver.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
PHOTOS.COM DOSSIER « Bonheur » et à la politique. Il met plus l’accent que Bentham sur l’aspect qualitatif du bonheur et prend davantage en compte l’écart qui existe entre le bonheur individuel et le bonheur public. Le but de l’humanité est de réduire cet écart. Tant que cet écart existe, le bien d’autrui doit l’emporter sur le bonheur personnel. On oppose ainsi l’utilitarisme altruiste de Mill à l’utilitarisme égoïste de Bentham. O• Bertrand Russell (1872-1970) considère qu’en matière de morale, la raison intervient essentiellement pour choisir le meilleur moyen d’atteindre un objectif. La raison ne fait donc que réguler les actions. Il défend une morale concrète dans « La conquête du bonheur » (1930). 0• Philosophe de la liberté et de la responsabilité, Jean-Paul Sartre (1905- 1980) a défendu avec générosité la cause des opprimés, mettant ainsi en œuvre une morale concrète, par opposition aux morales théoriques (religieuse ou laïque qui, toutes deux affiches des valeurs comme existant a priori. La liberté est le fondement de toutes valeurs. La valeur morale se réalise dans l’action. Pour Sartre, l’homme étant totalement libre, il est entièrement responsable de ses actes. Dieu n’existant pas, il ne peut définir le bien ; il est délaissé et ne trouvant rien à quoi se raccrocher, il doit prendre en main sa destinée. Ainsi, l’homme doit se construire ses propres valeurs à tout 14 FÉMININPSYCHO instant, en effectuant des choix, même lorsqu’il s’abstient car l’abstention est aussi un choix. 0• Michel Onfray (né en 1959) est l’auteur de nombreux ouvrages où il développe une théorie de l’hédonisme. Il propose de réconcilier l’homme avec son corps, machine sensuelle, et de bâtir une éthique fondée sur l’esthétique. Pour lui, la philosophie du bonheur est comme un art de vivre, de mieux vivre, qui permet de se débarrasser de ses illusions. Une recherche de toujours Pour Rousseau et Diderot, le bonheur n’existe que chez celui qui vit avec la nature et qui ne connaît pas le progrès, comme le bon sauvage. Pour Fontenelle, c’est le contraire, c’est à dire que le bonheur existe à travers la soif de connaissances. Selon Voltaire, le bonheur passe par la compréhension de soi, de l’homme. L’homme est semblable par les organes aux animaux, c’est une certitude. Il est pourvu de passions pour agir, et de raisons qui agissent aussi sur l’action et donc qui modèrent la passion. L’homme est donc un ange par la pensée, et bête (animal) par le corps. S’il comprend cela, il fait un grand un pas vers le bonheur. Cependant, Voltaire va plus loin encore. L’homme heureux sera toujours un homme sage, et l’homme sage sera toujours un homme heureux. Mais qu’est-ce que l’homme sage ? C’est celui qui n’admet rien sans EXPERT preuves, qui pose les limites du certain, du probable, et du douteux. Si le XVIIIème siècle eut une obsession, c’est bien celle du Bonheur et le bonheur ici-bas et non pas comme jusqu’à la fin du XVIIème, le salut. Ce faisant, il se démarque de la tradition chrétienne où la pensée est dominée par Dieu, à qui tout est suspendu. Le Bonheur est possible ici et maintenant, si l’homme connaît et accepte sa véritable nature sans n’être plus écartelé entre l’ange et la bête, le ciel et la terre, ni gagée par le péché originel. C’est au siècle suivant qu’apparaît le bonheur possession, celui d’une société qui découvre la consommation et ses plaisirs avec les débordements que nous connaissons au XXe. Puis arrive la notion de plaisir, de besoin et de pulsion à assouvir pour atteindre un hypothétique bonheur. D’où les théories sur le bonheur paradoxal explicitées notamment par Gilles Lypovetsky. Aujourd’hui encore l’on se demande si l’homme de la nature, qui ne bénéficie d’aucun contact avec notre société, est heureux (ex : indiens d’Amazonie), et si le progrès est réellement une bonne chose. Mais peut-être que le bonheur passe d’abord comme le dit Voltaire à travers la compréhension de soi, et du monde qui nous entoure. En tout cas, le problème posé se maintient en suspens et ne sera, certainement jamais résolu... ■ E.A. GILLES LYPOVETSKY, auteur du livre « Le bonheur paradoxal » aux Editions Gallimard : En quoi le bonheur est-il paradoxal ? « L’hédonisme, la consommation promet des bonheurs, de l’évasion, c’est une société qui stimule une marche au bonheur dans ses référentiels, mais la réalité c’est que l’on voit la multiplicité des anxiétés, la morosité, l’inquiétude, le ras le bol, l’insatisfaction quotidienne. Donc voilà, l’idée de bonheur paradoxal est : que plus la société marche au bonheur plus montent les plaintes, les récriminations, les insatisfactions. »
RICA. LEWIS JEANS www.ricalewis.com UNE NOUVELLE IDÉE DU JEAN



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 124