Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°47 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : le goût de vivre... savoir le trouver et le conserver.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 114 - 115  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
114 115
Travail & santé psy• « Pour éviter de tomber dans le piège du Burn Out, il faut se focaliser non sur son travail ou ses collègues, mais sur soi » les causes du Burn Out sont multiples et subtilement enchevêtrées, rendant leur indentification délicate. Seule constante : elles sont toutes néfastes pour le moral et la santé du travailleur, puisque chargées d’échec, de dévitalisation, de renonciation. Comment éviter de tomber dans le piège de cette maladie du travail, de la dépression, et, le cas échéant, redresser la barre pour aller mieux ? D’abord en focalisant 114 FÉMININ PSYCHO ● TRAVAIL & SANTÉ PSY son attention non sur son travail ou sur ses collègues, mais sur sa propre personne, en se posant les bonnes questions. On s’inspirera de celles que le psychanalyste américain Herbert J. Freudenberger propose dans son livre consacré au Burn Out afin d’évaluer son état psychologique : vous fatiguez-vous plus facilement ? Travaillezvous plus tout en produisant moins ? Vous sentez-vous cynique et désenchanté(e) ? Irritable ? Nerveux(se) ? Ressentezvous souvent une tristesse inexpliquée ? Voyez-vous votre famille et vos amis moins souvent ? Êtes-vous trop occupé(e) pour garder du temps libre pour vous ? Souffrez-vous de douleurs physiques ou de maux de tête ? Plus le nombre de réponses affirmatives est élevé, plus le risque de Burn Out l’est aussi. Il est parfois délicat de se rendre compte que l’on est la victime d’un épuisement mental ou d’une baisse de l’estime de soi, voire la proie d’un sentiment d’incompétence ou d’indifférence. Ce sont pourtant des signaux à surveiller pour ne pas en arriver au Burn Out et à son inéluctable corollaire : la déshumanisation de la personne. Tâchez de prendre du recul par rapport à votre activité et, qu’il s’agisse d’une passion ou pas, ne faites pas de votre profession votre vie. Comme le préconisent les consultantes Beverly Kaye et Sharon Jordan-Evans, à l’origine du livre 26 stratégies pour transformer son emploi en travail idéal (Éditions de l’Homme), « essayez de gérer sagement votre temps de travail, afin de consacrer toutes vos heures de veille à des activités productives et satisfaisantes. Pour conserver votre santé ou pour l’améliorer, vous devrez parfois refuser une offre alléchante. Mais c’est à vous de savoir dire non ». Et de rajouter en citant John Wanamaker, que PHOTO : COMSTOCK.COM IMAGES. D.R.
« Il faut prendre le temps de faire une activité à la fois, de ne pas penser à plusieurs choses en même temps... » « si vous ne prenez pas le temps de vous amuser, vous serez un jour obligé de prendre celui d’être malade ». Redéfinir sa vie Suivant les conseils du Docteur François Baumann, tablez sur un ralentissement général : « J’évoquerais ici le concept de Slow Life : il faut prendre le temps de faire une activité à la fois, de ne pas penser à plusieurs choses en même temps. Appuyer sur le bouton Pause chaque fois qu’on le peut ne fait jamais de mal. Et puis il faut apprendre à patienter, accepter l’ennui comme un moment réparateur ». Souvent, c’est le système de fonctionnement des entreprises luimême qui génère du Burn Out, mais rares sont celles qui acceptent de faire leur autocritique, développent des concepts de prévention ou mettent en place des lieux de relaxation dédiés aux employés. Lorsque le Burn Out s’est installé, il est indispensable de se faire aider pour opérer un retour sur soi, évaluer ses aspirations, ses limites, et finalement réussir à sortir de la maladie. La plupart du temps, une prise en charge psychothérapeutique individuelle et volontaire sera nécessaire pour redéfinir ses domaines de prédilection, se fixer des objectifs réalistes et réapprendre à travailler avec les autres. Mais c’est aussi parce qu’il oblige à faire le point sur soimême que le Burn Out, aussi grave soit-il, peut représenter un mal pour un bien. D’après le Docteur François Baumann, « il peut en effet signer, pour ceux qui ont perdu leur équilibre au travail et qui parviennent à le retrouver, une renaissance, un nouveau départ, un changement de mentalité des plus bénéfiques ». Le Burn Out n’est pas une fatalité, et sa prévention ou sa guérison est en fait une étape nécessaire pour changer... et retrouver le plaisir de travailler ! ■ POUR EN SAVOIR PLUS ● Burn Out – Quand le travail rend malade François BaumannÉditions J.Lyon. 308 p.19 €. ● Burn Out, le stress au travail ; La maladie du XXI e siècle Thomas KnappPresses du Belvédère. 150 p.15 €. ● 26 stratégies pour transformer son emploi en travail idéal Beverly Kaye, Sharon Jordan-Evans Les Éditions de l’Homme 240 p.23 €. FÉMININ PSYCHO ● TRAVAIL & SANTÉ PSY 115 PHOTO : GOODSHOOT. D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 124