Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
Féminin Psycho n°47 nov/déc 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°47 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : le goût de vivre... savoir le trouver et le conserver.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 104 - 105  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
104 105
d’abord, un enfant épanoui parents et enfant partagent. Au contraire : c’est en imposant progressivement au jeune enfant certaines limites que l’adulte le met en capacité de prendre sa place dans le monde. Qui pourrait prétendre s’affranchir absolument des règles, des codes ou des lois ? Très jeune, l’enfant doit apprendre que la vie en société – quelle qu’elle soit – est régie par des normes à différentes échelles. De celles du foyer familial, il déduira progressivement celles de l’école, de sa relation aux autres, et même à lui-même. A contrario, ne pas fixer de limites laisserait l’enfant croire que le monde tourne selon sa volonté… ce dont il découvrira tôt ou tard, et à ses dépens, que c’est impossible. Plus dure risquerait alors d’être la chute. T « S’opposer est pour l’enfant une manière de tester les limites données par l’adulte » Une phase difficile à négocier en douceur L’opposition est donc nécessaire pour l’avenir, mais en attendant que faire ? Souvent désarçonné, paniqué à l’idée de perdre l’amour de son petit bout de chou, le parent amortit coup sur coup. Et si ça durait toute l’enfance ? Fanny Cohen-Herlem nous rassure : « Quand on sait à peu près s’y prendre, ça ne dure jamais toute l’enfance. 104 FÉMININ PSYCHO ● D’ABORD, UN ENFANT ÉPANOUI p Et puis il y a plein de manières de s’y prendre : on détourne l’attention du petit, on joue, on fait semblant… Les enfants jouent, les parents peuvent jouer aussi ! » Tu ne veux pas prendre ta douche ? Alors on dirait qu’on va à la mer et qu’il va y avoir une grande vague… « On contourne. » En allégeant ce qui pourrait faire conflit, l’adulte peut maintenir une douce pression sur ce qui est réellement important. « C’est au parent d’identifier ce qui est vraiment fondamental et de lâcher prise sur le reste si besoin », précise la spécialiste. Même s’il est un peu déstabilisé, le parent doit apprendre à reconnaître un caprice et lui opposer un refus catégorique, ou au contraire à céder de temps à autre sur de petites choses… En permettant ainsi à l’enfant de se sentir victorieux de temps à autre, il lui offre l’opportunité de tester sa volonté et sa capacité à obtenir ce qu’il veut réellement. Dans ces conditions, tout devrait se dérouler dans le calme… du moins jusqu’à la puberté ! PHOTO : ABLESTOCK. D.R.
L’adolescence, une re-naissance Au fur et à mesure qu’il grandissait, l’enfant a pris les mesures du monde dans lequel il évoluait, celles de la vie sociale, les siennes. Mais une nouvelle épreuve l’attend au tournant de la puberté : l’entrée dans l’adolescence l’oblige à tout remettre en question. « L’enfant, le jeune adolescent, accède à une vie génitale possible, explique Fanny Cohen-Herlem. Il s’est complètement transformé, et pour le garçon comme pour la fille arrivent des possibilités qu’ils n’avaient pas avant la puberté. Sur le plan de leur vie sexuelle, c’est bien sûr la possibilité d’engendrer un enfant. » Quoi ? Ce corps qui est mien et que j’avais appris à maîtriser semble désormais être celui d’un(e) autre ! Et s’il n’y avait que cela… Dans ce bourgeon en éclosion, des phénomènes étranges et inconnus se produisent : voici l’intervention des hormones, qui influent sur mes désirs, mon humeur, mon comportement. Occasionnant une remise en question de ce qui était acquis, car de nouveau l’apprentissage corporel amorce une progression intellectuelle, émotionnelle, et une nouvelle conscience de soi. Négocier le virage sans déraper Car l’adolescence est le moment de se rendre compte que l’adulte qui a servi de modèle et de cadre jusqu’à présent n’est finalement pas parfait. Alors qu’au temps de l’Œdipe, petite fille et petit garçon ont idéalisé leur parent de sexe opposé, ils doivent désormais se libérer de cette première image de l’amour. Une sorte de « reviviscence œdipienne » qu’il faut dépasser. « Ils doivent aller chercher ailleurs, se rendre compte que leurs parents sont des êtres humains faillibles comme les autres, et non parfaits, détaille notre experte. Ils se rendent ainsi compte qu’ils peuvent faire comme eux, et même mieux. » Et justement, c’est bien ce qu’ils chercheront à faire : devenir indépendants, revendiquer leur différence – quitte à en changer toutes les semaines –, choisir et fréquenter leurs propres amis… Dans cette frénésie, à l’adulte de savoir maintenir le cap de l’indispensable respect, poser discrètement les barrières de sécurité, et fermer les yeux sur nombre de nouveautés ébouriffantes que son ado va découvrir : styles vestimentaires invraisemblables, goûts musicaux indéfendables, langage innovant, etc.. Pour le reste, tout sera affaire de patience et de confiance « Il est aussi important de leur faire confiance, indique Fanny Cohen-Herlem. De les prévenir des dangers normaux de la vie, pas plus que cela. De ne pas transposer sur eux nos propres angoisses. C’est ainsi qu’on leur apprend à avoir confiance en eux, et c’est ce qui limite les « dégâts », l’opposition, leurs prises de risque trop importantes. » En d’autres termes, le considérer comme un être conscient mais en devenir, et le laisser avoir confiance en nous… ■• D’ABORD, UN ENFANT ÉPANOUI ● FÉMININ PSYCHO 105 PHOTO : IMAGE SOURCE. D.R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 47 nov/déc 2008 Page 124