Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°42 de mar/avr 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,9 Mo

  • Dans ce numéro : c'est décidé, je m'écoute.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
MOI & MA VIE le rôle de l’apparence physique est « crucial non seulement au moment de l’embauche, mais aussi dans la bonne intégration au sein de l’entreprise, l’évaluation des performances et du potentiel ou encore dans le déroulement de la carrière ». Une personne au physique attirant obtiendra plus facilement un rendez-vous, un poste et pourra même avoir un salaire supérieur à celui d’une personne exerçant les mêmes fonctions qu’elle mais n’ayant pas la chance d’être belle. D’où l’hésitation de certains à joindre une photo d’identité à leur curriculum vitae… Être moche n’est pas une fatalité Mais, heureusement, un physique difficile n’est pas pour autant toujours synonyme de déboires. Certains prennent le contre-pied de leur situation et Nous sommes largement ce que le regard d’autrui fait de nous 55 arrivent à en tirer profit. La complication provient en général du fait que « les individus se conforment eux-mêmes souvent à l’image qu’on se fait d’eux », explique Jean-François Amadieu. C’est ainsi que les individus les plus beaux développeraient les qualités qu’on leur prête, à savoir la sociabilité, l’ambition, la sensibilité ou encore un certain équilibre. L’autre versant de ces qualités serait attribué aux individus laids… Si « nous sommes largement ce que le regard d’autrui fait de nous », « bien entendu et heureusement, les individus ne développent pas toujours les qualités qu’on leur attribue d’office en raison de leur apparence. Ainsi en est-il de la force de caractère, de la santé mentale ou encore des capacités de commandement allouées aux plus séduisants d’entre nous ». Marine fait partie de cette caté- « On peut être beau et pauvre, tout comme on peut être laid et riche » gorie de personnes qui n’ont pas un physique facile. Mais sa vie n’en est pas pour autant handicapée, bien au contraire. À 23 ans, cette jeune femme plaît énormément aux hommes et a une vie sociale bien remplie. L’une de ses amies, Julie, en témoigne : « Lorsque l’on sort en boîte de nuit entre copines, elle a un succès fou ! » Eh oui, le pouvoir de séduction Jean-François Amadieu, professeur à l’université Paris-I où il enseigne la sociologie et la gestion des ressources humaines, a publié en 2005 « Le poids des apparences « (Odile Jacob). Par ce biais, il nous démontre l’influence qu’exerce la beauté dans notre société. Mais il nous dit aussi qu’un ordre n’est jamais véritablement établi. Extrait. « ans le film Trop belle pour toi, Gérard Depardieu trompe son épouse, Carole Bouquet, avec D Josiane Balasko. Pourtant, Carole Bouquet est généralement considérée comme plus belle… Comment un homme peut-il ainsi préférer une femme qui, par ses formes, s’écarte franchement des canons esthétiques ? Le film fournit quelques éléments de réponse. Il y a d’abord les milieux trop éloignés du mari et de la femme, et Depardieu se sent mieux avec Balasko dont il apprécie la simplicité. Il y a surtout une différence d’ordre physique. Dans le film, l’épouse incarne un type de beauté glacée : grande, mince, avec un visage fin. La maîtresse, en revanche, jouée par Balasko, est toute en rondeur et bien en chair. Et c’est finalement moins l’opposition ente la « belle fille » et la « fille ordinaire » qui est en jeu que la différence entre la femme peu sexuelle et la femme très sensuelle. Mais n’est-ce pas encore une question d’apparence ? (…) Car si l’apparence est un produit social, si elle est utilisée par notre environnement pour nous classer, nous promouvoir, nous ignorer ou nous exclure, elle peut aussi permettre de bousculer l’ordre imposé : on peut être beau et pauvre, tout comme on peut être laid et riche. Ainsi que l’avait fait remarquer Pierre Bourdieu, il y a ici une redistribution des cartes qui ne doit pas être négligée. Néanmoins, cette redistribution qui offre de nouvelles chances ne peut pleinement opérer que si l’apparence est bien connue et bien utilisée sous ses différentes facettes et par tous. » 60 FÉMININPSYCHO n’est pas l’apanage des gens beaux car le physique n’est pas l’unique élément déterminant dans les relations. Le charisme, la gentillesse, l’humour, l’intelligence ou encore l’altruisme sont autant de qualités tout aussi, voire plus, essentielles. Marine ne s’est jamais fiée à ce que les autres pouvaient lui renvoyer comme image d’elle et une bonne dose de joie de vivre couplée à une foi inébranlable en la vie sont les ingrédients qu’elle a choisi de mettre dans son existence afin de la vivre pleinement. « Elle dégage quelque chose », explique Julie et « on en finit par oublier son physique », précise-t-elle. Un exemple plutôt optimiste qui prouve bien que si un physique séduisant est une aide dans la vie, un physique ingrat n’est pas pour autant une tare qui condamnerait l’individu à s’isoler et à ne pas réussir dans la vie. Antoine de Saint- Exupéry ne disait-il pas dans Le petit Prince que l’« on ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux » ? ● À LIRE Le poids des apparences Jean-François Amadieu Éditions Odile Jacob 196 p., 7,13 €. PHOTOS : ABLESTOCK. DR.
TEST Comment vous percevez-vous ? Notre physique est la première chose que nous donnons à voir lorsque nous rencontrons quelqu’un. Mais la manière dont nous nous jugeons transparaît dans notre attitude. Et vous, quel jugement portez-vous sur votre physique ? 1 Vous allez en boîte de nuit entre copines : ❏ A Vous draguez tout ce qui bouge. ❏ B Vous ne dansez qu’avec vos amies. ❏ C Vous ne décollez pas de votre fauteuil. 2 La matin : ❏ A Vous mettez ce que vous avez préparé la veille. ❏ B Vous passez une heure à choisir vos vêtements. ❏ C Vous enfilez ce qui traîne. 3 Les boutiques : ❏ A Vous les faites au moins trois fois par semaine. ❏ B Jamais vous ne les faites, vous trouvez que rien ne vous va. ❏ C Vous y allez de temps en temps. 4 Votre glace, c’est : ❏ A Votre meilleure amie. ❏ B Votre plus honnête interlocuteur. ❏ C Votre pire ennemie. 5 Lorsque vous allez chez le coiffeur : ❏ A Vous lui demandez la plus grande frange qui existe. ❏ B Vous lui demandez une coupe faite pour vous. ❏ C Vous lui demandez la dernière coupe à la mode. Vous avez plus de 22 points VOUS VOUS TROUVEZ BELLE Sûre de vous, votre physique est votre meilleur allié. Sans complexes, vous avancez dans la vie en jouant de vos atouts. Mais attention, être consciente de sa beauté et de son potentiel de séduction est une chose, en abuser et se croire audessus des autres en est une autre. Vous vous trouvez belle ? C’est un avantage car croire en soi confère une certaine assurance qui facilite les échanges. Mais se surestimer peut vite devenir un défaut et jouer en votre défaveur. 6 Un homme séduisant vous aborde. Vous vous dites : ❏ A Encore un ! ❏ B Il doit se tromper de personne. ❏ C J’ai de la chance, il est vraiment bien. 7 Lorsque vous regardez un défilé de mode à la télévision : ❏ A Vous enviez ces superbes filles. ❏ B Vous vous imaginez à la place des mannequins. ❏ C Vous trouvez les vêtements jolis. 8 Quelqu’un vous fait un compliment sur votre physique : ❏ A Cela vous fait plaisir. ❏ B Vous n’en revenez pas. ❏ C Vous ne l’entendez même pas. 9 Quand vous étiez petite, votre mère : ❏ A Vous complimentait de temps à autre. ❏ B Vous répétait sans arrêt que vous étiez la plus belle. ❏ C Ne vous a jamais rien dit de positif sur votre physique. 10 Vous décririez votre garde-robe comme : ❏ A Très tendance et très sexy. ❏ B Pauvre, vous n’avez pratiquement pas de vêtements. ❏ C Hétérogène, vous aimez différents styles. Vous avez entre 15 et 22 points VOUS VOUS TROUVEZ « NORMALE » Un jour vous vous trouvez plutôt jolie ; un autre, vous ne vous aimez pas. Votre humeur quant à votre physique change selon les jours. Au final, vous vous considérez dans la norme et votre physique ne vous encombre pas plus qu’il ne vous obnubile. Cet état d’esprit est une bonne chose : ne pas trop douter de son physique évite de se sous-estimer et ne pas se considérer comme une « bombe » évite d’être trop sûre de soi, au risque de devenir pédante. Sachez qu’un peu de clémence envers soi fait parfois du bien… VOS RÉSULTATS A B C 1 3 2 1 2 2 3 1 3 3 1 2 4 3 2 1 5 1 2 3 6 3 1 2 7 1 3 2 8 2 1 3 9 2 3 1 10 3 1 2 Vous avez moins de 15 points VOUS N’AIMEZ PAS VOTRE PHYSIQUE Votre physique n’a jamais été, selon vous, votre point fort ? Vous n’appréciez pas une partie de votre corps, de votre visage ou même votre physique en général ? Plutôt que de vous dévaloriser, pourquoi ne pas mettre en avant ce qui vous plaît. Accentuez le maquillage de vos yeux si ceux-ci vous plaisent ou mettez des jupes courtes si vous aimez vos jambes. Ditesvous aussi que la beauté est éphémère et que les qualités intérieures sont celles qui perdurent le plus. FÉMININPSYCHO 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 124