Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°42 de mar/avr 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,9 Mo

  • Dans ce numéro : c'est décidé, je m'écoute.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
MOI & MA VIE Séduire sans être un top, c’est possible ! Les affiches et les spots publicitaires ne nous le rappellent que trop : la beauté est la norme et il n’y a pas de place pour les autres. Mais la vie est faite bien autrement, car les gens séduisants côtoient ceux qui ne le sont pas. Et avoir un physique ingrat n’est pas une tare : une affirmation énoncée sans vergogne, qui saura séduire... 58 FÉMININPSYCHO La beauté nous gouverne. Et ce, dès le plus jeune âge. Car quand Jean-François Amadieu, professeur de sociologie et de gestion des ressources humaines, dans son livre Le poids des apparences, nous dit que « des nourrissons de deux ou trois mois, à qui l’on montre des images de personnes plus ou moins belles, sont attirés par les plus belles », il y a de quoi rester pantois. À cela, il ajoute que l’« on sait aussi que les bébés regardent plus longuement un beau visage qu’un visage laid. Dès l’âge de trois ii ans, un enfant commence à connaître plus précisément les normes et, à six ans (un peu plus tôt pour les filles), il classe les individus qui l’environnent du plus laid au plus beau de la même manière que les adultes ». Ces affirmations donnent à réfléchir sur la place de la beauté dans notre société. Mais si cette dernière ne rend hommage qu’aux physiques attrayants, qu’en est-il de ceux qui le sont moins, voire qui ne le sont pas du tout… Les physiques disgracieux sont défavorisés Nous devons nous rendre à l’évidence : le poids de la beauté dans notre vie quotidienne est immense. Nous devons également être conscients que si nous commençons dès le plus jeune âge à nous tourner préférentiellement vers des personnes qui sont belles, nous ostracisons, par la même occasion, celles qui sont laides et leur donnons moins de chances de réussir dans la vie. Dès l’école maternelle, les beaux enfants sont privilégiés 55 Et cette orientation se vérifie dans plusieurs domaines. « Dès l’école maternelle, les beaux enfants sont privilégiés », n’hésite pas à avancer Jean- François Amadieu. En effet, les enseignants leur portent un intérêt plus important. Se penchant davantage sur leur travail et apportant moins de poids à leurs mauvaises notes qu’aux autres, un enfant jouissant d’un physique agréable aura « été soutenu affectivement, il aura été stimulé et récompensé », explique-t-il. Car les sourires, les regards et les encouragements de toutes sortes renforcent l’estime de soi de ces enfants et dessinent les prémices d’un avenir plus clément que ceux qui n’auraient pas bénéficié d’une telle attention. Nathalie se souvient de son enfance à l’école avec sa cousine Viviane. Elles étaient dans la même classe et se « serraient les coudes » quand l’une ou l’autre avait des ennuis ou était rejetée. Mais quand il s’agissait d’être exclue, « c’était toujours Viviane qui était visée », se souvient Nathalie. En effet, Viviane « n’avait pas un physique facile » et « les enfants, aussi bien que les professeurs, étaient méchants avec elle ». Différemment, bien sûr : « Les enfants l’évinçaient de toute activité, l’insultaient et se moquaient d’elle sans arrêt. » Quant aux professeurs, « ils la mettaient dans un coin de classe et ne lui prêtaient pas grande attention », affirme Nathalie. Le physique peut se révéler un bien piètre ami… Plus tard, dans la sphère professionnelle, le physique tient également une place importante et souvent discriminante :
PHOTO : ABLESTOCK. DR. FÉMININPSYCHO 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 124