Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°42 de mar/avr 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,9 Mo

  • Dans ce numéro : c'est décidé, je m'écoute.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
DOSSIER LA VIE EN ROSE 26 FÉMININPSYCHO 42 FÉMININPSYCHO Je choisis ma vie comme je l’entends ! À chaque âge ses problématiques et ses priorités. Mais plus on avance dans la vie, plus nos choix deviennent déterminants. L’épanouissement que l’on recherche vient de cette prise de conscience. Malgré les aléas de l’existence, nous pouvons garder le contrôle sur notre vie ! « Nous sommes tous gens du voyage. Et ce voyage est la vie. Nous traversons l’un après l’autre des pays où les perspectives et les aventures ne se comparent pas entre elles, où change jusqu’à la perception que nous avons des êtres, des choses, du temps et de l’espace. » C’est ainsi que Christiane Singer, essayiste, décrit les expériences successives de l’existence, dans son ouvrage Les âges de la vie. Nous sommes les voyageurs de notre propre ii 55 existence et nous évoluons nous-même au fil du temps. Peu à peu se dessinent notre personnalité, nos désirs, nos besoins, nos nécessités. Certains agissent en conformités avec eux et se disent épanouis, d’autres, non. Le bonheur réside dans le respect de cette cohérence avec nousmême, qui définit notre projet de vie. Pour faire les bons choix, il faut donc d’abord bien se connaître. Respecter ses valeurs Le passage de la jeunesse insouciante à l’âge adulte est le moment où l’on prend conscience de la nécessité de faire des choix. Des questions importantes se posent : comment mettre en place mon projet professionnel ? Ai-je trouvé la personne avec laquelle j’ai envie de m’engager ? Est-ce le moment pour moi de construire une famille ? À vingt ans Pour s’épanouir et être heureux à terme, il faut reconnaître ses valeurs aussi, bien sûr, on se pose beaucoup de questions et l’on doit prendre des décisions, mais pas de la même nature. On se demande par exemple quel type d’études suivre, si l’on va avoir telles ou telles fréquentations, si l’on va pouvoir avoir une relation longue avec quelqu’un… Mais, bien souvent, le propre de cet âge est la difficulté à cerner son identité et la tendance à mimer le comportement des autres. Certains parviennent plus tôt que d’autres à assumer ce qu’ils sont, poussés par des événements difficiles à surmonter, tels que le décès d’un parent, les difficultés matérielles, etc. En effet, les épreuves permettent de se confronter plus directement à ce qui fait l’essence de notre être, ce qui résiste malgré les coups durs. Mais pour la plupart d’entre nous, cette découverte se fait de manière progressive et commence à devenir plus évidente vers la trentaine, à un tournant de la vie. On peut suivre les mêmes études que d’autres avec les mêmes professeurs, mais on n’aura jamais pour autant exactement la même vie. Parce qu’à certains moments, parfois sans nous en rendre compte, on fait des choix décisifs. Cependant, pour s’épanouir et être heureux à terme, il faut reconnaître ses valeurs : « C’est au nom de nos valeurs que nous consentons à des sacrifices, à la maîtrise de nos pulsions. C’est aussi au nom de nos valeurs que nous pouvons décider de nous engager et donner un certain sens à sa PHOTOS : ABLESTOCK. D.R.
vie », affirme Florence Rollot, coach en organisation personnelle, dans son ouvrage Le bonheur si je veux. Ces valeurs peuvent être très variées, mais les plus courantes sont la liberté, la confiance, l’indépendance, la solidarité, l’amour… Chacune d’elles tient une importance particulière pour nous, qui ne sera pas la même que pour d’autres. Pour être heureux, il faut veiller à agir conformément à son échelle de valeurs personnelle. Si je tiens plus que tout aux valeurs de solidarité, je ne peux pas accepter de licencier abusivement du personnel dans une entreprise, par exemple. Il est parfois difficile d’admettre la contradiction de nos actions avec nos valeurs, mais cette démarche volontaire est essentielle pour s’épanouir réellement dans le temps. « L’abandon d’une valeur finit tôt ou tard par nous rattraper ou par nous détruire », indique Florence Rollot, qui parle de nos valeurs comme d’une « boussole » pour nous guider dans la vie. Formuler ses objectifs « Un objectif choisi et clairement exprimé, qui correspond à des passions et qui est soutenu par une forte motivation a le pouvoir de faire mentir ou disparaître toutes les peurs », explique Florence Rollot. Pour cela, il faut faire des choix, ne pas subir passivement les événements et les changements FÉMININPSYCHO 27 FÉMININPSYCHO 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 124