Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°42 de mar/avr 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,9 Mo

  • Dans ce numéro : c'est décidé, je m'écoute.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
DOSSIER LA VIE EN ROSE L’INTERVIEW 22 FÉMININPSYCHO 38 FÉMININPSYCHO « S’épanouir ? C’est participer à la vie ! » Que l’on ait 20, 30 ou 40 ans, le but de l’existence est le même : avoir une vie épanouie. Le tout est de comprendre par quoi cela passe. Jane Tuner, coauteur de « Construire sa vie adulte », paru chez InterEditions, nous éclaire sur cette interrogation qui, tôt ou tard, anime chacune de nous. Avant d’entrer dans le vif du sujet et de parler d’épanouissement, pouvez-vous tout d’abord expliquer la distinction entre les termes « être épanoui » et « être heureux » ? Effectivement, ils ne veulent pas dire la même chose. Une personne peut tout à fait être globalement épanouie dans sa vie, avoir cette reconnaissance d’être épanouie et pourtant, ne pas être heureuse dans tel ou tel domaine. ii 55 Qu’entendez-vous par une reconnaissance d’être épanouie ? L’une des choses fondamentales qui nous distingue des animaux est notre conscience. Cette capacité à avoir conscience de ce qui nous entoure et de notre situation participe grandement à notre épanouissement. En effet, elle nous aide à avoir le dégagement et le recul nécessaires pour nous dire que tel domaine de notre vie est moins optimal qu’un autre. Elle nous aide aussi à savoir que la situation dans laquelle on se trouve est provisoire. Ainsi, lorsque nous avons conscience de nos capacités, de nos possibilités et de la situation dans laquelle nous sommes, alors, à ce momentlà, on peut dire que tout ceci résulte de notre choix et non L’épanouissement passe par la capacité que nous avons à être responsable de soi et à accepter de vieillir que nous le subissons. Pour résumer, c’est le fait de ne pas subir mais de choisir qui nous rend épanoui. Une personne épanouie est donc une personne qui a conscience de qui elle est, de ce qu’elle fait et de pourquoi elle le fait ? Tout à fait. Nous pouvons dire qu’une personne qui pense ainsi est consciemment en adéquation entre ce qu’elle dit et ce qu’elle fait. Pour vous donner un exemple, une personne qui manipule sciemment quelqu’un, n’est pas, selon moi, une personne épanouie, tout simplement parce qu’elle n’agit pas en adéquation avec ce qu’elle dit. L’épanouissement, c’est à la fois ce versant où on est conscient de participer à un ensemble plus vaste que soi et en même temps où on est heureux dans ce que l’on a. C’est donc une question d’interaction entre soi et le monde ? Oui. Nous ne sommes pas seuls sur terre et nous agissons dans un univers plus vaste que nous où celui-ci exerce une influence sur notre personne et inversement. Mais rien ne va dans un sens unique : si je fais l’erreur, parce que c’est une erreur, de compter sur mes enfants pour m’épanouir, je passe à côté de cet épanouissement. Agir de la sorte revient à se nier soi-même en tant que personne et à nier ses capacités de pouvoir subvenir à ses propres PHOTOS : ABLESTOCK. D.R.
besoins. À ce moment-là, je compte sur l’autre pour pouvoir être épanoui. Or, l’autre n’est pas sur terre pour faire en sorte que je sois heureux et, de plus, elle n’en a pas les capacités. Mais, pour reprendre votre exemple, l’épanouissement d’une femme ne passe-t-il pas, pour beaucoup, par ses enfants ? Lorsqu’une femme a un enfant à élever, une maison à tenir et un travail, il faut qu’elle arrive à gérer tout cela. Quand elle y parvient, elle est contente. Mais y arriver ne veut pas dire qu’elle soit épanouie pour autant. Ce n’est pas parce qu’elle a trouvé une bonne nourrice pour s’occuper de son enfant et que ce dernier n’a pas de maladies infantiles qu’elle est épanouie. La notion d’épanouissement est quelque chose de beaucoup plus profond que cela, c’est quelque chose qui FÉMININPSYCHO 23 FÉMININPSYCHO 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 124