Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
Féminin Psycho n°42 mar/avr 2008
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°42 de mar/avr 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 47,9 Mo

  • Dans ce numéro : c'est décidé, je m'écoute.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 122 - 123  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
122 123
MOI & MA VIE EXPERT AHLAM FENNOU Psychothérapeute bitude d’avoir le regard des autres sur eux. Ils ne sont pas paralysés par ce regard contrairement à la plupart d’entre nous. En conséquence, la séduction étant très naturelle chez eux, la représentation aussi, ils obtiennent plus de choses, et font de meilleurs négociateurs. Ils arrivent aussi à désamorcer les conflits. La beauté adoucit les mœurs. Elle est liée au féminin ; face à un bel interlocuteur, les gens s’adoucissent. Un physique agréable pousse à la gentillesse. L’habit et le moine Le bon goût est constitué de règles non écrites mais convenues. Il s’agit de les connaître pour ne pas faire de faute de goût. L’éducation les donne à condition d’être d’un certain niveau social. L’Europe a une « La beauté est en fait l’harmonie qui se dégage d’une personne » Qu’est-ce qu’être beau ? La beauté est en fait surtout l’harmonie qui se dégage d’une personne. Autant harmonie des traits qu’harmonie avec ellemême. Quelqu’un qui va mal, qui n’est pas à l’aise dans son corps et dans sa tête aura beau avoir des traits parfaits, il ne sera pas perçu comme beau. Ou alors on le considérera comme une beauté froide, qui intrigue, mais n’attire pas. La beauté est intimement liée à ce que l’on dégage. Alors la beauté est accessible à tous ? Bien sûr. C’est une question de travail sur soi. Quand on a l’esprit étriqué, que l’on est mal dans son corps, on ne peut pas dégager quelque chose de positif. La beauté va avec la détente intérieure. Être dans la volupté, la lenteur. Quand on est en accord avec son corps, les défaillances apparaissent moins. Tout le monde peut être beau à condition de travailler sur son monde intérieur. Comment devenir plus beau ? Il faut prendre soin de son corps. Faire régulièrement des massages, danser, faire du sport. L’idée est d’être le plus souvent possible en contact avec ses sensations. Quand on est coupé de ses sensations, rien ne ressort, on n’attire personne. Un être sans désir est un être mort. Quand, au contraire, on sollicite tout le temps sa palette sensorielle, on est plus curieux, plus ouvert et ça se voit. Quand on est dans le désir, dans l’élan, les autres le remarquent et vous attribuent la beauté ou, au moins, le charme. Comment limiter l’influence qu’ont les apparences sur nous ? Il faut essayer de voir vraiment le côté unique de la personne qu’on a en face de soi. Avoir conscience qu’elle est la seule personne au monde à être comme elle est. Il ne faut pas faire de comparaisons, on est toujours laid ou beau par rapport à quelqu’un. L’idée est de se concentrer sur le désir qu’on a envers l’autre (désir d’amitié, d’amour, sexuel, d’échange, etc.), sur le contact et ce qu’il peut nous apporter. 122 FÉMININPSYCHO longue tradition de distinction par le vêtement. Aujourd’hui avec la mode, le mélange des genres, les codes sont plus complexes, mais ils existent encore. Les critères du convenable sont définis par les riches et les puissants. Les autres suivent, comme ils peuvent. Certaines achètent du Chloé, d’autres des vêtements H&M par Stella Mc Cartney. Même créatrice, différents horizons sociaux. Mais la différence n’est faite que par ceux qui maîtrisent parfaitement ces codes. Il est donc possible de faire illusion dans un milieu social moins concerné. Et la beauté intérieure dans tout ça ? Le problème avec la beauté intérieure c’est qu’on ne peut s’empêcher de la croire liée à la beauté extérieure. C’est ancré dans notre culture. Les gentils dans les films sont beaux, et les méchants laids. La beauté présuppose des qualités, on le voit jusque dans le langage : une belle action, un sale type. L’innocence se lirait tellement sur le visage que les beaux criminels écoperaient de peines moins lourdes que ceux qui ont « la tête de l’emploi ». Dès l’enfance, les beaux sont présumés innocents et donc moins punis. Les bêtises n’ont pas les mêmes conséquences selon que vous soyez mignon ou vilain. La beauté du coupable rend la victime plus tolérante. L’enfant beau ainsi conditionné depuis sa naissance peut se mettre à adopter des comportements en adéquation avec ce que l’on attend de lui et devenir réellement innocent. La beauté extérieure rendrait donc indirectement beau à l’intérieur. Liberté, égalité, beauté La beauté est signe de liberté et de bonne santé. À l’hôpital comme en prison, les individus sont privés de soins, de choix vestimentaires. Récemment dans les prisons pour femmes et les hôpitaux, des services de maquilleuses, esthéticiennes et ateliers beauté ont été mis en place. Ils ont une influence bénéfique sur le moral des détenues et des malades. Être beau, c’est donc représenter la liberté et la bonne santé. Des valeurs indiscutables. Tous ensorcelés ? La fascination qu’exercent les beaux a quelque chose d’hypnotique. Elle offre à son possesseur un grand pouvoir de persuasion. Et ce quel que soit le domaine. Les compliments d’un beau ont plus de valeur que ceux d’une personne au physique ordinaire. On est plus flatté. Les beaux semblent être des demi-dieux, d’être au-dessus des problèmes, de connaître la même chance dans tous les domaines. Cette impression favorable les sert et la valide en même temps. Juger sur les apparences est totalement immoral mais plus fort que nous donc humain. L’apparence complète ou aggrave l’origine sociale et les compétences, elle prend de plus en plus d’importance depuis trente ans. 3% des Français ont déjà eu recours à la chirurgie esthétique. À qui le tour ? ● Merci à Jean-François Amadieu auteur du Poids des apparences paru chez Odile Jacob. PHOTOS : PHOTOALTO. D.R.
DeCLERMONT Fabricant français de semelles, lacets et accessoires depuis 1911. be SOFT g GEL UN VENT DE BIEN-ÊTRE POUR VOS PIEDS La discrétion et le confort du gel Système adhésif pour une tenue irréprochable Vous marchez... p oclia et ça marche ! active• Corrige la posture• Réduit les tensions musculaires• Réduit la fixité articulaire• Prévient les déséquilibres générateurs de douleur LES SEMELLES DECLERMONT BIEN DANS SES PIEDS, BIEN DANS SON CORPS ! Une gamme complète de semelles : • CUIR• HYGIÈNE• C IALLUR• SPORT• BASIC Produits disponibles en grande et moyenne surface. ■-1111—) f l



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 1Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 2-3Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 4-5Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 6-7Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 8-9Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 10-11Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 12-13Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 14-15Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 16-17Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 18-19Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 20-21Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 22-23Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 24-25Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 26-27Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 28-29Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 30-31Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 32-33Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 34-35Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 36-37Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 38-39Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 40-41Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 42-43Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 44-45Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 46-47Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 48-49Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 50-51Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 52-53Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 54-55Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 56-57Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 58-59Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 60-61Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 62-63Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 64-65Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 66-67Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 68-69Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 70-71Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 72-73Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 74-75Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 76-77Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 78-79Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 80-81Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 82-83Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 84-85Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 86-87Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 88-89Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 90-91Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 92-93Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 94-95Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 96-97Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 98-99Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 100-101Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 102-103Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 104-105Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 106-107Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 108-109Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 110-111Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 112-113Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 114-115Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 116-117Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 118-119Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 120-121Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 122-123Féminin Psycho numéro 42 mar/avr 2008 Page 124