Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°40 de nov/déc 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 29,7 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
MOI ET MOI Je suis une éternelle indécise Pourquoi certaines personnes ne parviennent-elles pas à choisir, pour les choses les plus petites comme les plus importantes de la vie ? Quelles peuvent être les conséquences de cette indécision chronique, et comment s’en sortir ? Trois experts, Antoine Spath (psychologue), Hélène Blanchard (enseignante à l’IFPNL) et Jacques Dechance (thérapeute et coach en entreprise) nous éclairent sur le sujet. La vie choisit pour eux 8 FÉMININPSYCHO Vanille ou chocolat ? Thé ou café ? Institutrice ou informaticienne ? La vie est faite de choix, plus ou moins importants, plus ou moins engageants. Mais parfois, se décider n’est pas aussi simple. Certains peuvent aussi bien hésiter entre fromage et dessert et deux minutes plus tard sur la tournure que doit prendre leur carrière. Les causes : choisir, c’est renoncer ! « Je suis une éternelle indécise, constate Leïla, et c’est vraiment pas pratique à vivre ! Mise à par la question banale de la robe rouge ou bleue, lorsqu’il s’agit d’une décision importante, je pèse tant de fois le pour et le contre que je ne trouve pas de vraie solution ! » « L’impossibilité à se décider peut provenir d’une peur de l’engagement, explique Antoine Spath, psychothérapeute. Une incapacité à se déterminer, car faire un choix, c’est accepter de renoncer aux autres possibles. Les personnes incapables de se décider ne parviennent pas à se séparer de ceux-ci. Plutôt que de s’engager, elles demeurent dans un imaginaire au lieu de s’inscrire dans le concret qui serait de prendre une décision. » « Quand une personne ne parvient pas à faire un choix, c’est souvent parce qu’elle est coincée dans un dilemme et hésite entre faire ceci ou cela : choisir ceci signifie la perte de cela et vice versa : en fait, c’est un peu comme s’il existait chez une même personne un conflit entre deux parties qui chacune défendrait une valeur importante », poursuit Hélène Blanchard, enseignante en PNL. Ainsi, elle prend l’exemple suivant : si une femme hésite entre un mi-temps ou un temps plein pour retrouver une activité professionnelle et qu’elle ne parvient pas à faire ce choix, c’est que derrière chacun de ces choix se trouvent des valeurs différentes et importantes aux yeux de cette personne. « Le temps plein pourrait signifier la réalisation de soi, et le mi-temps, une satisfaction de valeurs familiales, par exemple. » Pour Jacques Dechance, thérapeute et coach en entreprise, auteur du livre Oser décider paru au Souffle d’Or, l’indécision est un mécanisme de défense : « Ces personnes ont peur de se confronter à la réalité, peur de s’incarner. Elles ont une perte de confiance en elles. » Les conséquences Quelles peuvent être les conséquences d’une indécision globale dans la vie quotidienne ? Pour le psychologue Antoine Spath, les personnes qui ne prennent jamais aucune décision se comportent de façon très passive : « La vie choisit pour eux, et annuler tous ses choix, c’est aussi perturber toute sa vie relationnelle… Souvent, le discours de ces personnes est ponctué de peutêtre, certainement, je crois que, je ne sais pas… Elles n’acceptent pas de faire éventuellement des fautes, elles demeurent dans l’incertitude. » « Souvent chez ces personnes, il faut que la vie crée des déclics pour qu’elles dépassent leur peur primaire, reprend Jacques Dechance. Malheureusement ce sont des événements qui les secouent et leur montrent qu’elles sont indécises. » Le coach croit beaucoup à la relation au corps, pour aider les
PHOTOS : DYNAMIC GRAPHICS. D.R. indécis à prendre conscience de leur droit à décider, de la possibilité à renoncer… « C’est que ces personnes ont perdu la relation à leur corps, et la confiance en soi passe par le corps. » Conséquence curieuse qu’il constate lors d’animation de groupes en entreprise, « ceux qui ont du mal à décider respirent souvent par la bouche ! Ils sont en survie permanente : leur respiration est bloquée car ils sont bloqués dans leur désir. Cela tient à des croyances inculquées lorsqu’ils étaient enfants, de type tu es nul, tu n’y arriveras jamais : on a remarqué que des enfants à qui ont été inculquées ces croyances destructrices respiraient ensuite par la bouche… Voilà pourquoi je réapprends à bien respirer à ces personnes. » Peut-on s’en sortir ? Comment réussir à faire des choix ? Est-ce seulement possible d’y parvenir quand pendant longtemps les autres ont décidé à notre place ? Pour Hélène Blanchard, il existe une solution, une méthodologie qui permet de retrouver son pouvoir décisionnel. Pour aider les gens à choisir, il faut pouvoir comprendre quel système de valeurs se trouve derrière leurs différents choix. Car s’il existe peu de valeurs – en général autour de six – chez une personne, celles-ci sont néanmoins fondamentales : amour, réalisation de soi, partage, respect… « Il faut pour pouvoir entamer ce procédé, remonter à l’intention positive cachée derrière un choix, soit ce que la personne trouve de bon en lui. » Il s’agit de monter peu à peu dans la hiérarchie des valeurs de cette personne ; par exemple, si j’opte pour la solution X je me sentirai plus détendue. Et qu’apporte la détente ? Je me sentirai en harmonie… On remonte ainsi dans le système de valeurs des deux solutions qui s’offrent au sujet. À la FÉMININPSYCHO 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 124