Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°40 de nov/déc 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 29,7 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
DOSSIER EXPERT Aller vers les autres réalité, depuis l’avènement des sites de rencontres et des « chats », on n’a pas vu augmenter le nombre de viols ou de meurtres commis sur des jeunes femmes innocentes. Virginie Michelet va même plus loin : « C’est un argument typique de gens qui ne connaissent pas Internet. Au contraire, les rencontres via le Net sont beaucoup plus sûres que celles faites dans la vraie vie, notamment grâce aux modérateurs, qui surveillent ce qui se passe sur le site et surtout parce que, justement, on se méfie plus et on prend davantage de précautions dans ce cadre-là ». Dans la vraie vie comme sur le net, per- VIRGINIE MICHELET Journaliste spécialisée en nouvelles technologies de l’information « Les sites de rencontres sont destinés à tous les curieux » Peut-on véritablement rencontrer l’âme sœur par Internet ? Oui, autant que dans la vraie vie. Il y a même un peu plus de chances de la rencontrer parce qu’on a beaucoup plus de personnes sous la main et parce qu’on peut mieux cibler. On peut vérifier certains critères de goût et de compatibilité dans les fiches un peu succinctes qu’on remplit sur les sites de rencontres. C’est une sorte de mise en relation qui permet de faire une première élimination, grâce à une foule de renseignements souvent longs à obtenir dans la vraie vie. Pour l’instant, les questions sont peu nombreuses, mais de nouveaux outils vont bientôt apparaître sur tous les sites pour réaliser des questionnaires plus longs et plus fournis. Il y aura des 74 FÉMININPSYCHO Internet est très ludique, car il élargit le champ des possibles fameuses « Liaisons dangereuses » …Malgré tout, Internet fait encore peur à de nombreux célibataires et souvent pour de mauvaises raisons. Des moyens pour se protéger L’un des arguments fréquents invoqués par ceux qui n’ont pas l’intention de rechercher quelqu’un par le biais d’Internet est le risque de tomber sur des hommes malsains, pervers, voire des « serial killers ». En raison de l’anonymat des pseudos utilisés et de la disponibilité des célibataires en quête de l’âme sœur, Internet serait leur terrain de chasse privilégié. En tests à faire en ligne, etc. On peut faire des tas de choses immédiates avec l’informatique, mais il faut aussi se poser les bonnes questions, par exemple : recherche-t-on de préférence quelqu’un de différent ou d’assez semblable à soi ? Peut-on devenir accro aux rencontres virtuelles ? Les femmes reçoivent parfois beaucoup de courrier d’un coup et cela peut les aider à retrouver confiance en elles, en flattant un peu leur narcissisme. C’est plutôt positif, du moment qu’elles savent faire leur choix en éliminant au fur et à mesure. Certaines personnes passent trop de temps sur les sites de rencontres, mais cela correspond en général à des phases. Les vrais « addict » sont assez rares. De toute façon, le passage du virtuel au réel est déterminant. Ce mode de rencontre est-il uniquement destiné aux timides selon vous ? L’outil Internet peut aider les timides, mais il est surtout destiné à tous les curieux qui y voient un plus par rapport au champ de possibilités des rencontres de la vie quotidienne. Les gens vont sur les sites de rencontres pour des raisons différentes selon leur âge : les 18/25 ans plutôt par timidité ou par curiosité, les 25/35 ans, parce qu’ils sont très actifs dans leur travail et qu’ils n’ont pas beaucoup le temps pour rechercher l’âme sœur et, à partir de 40 ans, parce qu’ils ont fait le tour de leurs cercles d’amis et qu’ils veulent du renouveau. Internet est aussi le moyen de rencontre privilégié chez les seniors. sonne n’est à l’abri de faire des mauvaises rencontres, mais il existe des moyens pour tenter de se protéger un peu. Concernant les rencontres via Internet, il convient par exemple d’utiliser un pseudo ne laissant pas apparaître son nom de famille, de ne transmettre aucune information personnelle avant de savoir à qui l’on a affaire et de donner ses premiers rendez-vous dans des lieux publics. L’anonymat fait peur sur Internet car on y voit forcément un grand espace d’expression laissé aux mythomanes. Évidemment, les petits mensonges sur le physique sont très fréquents sur les sites de rencontres, mais rien ne vous empêche de demander une photo systématiquement et même plusieurs, pour vérifier. Rencontrer un mythomane professionnel est bien sûr possible, mais comme le souligne Virginie Michelet « c’est un risque qui existe tout autant dans la vraie vie ». Ce qui compte, finalement, c’est d’une part de bien savoir ce que l’on recherche et, d’autre part, de ne pas se précipiter et d’être très observatrice, que ce soit dans la vie ou sur le net. Mais l’avantage indéniable d’Internet dans nos grandes villes, où tant de personnes souffrent de solitude, c’est le désenclavement. La plupart du temps, nos rencontres se font à l’intérieur de notre petit cercle social, professionnel ou amical. Avec Internet, c’est le monde entier qui s’offre virtuellement à nous. Et puis, comme le raconte Virginie Michelet, « c’est plus rigolo que dans la vie, parce que si on a un coup de cafard à deux heures du matin, on peut toujours trouver quelqu’un de connecté pour discuter » … ● À LIRE Les plus belles histoires d’amour de l’Internet Virginie Michelet Éditions SW-Télémaque 204 p, 14 €. HOTOS : PHOTO ALTO. D.R.
PHOTOS : ABLESTOCK. D.R. Ces psys un peu à part... SOMMAIRE DU DOSSIER DOSSIER O n ne compte plus les spécialistes qui ont fait de la psychologie leur métier, tout en y ajoutant une pointe d'originalité. Ces gens un peu à part et pourtant de plus en plus nombreux font désormais partie de notre quotidien. Peut-être avez-vous déjà entendu parler de ces cyber-praticiens qui prodiguent leurs services en ligne, de ces thérapeutes qui se servent d’animaux pour soigner les gens ou de ceux qui analysent les comportements de nos compagnons à quatre pattes. Ce ne sont pas les seuls : d’autres s’occuperont des relations existant entre les membres de votre famille ou mettront un point d’honneur à coacher votre vie. Que ces experts pratiquent leur art dans le cadre rigide d’une affaire criminelle ou celui, plus exubérant, d’un club de rire, leurs métiers restent tout de même assez obscurs. Lumière sur ces « psys » pas comme les autres… Le rirothérapeute, ou l’art de se détendre avec une bonne rigolade p.76 Thérapie avec le cheval : retrouver l’expérience archaïque du portage p.77 Comportementaliste, un médiateur entre le chien et son maître p.78 La psychogénéalogie ou l’arbre familial et son influence sur la personne p.79 Les coachs, nos partenaires bonheur p.80 Profileurs : la psychologie au service de la justice p.81 « Cyber-psys » : quand la psy rime avec nouvelles technologies… p.82 FÉMININPSYCHO 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 124