Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°40 de nov/déc 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 29,7 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
DOSSIER À LIRE L’Image de Soi Marie-Louise Pierson Eyrolles 336p., 18 €. S’aimer pour aimer les autres Martine Teillac Éditions First 272p., 19,90 €. 68 FÉMININPSYCHO Aller vers les autres d’images et elles sont persuadées que plus elles vont en faire pour attirer, plus elles vont être sexy et plus le message va être direct, ce que les hommes per- EXPERT çoivent très bien. Or, la majorité des hommes qui cherchent à aimer font bien la différence entre une compagne avec qui ils vont pouvoir vivre quelque MARIE-LOUISE PIERSON Psychanalyste « Nous n’avons pas grand contrôle sur le sens que les autres vont donner à notre image » Qu’est-ce que « l’Image de de parfum peut être perturbant. Et puis, il y a la Soi » ? C’est un concept qui débouche sur une méthode de gestes, la coiffure… démarche, les vêtements, les travail avec ses outils spécifiques. Il permet d’intervenir Quelle place tiennent les dans les secteurs de marketing, de la mode, mais aussi contre ? vêtements dans une ren- dans celui de la relation d’aide et du développement per- des éléments qui semblent À travers la mode, à travers sonnel. L’Image de Soi explore l’image intérieure et psy- choses qui sont très pro- très futiles, on parle en fait de chique que nous avons de fondes et qui sont de l’ordre nous-même, et la forme, du désir. Le vêtement est une l’identité que nous construisons avec notre histoire. que l’on peut contrôler. À tra- partie de notre Image de Soi C’est la présentation ou la vers mon vêtement, j’exprime représentation de soi lorsque mon désir. l’on aborde une personne. Quand on construit une relation, on est amené à communiquer une représentation de soi. Celle-ci est faite de Vecteurs d’Images, de canaux, de modes de communications qui vont exprimer un certain nombre d’éléments qui concernent notre identité. L’Image de Soi est tout ce que l’on révèle de sa personne. L’Image de Soi, c’est l’identité rendue visible. Par quoi passe cette Image de Soi ? Elle passe par le langage, bien sûr, mais aussi par la communication non verbale ; l’environnement sensoriel, c’est-à-dire tout ce qui touche nos sens. Par exemple, l’odeur est un élément important. Une personne a une odeur. L’angoisse en a une ; le bonheur, aussi. Quelqu’un qui envahit un territoire par trop Nous pouvons donc maîtriser l’image que l’on donne de nous ? Nous sommes toujours vu. C’est-à-dire que nous ne contrôlons pas le sens que les autres vont donner à notre image. Cependant, il est possible de maîtriser certains éléments culturels, rituels, qui sont le « tronc commun » de la communication. Un peu comme le rapport de la syntaxe au langage. Ce qui va faire qu’une personne nous trouve sympathique ou antipathique peut être maîtrisé un peu, ne serait-ce qu’en intégrant dans sa communication les marques du respect et l’ouverture à l’Autre. Celui-ci peut être vestimentaire, mais aussi langagier ou même… corporel. En réalité, le fait qu’une personne nous trouve sympathique ou pas concerne l’histoire intime de cette chose dans la durée et une petite histoire. » Tous les goûts sont dans la nature, alors rien ne sert d’en faire trop. ● CAPUCINE JUNGUENET personne et même son histoire inconsciente. Comment l’histoire d’une personne peut-elle avoir une influence sur les rencontres que nous faisons ? Prenez, par exemple, un homme qui a eu une petite sœur rousse qui, pendant toute son enfance, l’a beaucoup embêté. S’il rencontre une femme et que celle-ci est rousse, il peut ne pas avoir d’« atomes crochus » avec elle sans pour autant comprendre pourquoi. Cela n’aura rien à voir avec le « capital sympathie » de cette femme, mais plutôt avec les projections négatives du monsieur qui conserve le souvenir des tracas causés par sa petite sœur. Qu’est-ce que l’autre perçoit alors de ce que nous avons voulu dégager ? Il ne perçoit justement pas nécessairement ce que la personne a voulu dégager. C’est cela qui est difficile dans la communication. Il y a un émetteur, qui va avoir une intention et il y a un récepteur qui donne le sens qui lui convient. C’est ce dernier qui va donner un sens à ce que l’émetteur fait passer. C’est pour cette raison qu’il faut abandonner une attitude de « séduction » systématique car on ne peut pas plaire à tous le monde. Mais la bonne éducation, la connaissance des rituels sociaux, et le respect (de soi et de l’autre) font des merveilles. PHOTOS : PHOTO ALTO. D.R.
DOSSIER Aller vers les autres Rencontrer des amis, puis l’amour ? Les autres nous entourent. C’est en se tournant vers eux que des rencontres se font, que des amitiés se tissent et que des relations amoureuses naissent. Mais avant d’en arriver à ce stade ultime, il faut comprendre l’intérêt que représentent les amis car, bien souvent, avant de devenir amants, nous devenons amis. Avant de pouvoir rencontrer le prince charmant, la première chose à faire est de se socialiser. En effet, comment découvrir quelqu’un qui nous plaise sans sortir et faire des rencontres ? Cela paraît plutôt difficile. Aller vers les autres pour faire des connaissances afin de lier des amitiés et, si l’occasion se présente, des relations plus intimes : voici le schéma que suivent beaucoup de femmes qui sont dans une quête effrénée de l’âme sœur. Le premier stade, qui est celui de se faire des amis, est capital, pour une raison qui se suffit à elle-même : les amis sont tout simplement nécessaires à l’humain. Pour se faire des amis, il faut se mettre en action L’importance des amis Le besoin d’être avec nos congénères est un fait. Rares sont ceux qui peuvent affirmer qu’ils n’ont pas un seul ami ou qu’ils n’en ont pas besoin. La nécessité d’être au milieu des autres est « entièrement intégré dans notre code génétique », affirme Isabelle Nazare-Aga, thérapeute comportementaliste et cognitiviste. Les amis remplissent plusieurs rôles. Ils nous soutiennent dans les instants difficiles, ils nous accompagnent dans les moments heureux de notre vie, ils nous écoutent… Bref, ils partagent avec nous une multitude de choses. Marie et Virginie sont amies depuis quinze ans. Fières de se connaître depuis tant d’années, elles décrivent leur relation amicale comme « l’une des choses les plus importantes » qu’elles possèdent. Marie explique que Virginie a toujours été là pour elle. « Que j’apprenne une bonne ou une mauvaise nouvelle, Virginie fait partie des premières personnes que je contacte. Quand j’ai envie de me retrouver avec quelqu’un que j’aime, qui, je le sais, ne me jugera pas et me comprendra à mi-mots, c’est toujours vers elle que je me tourne. » Pour Marie, Virginie est son « alter ego féminin ». Nos amis nous ressemblent En désirant se faire des amis, nous rencontrons des personnes très différentes les unes des autres mais la plupart du temps, lorsque les rapports sont sains et équilibrés, nous nous tournons vers des personnes « qui nous ressemblent sur ce qui est fondamental pour nous », explique Isabelle Nazare-Aga. L’expression « montre-moi tes amis je te dirai qui tu es » est alors vérifiable uniquement pour ceux qui ont « une forte intégrité et qui sont très clairs avec leurs valeurs ». Ces valeurs sont « des concepts plus ou moins conscients que chacun possède en lui et auxquels nous sommes profondément attachés, comme s’ils faisaient partie de notre identité ». « Nos valeurs déterminent la façon dont nous pensons et sous-tendent nos actions, donc nos choix dans la vie. » N’oublions d’ailleurs pas que nos amis sont des personnes que nous choisissons. Il en va de même avec notre compagnon de vie… Selon Isabelle Nazare-Aga, « il arrive que nous ayons des amis qui ne nous correspondent pas. Dans ce cas, la raison est peut-être que nous ne connaissons pas suffisamment nos valeurs communes, ce qui fait que nous nous attachons à n’importe qui ». FÉMININPSYCHO 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 124