Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°40 de nov/déc 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 29,7 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
se battre pour préserver une amitié à laquelle on croit dur comme fer, ou tout simplement, se préparer à recevoir la « vraie » amitié, celle qui se voudra plus tolérante, plus compréhensive, plus disponible et plus confiante… Au gré des désaccords : l’amitié au jour le jour Un jour, vous vous retrouvez comme tous les vendredis soir chez elle. Elle rouspète encore après l’un de vos amis en commun. Il est comme ci, comme ça, pas ceci ou pas cela. Mais cette fois, c’en est trop. Vos croyances prennent le dessus. Vous ne lui permettez plus de traiter vos amis ainsi. Et vous vous mettez à l’assommer de phrases plus virulentes les unes que les autres. Du coup, elle part furax en vous tirant son chapeau : « Bravo l’amitié ! Tu prends toujours le parti des autres ! » Réflexions mal placées, gestes mal interprétés, histoires de mecs ou histoires de nanas, différences idéologiques, désaccord de principes ou d’éthiques : les raisons d’embrouilles ne manquent pas. Et parfois, une amitié que l’on croyait solide ne dure pas plus de six mois. Pourquoi ? Odile Amblard, auteur de L’amitié, c’est sacré, explique simplement que les amis peuvent évoluer différemment. Selon elle, « il y a des vitesses de maturation différentes ». On peut donc tout à fait vivre et grandir à la même vitesse pendant six mois, puis enclencher soudain une autre vitesse…, mais l’amitié vécue et achevée n’en sera pas pour autant faussée. « L’amitié, comme l’amour, exige du temps. Avant de trouver le grand amour, vous trouverez naturel de vivre différentes histoires amoureuses. Histoire de connaître un peu l’amour et de vous connaître un peu mieux. En amitié aussi, vous pouvez avoir besoin de vivre plusieurs histoires avant de savoir que vous vivez la bonne. 52 FÉMININPSYCHO L’important, c’est d’aller à son rythme. » L’amitié est donc aussi une histoire de déceptions, mais c’est surtout et avant tout une histoire d’apprivoisement, dans laquelle on se mouille et on se bat. Quoi qu’il arrive, on en sort toujours grandi, transformé ! « Je n’ai pas beaucoup de temps pour t’apprivoiser dit le petit prince au renard. J’ai des amis à découvrir et beaucoup de choses à connaître. – On ne connaît que les choses que l’on apprivoise, dit le renard – Que faut-il faire ? dit le petit prince – Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t’assoiras d’abord un peu loin de moi… et chaque jour, un peu plus près… » coup, voir trop. De fait, on est déçu. Jacqueline Kelen, auteur de Aimer d’amitié, ajoute que « plutôt que de se comporter en heureux propriétaire possédant des amis, mieux vaut pour que le monde s’éclaire faire passer et faire vivre l’amitié ». Séparation : le fil distendu de l’amité C’est la catastrophe. Votre amie est mutée à 500 kilomètres. Promotion pour elle, dépression pour vous ! Vous avez tout essayé pour la convaincre de renoncer. Mais sa carrière passe avant votre amitié… Impuissants, certains rejettent l’amitié lorsqu’elle n’est plus aussi intime qu’auparavant. D’autres s’éloignent peu à peu, parce qu’ils n’ont plus le temps, parce qu’on ne vit plus les mêmes choses. « Si vous pensez qu’il est possible de lutter Rancune et trahison Vous tombez de haut. Vous aviez mis toute votre confiance en votre Ami. Vous ne lui cachiez rien. Jusqu’à cette fête chez un copain commun, où il s’est comporté comme le dernier des nuls : à frimer et à draguer la seule personne qui vous plaisait. Il le savait pourtant. On se dit alors qu’on s’est trompé et qu’on a mal placé son amitié… Comme l’explique Odile Amblard, « certaines amitiés ont besoin de sel pour se consolider. D’autres au contraire s’usent à trop tirer sur la corde sensible. À chacun d’aviser… Mais il n’y a pas de défaite personnelle quand l’amitié sort gagnante. Faut-il pour autant tout accepter au nom de l’amitié ? Ne risque-t-on pas parfois de se trahir soi-même pour garder son ami ? Certes, on ne cultive pas une amitié sans s’oublier un peu… Mais cela ne veut pas dire qu’il faut gommer sa personnalité. Dépendance et obéissance ne sont pas les mamelles de l’amitié. Bien au contraire. » Danièle Lebrun, psychanalyste et auteur de La passion dans l’amitié, va plus loin, elle explique que l’ami représente un parent idéal, visà-vis duquel on attend beaucontre la distance qui s’est installée entre vous, essayez de renouer avec votre ami pour voir si vous pouvez, en y consacrant davantage de temps et d’émotion, raviver le lien qui vous unissait autrefois… Il y a mille façons de tricher avec les kilomètres », conseille Jan Yager, sociologue et auteur de Les vrais Amis. « On ne réussit pas toujours du premier coup dans la vie… Pourquoi pour l’amitié qui est certainement plus compliquée qu’un théorème de math, vous trouveriez du premier coup la bonne équation ? On s’apprend soi-même en apprenant l’amitié… L’amitié est une quête. C’est petit à petit que l’on gagne en tolérance, écoute, disponibilité, confiance. On ne tire pas du premier coup le joker. Quand, on l’a tiré, il faut ensuite le garder. » ●
DOSSIER L’amitié en question Sur le fil de l’amitié et de l’amour... Hommes et femmes seraient-ils capables d'une amitié « véritable », qui ne soit pas l’ombre d'un jeu de séduction ou le maquillage d'une attirance physique ? Pas sûr, répondent certains. Car force est de constater que souvent l’amitié glisse. Alors, faut-il encore y croire ? On savait l'homme pessimiste, on oublie qu'il peut être aussi créatif – et notamment en matière de sentiment ! Ce matin-là, autour d’une tasse de café, rue du Faubourg Montmartre, Marie, étudiante, raconte son histoire avec Tom. Il est décédé l’été dernier. Et quand elle parle de lui, les yeux fixés sur le pavé, elle hésite encore sur les mots et les sentiments. Etaient-il amis ou plus ? Amitié, amour peutêtre… À vrai dire, il est un temps, où l’on n’est plus tout à fait sûr des sentiments qui nous guident vers l’autre. Parce que l’Amitié est mêlée d’attirance, de paroles et de confidences, hommes et femmes sont amenés un jour à se demander si les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre ne s’appellent pas tout simplement Amour. Réduite à devoir se justifier, cette amitié-là, plus que toutes les autres, en vient à douter de ce qu’elle est. Douter, parce que somme toute, depuis la nuit des temps, l’humain s’est tracé un chemin unique, un comportement attendu qui fait que les hommes et les femmes sont faits pour se rencontrer, se désirer, procréer et accessoirement s’aimer. Dans tout ça, reste-t-il une place pour l’amitié ? EXPERT JACQUELINE KELEN Ecrivain « Dans l'amitié entre homme et femme, le désir de partager n'entraîne pas l'union des corps » L’amitié entre hommes et moral, éthique, philosophique. L’amitié qui se main- femmes existe t-elle ? Pour moi, elle existe. Je la tient est vraiment une relation claire et équilibrée, dans connais. Mais c'est une relation rare. Elle relève du défi. laquelle le désir de partager Car le désir constitue une n'entraîne pas l'union des barrière. L'amitié, quand elle corps. existe, est cette relation originale, qui demande de cultiver des goûts communs, en faisant l'impasse sur l'attrait et la séduction. Elle n'attend pas autre chose. Ce n'est pas un lot de consolation du genre : « on aurait préféré autre chose… Tant pis, on se contentera de ça ». Et quand la sexualité s'immisce dans l'amitié, peuton encore parler d'amitié ? Non. Quand il y a sexualité, l'amitié n'existe plus. L'amitié repose sur l'intelligence, la fidélité des esprits, la tendresse. Elle est d'ordre Pourquoi recherche t-on de telles amitiés qui sont si compliquées ? Parce que l'amitié avec un homme, c'est le dépaysement total. L'amitié avec une femme, c'est la rencontre avec un « même ». L'amitié avec un homme, c'est une « découverte ». Les femmes sont tournées vers l'intérieur. Les hommes, eux, sont tournés vers l'extérieur. Avec eux, c'est chercher, conquérir, observer, savoir. Et je me rallie beaucoup plus à ce monde politique, social et d'action ! FÉMININPSYCHO 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 124