Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°40 de nov/déc 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 29,7 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
DOSSIER Réussir à changer Pourquoi est-ce si difficile de changer ? Tout simplement parce que « quand on envisage de changer de vie, toutes nos peurs remontent à la surface », affirment Marie-Pierre Noguès- Ledru et Anne Claret-Tournier, dans leur ouvrage Changer de vie. Et ces peurs ne représentent pas un moindre frein… Quand on envisage de changer de vie, toutes nos peurs remontent à la surface 36 FÉMININPSYCHO Pourquoi est-ce si difficile de changer ? Vous l’aurez certainement remarqué : il n’est pas facile d’opérer un changement. Mais pour quelles raisons sommes-nous si réfractaire à changer une habitude ou un mode de vie ? Pourquoi n’accueillons-nous pas le changement à bras ouverts ? Le plus grand obstacle : la peur La peur survient lorsque nous nous apprêtons à bousculer nos repères. Ces derniers sont alors remis en cause jusqu’à la mise en place de nouveaux repères. Et c’est cette restructuration qui occasionne, bien souvent, une crainte, qui n’est d’ailleurs pas dénuée de sens. Au contraire, son but est bien précis : elle nous met en garde contre un éventuel danger. En d’autres termes, elle intervient un peu comme un signal d’alarme pour nous empêcher de prendre des risques inconsidérés. Bien souvent, pour échapper à cette peur, « nous tendons à fuir cette désagréable impression en nous réfugiant, soit dans l’attente (selon le modèle illusoire bien connu : si je ne fais rien, il ne se passera rien !), soit dans l’hyper-action (Je suis tellement occupé que je n’ai pas le temps de régler les vrais problèmes) », explique le psychologue et psychothérapeute Patrick Estrade. Arrivée en troisième année de droit à la faculté, Victoire s’est aperçue qu’elle ne désirait plus devenir avocate. Ne sachant pas vers quelle direction s’orienter, paniquée à l’idée de changer de voie et donc de parcours de vie, elle entreprit d’occuper au maximum son emploi du temps : « J’avais beaucoup de temps libre mais plutôt que de me mettre à chercher vers quoi me diriger, j’ai préféré cumuler les petits boulots en plus de mes cours. » Sa tactique : remplir le plus possible ses journée afin d’éviter de penser à ce qui la préoccupait. Si elle a fini par affronter ses peurs et changer de voie en s’orientant vers la psychologie, Victoire avoue aujourd’hui avoir fait en sorte de reculer le moment où elle devait prendre une décision car ce changement de vie lui faisait trop peur. Savoir faire face à ses peurs La peur peut donc, comme dans le cas de Victoire, empêcher de changer. Mais elle peut également, lorsqu’on arrive à l’affronter, comme cela a été ensuite son cas, devenir une alliée. « Nous pouvons utiliser la peur pour servir nos objectifs au lieu de la laisser nous en éloigner », assure Caroline Gauthier dans son livre Le courage de transformer sa vie. « La peur ne règle rien du tout. La seule façon de la surmonter est de l’affronter et d’agir pour la combattre. » Et pour parvenir à regarder en face notre peur afin de la surmonter, la meilleure ressource que nous ayons demeure le courage : « Si vous cultivez votre courage, vous verrez la peur comme une motivation plutôt que comme une chose à PHOTOS : ABLESTOCK. D.R.
éviter, à ignorer ou à ne jamais affronter. » Remémorez-vous des situations passées qui vous ont effrayée mais que vous avez réussi à surmonter. Avec le recul, vous vous apercevrez certainement que cela valait le coup. Puis, tentez de vous rappeler comment vous vous y êtes prise pour vaincre cette peur, peut-être pourrezvous appliquer la même stratégie encore une fois… Enfin, identifiez ce qui vous fait peur dans le changement que vous hésitez à entreprendre pour ensuite penser aux bénéfices que vous retirerez si vous parveniez à opérer ce changement. Surtout, cessez de voir le changement d’un mauvais œil ! « Au lieu de voir le changement de façon négative, vous constaterez, en l’apprivoisant, qu’il est souvent très positif, bénéfique et qu’il vous apporte un mieuxêtre dans votre vie. Ayez toujours à l’esprit qu’il ne vous enlève rien et qu’il ne vous oblige pas à renoncer à des choses que vous aimez. Le changement existe pour vous permettre d’éliminer ce qui est inutile dans votre vie et de le remplacer par ce qui servira votre bonheur et votre réussite. » Le poids de l’entourage Mais si les freins au changement peuvent émaner de notre personne, ils proviennent parfois également de notre entourage. Difficile, en effet, de changer, par exemple, de métier, contre l’avis de ses proches. Or selon Marie-Pierre Noguès- Ledru et Anne Claret-Tournier, « l’entourage proche, et surtout le conjoint, est un élément déterminant dans la réussite ou l’échec d’un changement de vie ». Aurélie voulait être peintre mais ses parents ont toujours refusé qu’elle laisse tomber ses études de commerce pour se consacrer à sa passion : « Dans ma famille, être peintre n’était pas considéré comme un métier et il n’était pour moi, à l’époque, pas question de faire quelque chose de contraire à l’opinion de mes parents. » Ce n’est que bien plus tard, quelques années après son mariage avec Guy, qu’elle a laissé tomber sa carrière de commerciale pour se remettre à la peinture. « Sans l’appui de mon époux, je n’aurais jamais recommencé à peindre », assure-t-elle. Il faut dire que le poids des désirs parentaux pèse lourd. Et ce n’est qu’« une fois parvenus à la maturité (souvent autour de la trentaine) qu’ils [ceux qui changent de vie] se sentent suffisamment forts pour contredire le désir de leurs parents, et s’engager dans une voie qui leur est propre. » Heureusement, la maturité nous guette tous, a priori, un jour… ● À LIRE Changer de vie Marie-Pierre Noguès-Ledru et Anne Claret-Tournier Village Mondial 252 p., 20 €. FÉMININPSYCHO 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 124