Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
Féminin Psycho n°40 nov/déc 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°40 de nov/déc 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 29,7 Mo

  • Dans ce numéro : s'ouvrir aux autres.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 118 - 119  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
118 119
MOI ET MOI Consommation : Comment on nous manipule ? Aucun acte d’achat n’est fait au hasard. Évoluant dans une société de consommation, vous n’achetez pas seulement ce dont vous avez besoin. Des facteurs externes vous influencent et vous poussent à ouvrir votre porte-monnaie. Sans que vous en ayez vraiment conscience ! 118 FÉMININPSYCHO « Quand je vais faire mes courses, explique Julie, 37 ans, je fais d’abord une liste de ce dont j’ai besoin. Mais au final mon caddie se remplit et je réalise qu’il y a plus de produits que de noms sur ma liste. » On est nombreux à succomber à la tentation des étals du supermarché. On cède à la tentation, pour se faire plaisir. En fait, on s’est laissé influencer par les messages qui nous entourent. Comme l’explique Franck Mazoyer dans un article du Monde Diplomatique (décembre 2000), « les experts en marketing ont élaboré un système de pressions inconscientes reposant sur la lumière, les odeurs, la musique, le toucher, qui tentent de transformer, dans les supermarchés et les centres commerciaux, l’acte d’achat en pulsion incontrôlable ». Le comportement des individus a été étudié pour lui faire acheter tel ou tel produit. Résultat : tout est mis en œuvre pour vous pousser à l’achat. Et il est de plus en plus difficile de résister dès qu’on met le pied dans les jardins d’abondance que sont les grandes surfaces. Mise en place, emballages colorés, offres promotionnelles. Rien n’est laissé au hasard. Tout doit plaire à l’œil du consommateur. Car comme le dit le designer Raymond Loewy, créateur des logos de LU, de L’Oréal et de Monoprix, « la laideur se vend mal ». Ainsi le logo d’Intermarché représente un mousquetaire encadré d’épées pour souligner le partage des Le comportement des individus a été étudié, disséqué... valeurs et l’union des hommes pour atteindre un même objectif. Son visage est tourné vers la droite, c’est-à-dire vers l’avenir. Tous les sens sollicités De l’entrée au passage en caisse en passant par les différentes allées du supermarché, l’objectif est de faciliter la vie de l’acheteur. Chez Champion, les paniers sont incurvés d’un côté pour ne pas blesser vos jambes. Dans les grandes agglomérations, de nombreuses enseignes comme Monoprix n’hésitent pas à rester ouvertes jusqu’à 22 heures pour s’adapter au style de vie de leurs clients. Côté marques, la multiplication des références de produits entraîne une étude sur le packaging le plus attractif. Formes et couleurs sont soumises à des études marketing pour connaître leur impact sur les gens. Même le bruit que font vos céréales quand vous les croquez est analysé ! La musique diffusée dans votre magasin préféré n’est pas seulement là pour vous distraire, elle est aussi chargée de vous inciter à acheter. Nicolas Guéguen, docteur en psychologique cognitive, souligne dans son ouvrage 100 petites expériences en psychologie du consommateur que l’individu adapte son rythme ambulatoire en fonction de la musique. Ainsi les magasins ont tout intérêt à choisir une musique au tempo lent pour ralentir la PHOTOS : IMAGE LIBRARY. DR.
PHOTOS : IMAGE LIBRARY. DR. marche des clients. Ils les incitent à rester plus longtemps et donc à acheter davantage. En revanche, les fast-foods préféreront une musique plus rapide pour multiplier les services. Les odeurs sont aussi exploitées. Sans le vouloir, nous sommes attirés par la bonne odeur de pain chaud qui s’échappe de la boulangerie, au point d’y entrer pour acheter une baguette. Les experts en chimie mettent au point des arômes artificiels calqués sur des senteurs appréciées par le consommateur. Si celles-ci suscitent de l’émotion chez le consommateur, c’est souvent qu’elle lui rappelle une odeur de son passé. Pour Nicolas Guégen, « il semble y avoir un apprentissage non intentionnel de l’olfaction dès le plus jeune âge, qui "pilote" les goûts par la suite… En exposant les bébés à telle ou telle odeur de multiples manières (nourriture mais éga- FÉMININPSYCHO 119



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 40 nov/déc 2007 Page 124