Féminin Psycho n°39 sep/oct 2007
Féminin Psycho n°39 sep/oct 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°39 de sep/oct 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : le goût du bonheur, profiter de la vie s'apprend.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 96 - 97  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
96 97
MOI ET MOI longs développements une situation revient donc à réfléchir sur ce problème, sous une forme orale, en y mettant cette fois les sentiments qu'il suscite. Si nous nous racontons notre histoire de cette façon, c'est qu'il est malaisé de le faire juste en pensées. Ainsi nous mettons en mots pour comprendre ou décider de ce qui nous arrive. Si se parler seul est un événement qui survient pour élucider, éclaircir ou résoudre un problème personnel comprenant une certaine dose d'émotion, François Sulger et Nicole Fabre croient surtout en la NICOLE FABRE Psychanalyste r Certains qui en ont gros sur le coeur s'adressent à Dieu Quelle est la différence entre parler à un compagnon imaginaire et se parler à soi, se dédoubler ? Se dédoubler, c'est être en miroir avec soi-même : dans ce cas les personnes ne s'imaginent pas un autre personnage pour leur répondre. Elles savent que c'est à elles-mêmes qu'elles s'adressent. Nous pouvons en revanche prêter au compagnon imaginaire un caractère inspiré de nos désirs, mais aussi d'autres personnes qui nous entourent, pour en faire l'ami qui vraiment nous comprendrait. En faire quelqu'un de prévenant, de gentil... La prière est-elle une forme de monologue tourné vers soi ? La prière peut en effet s'ana- vertu de l'écrit comme substitut à cette parole sans interlocuteur pour trouver la clé de ce souci. « Pour que les mots tiennent, explique la psychanalyste, il faut les prononcer ou les écrire. Mais je conseillerais plutôt de É É Parler seul nous ramène parfois à notre état d'enfance... 5 5 96 FÉMININPSYCHO les coucher sur le papier. » Peut-être d'ailleurs le fait d'écrire pourrait-il évacuer ce besoin de parler seul, se questionne-t-elle. « Cela permet de mettre en mots des impressions vagues : lorsqu'on ne s'y retrouve plus, tenir lm cahier peut vraiment aider à y voir plus clair. » lyser comme le fait de parler seul ou de parler à son compagnon imaginaire. Certains, qui en ont gros sur le cœur, parlent ainsi à Dieu. Le Dieu est le non nommable, l'irreprésentable. Pour les croyants, il peut donner des réponses, par les textes, les sourates, etc... Le monologue dès lors n'est plus un vrai monologue, les textes jouent le rôle de réponse. Parler à son animal, est-ce parler seul ? L'animal représente le compagnon. Parler à sa grandmère défunte relève de la même dynamique, quelqu'un dont on connaît déjà un peu les réponses : il existe tout un champ du parler seul qui inclut toute la société d'une personne donnée.•„N ÉMILIE, 23 ans "Je me parle depuis que je vis seule..." Quand mon petit ami est parti, je trouvais que le silence s'installait dans mon appartement. Alors j'ai commencé à parler à la télé et aux objets quand je fais le ménage... Depuis j'ai pris cette habitude... Je chante ce que je suis en train de faire, je me régale tout haut d'avance quand je cuisine, c'est d'ailleurs un domaine qui m'inspire beaucoup ! Et puis je me parle devant le miroir, je m'insulte, je me félicite, je me motive avec des phrases du style " vas-y, t'as le full power ! " parce que ça met du baume au coeur, parfois, de se dire qu'on est la plus belle... D'ailleurs ça m'a aidée à surmonter ma rupture ! Quand parler seul devient une habitude Parler seul peut devenir très fréquent. Pour Nicole Fabre, « plus les gens sont seuls, plus ils ont de chance de parler pour s'entendre parler, résoudre, ou se plaindre... Et plus ils sont entraînés à adopter ce comportement ». Ce qui peut se faire de deux façons différentes : soit en se parlant à soi-même, c'està-dire en se dédoublant un peu, soit en parlant à un être imaginaire dont on imagine les réponses. « Ainsi, dans le fait d'écrire un journal intime par exemple, très souvent une adresse à quelqu'un d'autre qu'à soi-même. Cet être imaginaire peut être comme un descendant de l'ami imaginé par l'enfant lors de ses jeux », explique-t-elle. Certaines personnes peuvent à haute voix s'imaginer comme des aventures qui appartiennent au domaine de l'enfance. « Cette manière de parler seul nous ramène vraiment à notre état d'enfance, elle est faite sous la forme du conditionnel. » Monologuer peut donc remonter à notre âge le plus jeune et se poursuivre une vie durant, « adolescence exceptée en général, précise François Sulger, car il s'agit plus d'une période de clan, de groupe, dans lequel l'adolescent tente d'être accepté ». Se parler de façon soutenue peut-il enfin être néfaste ? Pour François Sulger, la réponse est oui, dans une certaine mesure : « Pour les personnes se parlant très souvent et très longuement, nous pouvons nous demander s'il ne s'agit pas d'un moyen d'éviter le passage à l'acte, d'une procrastination. » Se parler seul, en conclusion, peut se révéler gênant si cela empêche de prendre une décision. Cela peut également l'être si cette habitude révèle une solitude profonde, « lorsque cette attitude est prise juste pour entendre sa voix », conclut Nicole Fabre. Pour résoudre un tracas ponctuel ou mettre des mots sur des sentiments vagues, les longs raisonnements trouvent quoi qu'il en soit mieux leur place sur un papier que sur le bout de nos lèvres pour être réellement éclaircis.• A LIRE La solitude, ses peines et ses soliadt richesses Nicole Fabre. Albin Michel. 184p. 15 €. Le Dieu de l'entant, Il n'est pas celui qu'on croit Nicole Fabre, éditeur ? 160 p., 12,90 €
TEST Quello bavarde êtes-vous Entre la petite bavarde monosyllabique, la bavarde moyenne et ses petites phrases habituelles, et la bavarde soutenue, où vous situez-vous ? Vous parlez-vous un peu ? Beaucoup, Passionnément ? Pas du tout ? Ce petit test pour mesurer votre débit ! 1 Lorsque vous avez oublié d'acheter du pain : ❑ A Vous vous dites en pensée que vous irez plus tard. ❑ B Vous vous exclamez : " Zut I j'ai oublié le pain ! ❑ C Vous refaites tout haut votre emploi du temps pour y ajouter une case " achat du pain ". 2 Parler seule, pour vous, c'est : ❑ A Impensable.1 ❑ B Courant. 3 ❑ C Épisodique. 2 3 Quand vous avez un problème à résoudre : ❑ A Vous le racontez tout haut pour en trouver la solution. ❑ B Vous en parlez à une amie. ❑ C Vous écrivez une lettre à une amie. 4 Vous tenez un carnet intime ? ❑ A Oui, tous les jours. ❑ B Non, jamais. ❑ C Oui, parfois. 5 Seule chez vous : ❑ A Vous parlez à Felix le chat de votre journée à venir. ❑ B Vous lancez quelques phrases qui Vous avez plus de 21 points VOUS PARLEZ PASSIONNÉMENT Vous avez vu à la télévision une histoire de pirates et vous voilà trouvant racontant pour vous-même un dénouement de votre crû ? (une âme d'enfant ?) Vous ne parvenez pas à vous décider : passerez-vous les vacances avec Pierre et Jeanne cet été, et à force de vous en parler à vous-même, vous en oubliez l'échéance de votre réponse ? Vous pouvez aussi vous confier à vousmême, si un événement vous attriste, et que vous ne souhaitez en parler à personne ? N'oubliez pas que l'écriture peut vous aider à y voir plus clair dans certaines situations et n'hésitez pas à joindre vos proches pour discuter si vous en ressentez le besoin. ponctuent les petites erreurs de la journée (le pain l). ❑ C Vous restez muette comme une carpe I 6 Devant vos soucis : ❑ A Vous vous sentez toujours seule. ❑ B Vous ne vous sentez jamais seule. ❑ C Vous vous sentez parfois seule. 7 Quand vous parlez seule c'est : A Pour mieux réfléchir, cela concerne du factuel. ❑ B Pour meubler, et vous pouvez y mettre des sentiments (plaintes, joies...). ❑ C Pour dire " aïe ". 8 Avez-vous l'habitude, devant une question un peu délicate : ❑ A De vous en parler longuement à vous-même, plusieurs fois, de telle sorte que l'échéance de la décision est vite dépassée. ❑ B De résoudre la question assez vite, en quelques phrases dites à haute voix. ❑ C De demander l'avis d'un proche. 9 Quand vous parlez seule vous : ❑ A Vous adressez à vous-même, vous n'attendez pas de réponse particulière. Vous avez entre 12 et 21 points VOUS PARLEZ BEAUCOUP Qu'il s'agisse de lister les courses ou de préparer votre plan d'attaque sur un problème donné vous vous auto-consultez assez régulièrement. Petites phrases ou développements un peu plus longs, vos monologues traduisent surtout l'organisation, ou le factuel. ❑ B Vous adressez à une personne, réelle ou non, et imaginez ce que pourrait bien être sa réponse. ❑ C Vous vous inventez des histoires que vous énoncez tout haut, par jeu. 1 0 Parleriez-vous seule si : ❑ A Vous ressentiez une certaine solitude. ❑ B Vous n'aviez pas de crayon et de papier pour décrire les événements vous tenant à cœur. 2 ❑ C Vous aviez raté le gâteau que vous étiez en train de préparer, zut ! 1 VOS RÉSULTATS Vous avez moins de 11 points VOUS PARLEZ UN PEU Ou pas du tout ! Comme beaucoup, vous lâchez peut-être au quotidien quelques interjections qui n'ont d'autre but que de révéler votre état du moment et qui n'ont d'autre public que vous-même. Les longs développements sur le choix de la tenue que vous porterez demain ne sont pas pour vous, et vous n'êtes pas une grande bavarde face à vous-même... Peut-être tenez-vous un carnet intime ? FÉMININPSYCHO 97



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 124