Féminin Psycho n°39 sep/oct 2007
Féminin Psycho n°39 sep/oct 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°39 de sep/oct 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : le goût du bonheur, profiter de la vie s'apprend.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
MOI ET LES AUTRES Personne n'est parfait ou comment mieux vivre face aux autres Nous avons parfois, sans le vouloir ou le savoir, tendance à nous comparer aux gens qui nous entourent et souvent, c'est l'insatisfaction qui régente nos rapports à nous-même et au monde. Nous souhaitons le bonheur supposé des autres mais la perfection n'étant pas à l'ordre du jour, il convient de laisser tomber les masques et d'assumer ses différentes facettes, les nombreux visages de "l'autre" en soi, préambule indispensable à une amélioration des rapports avec autrui. Saverio TOMASELLA est psychanalyste, membre associé de l'Association européenne Nicolas Abraham et Maria Torok et coresponsable du site www.psycha na lyse-i n- situ.fr. Il est, avec Catherine Podguszer, l'auteur du livre Personne n'est parfait ! (Éditions Eyrolles). 82 FÉMININPSYCHO Envie, jalousie, comparaisons diverses... Face à autrui, difficile de ne pas passer par ces étapes-là. L'homme est ainsi fait qu'il va aller chercher le bonheur dont il rêve chez les autres justement. C'est en quelque sorte pour se protéger que l'on aime à penser que l'herbe est plus verte ailleurs., , L'insatisfaction colore souvent d'amertume notre relation au monde et aux autres, et de ce fait dissimule à notre regard nos propres ressources », souligne le psychanalyste Saverio Tomasella, coauteur du livre Personne n'est parfait. Et à force de se damier à voir et de prétendre être ce qu'il n'est pas, l'individu en est arrivé à avoir un masque, une façade plutôt confortable à porter, un habit délibérément choisi pour assurer son prestige, plus que son bonheur. Pour Marie-Louise Pierson, auteur de L'image de soi, ce masque n'est ni plus ni moins qu'une véritable stratégie qui préside aux choix que l'on fait sur notre apparence, sur notre attitude, bref sur notre image : nous désirons ménager notre confort et influencer le jugement d'autrui dans le bon sens à notre égard, profitant des effets, jouant sur des modèles imaginaires de réussite sociale et de perfection. Or, c'est avec ce masque que se construit en fait une forme de malaise, de malêtre. S'il séduit ou parvient à leurrer autrui, il prive l'individu qui en est affublé de liberté, lui impose de lourdes contraintes, prend l'aspect d'un fardeau, Il est important de se voir tel que l'on est, sans se mentir 5 5 d'un carcan beaucoup trop étroit qui finit par emprisonner la véritable personnalité. Et c'est parce que nous faisons sem- blant de jouer un rôle avec un tel masque que nos relations avec les autres s'en trouvent faussées. L'image que l'on dorme de nous-même, jugée plus flatteuse ou plus acceptable que notre réalité, ne correspond pas à notre for intérieur, nous n'acceptons pas que quelque chose nous échappe et affichons en toute circonstances un sourire que l'on pourrait qualifier de commercial. De même, nous faisons croire à des liens d'amour, d'amitié, de prestige, d'influence, qui sont différents de ceux que nous vivons réellement. Bas les masques ! Saverio Tomasella revient sur ce besoin que nous avons de nous doter d'un masque : <, C'est la profonde question de l'existence et de l'identité : qui suis-je ? C'est surtout la douloureuse problématique de l'exil et du bannissement. Tout enfant croit qu'il peut être rejeté s'il ne se plie pas aux règles de ses figures tutélaires et de l'environnement qui lui permet de vivre. Cette dissymétrie fondamenta-
le rend l'enfant particulièrement docile et malléable. Il vaut mieux jouer un rôle accepté par le groupe que de mourir de faim ou pire, de honte... Bien sûr, audelà de ce drame existentiel des petits humains, il y a le souhait de plaire et d'être reconnu ». Pour la psychanalyste Catherine Podguszer, « nous sommes partagés, parfois même déchirés, entre ce que nous percevons — sensations, sentiments - et ce que nous croyons bon de laisser paraître, suivant le milieu auquel nous appartenons. Le fossé se creuse dès le plus jeune âge entre les sensations perçues et le besoin vital d'être aimé. Cet écart peut laisser des cicatrices en provoquant des conflits intérieurs, difficiles à surmonter. Le besoin de porter des masques se fait alors sentir. Il est souvent un refus d'accepter ses sentiments, par peur de ne pas être conforme, de ne pas être à la hauteur... Porter un masque peut devenir une seconde nature, jusqu'à ne plus se reconnaître soi-même et se sentir perdu. C'est une véritable entrave à notre souhait de liberté d'être ». On en arrive à ne plus être nous-même, à se dédouaner en cas de faiblesse ou d'erreur, à jeter sur l'autre la responsabilité des difficultés rencontrées. Malgré tout, « nous n'avançons vraiment sur le chemin humain que lorsque nous pouvons nous regarder en face, comme dit le langage populaire », renchérit Saverio'lbmasella. « L'être parfait n'existe pas, et il s'agit d'avoir le courage de laisser tomber le masque pour se révéler tel qu'en soi-même. Alors à ce moment-là nous devenons plus vrais, plus créatifs et plus humains. La vie devient passionnante ». Encore faut-il pour cela laisser de coté les prétentions et les jugements tous faits, se rendre compte et accepter ses limitations et ses imperfections pour vivre en bonne intelligence avec soi-même, ce qui est toujours difficile. FÉMININPSYCHO 83



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 124