Féminin Psycho n°39 sep/oct 2007
Féminin Psycho n°39 sep/oct 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°39 de sep/oct 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : le goût du bonheur, profiter de la vie s'apprend.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
DOSSIER Comment faire oouger son couple Aimer un homme im- mature ? Une chance ! À l'adolescence, il est entendu que les filles sont plus mûres que les garçons. Mais parfois l'immaturité masculine perdure. Et souvent des femmes tombent amoureuses d'hommes immatures. Peut-on vivre et être heureuse aux côtés d'un homme qui est resté un petit garçon ? Affirmatif 1 epuis que le monde est monde, certains hommes se comportent comme des enfants, ils refusent de grandir. L'immaturité prend parfois des formes dramatiques pour l'entourage. Parfois, mais pas toujours... François est moniteur de plongée, il vit au rythme des voyages qu'il organise. Sandrine, sa compagne, a choisi en connaissance de cause cet homme qui vit au jour le jour. Elle va pourtant bientôt aborder les rivages de la trentaine, et après trois ans de vie commune en pointillés, elle déplore qu'il soit incapable de s'engager davantage. Elle a envie qu'ils se projettent ensemble Les hommes immatures ont toutes les qualités de la jeunesse" 70 FÉMININPSYCHO dans l'avenir, qu'ils vivent enfin sous le même toit. François repousse l'échéance, il se défile maladroitement prétextant des blocages liés au comportement défaillant de son propre père. Cet homme qui a plongé dans tous les océans du monde présente paradoxalement des symp- tômes du complexe de Peter Pan. Comme l'enfant qui savait voler, il refuse de grandir. Le syndrome de Peter Pan Les "hommes-enfants" ont été analysés dans un livre du psychologue Dan Kiley qui fit l'effet d'une bombe quand il parut pour la première fois en France, au milieu des années 1980. Les hommes affectés du complexe de Peter Pan sont incapables d'assumer leurs sentiments profonds, de dire tout simplement "je t'aime". Ils font preuve de narcissisme puéril, commençant souvent leurs phrases par "moi, je". Ils surjouent l'insouciance pour ne pas dévoiler leur fragilité, et perçoivent la femme comme une ennemie qui veut les obliger à quitter le pays imaginaire, à se confronter à la réalité. Pire, la femme est celle qui peut leur demander de devenir père à leur tour ! Paradoxalement, aimer un homme immature est gratifiant. Sandrine accompagne François en croisière, elle expérimente une vie de bohème avec un baroudeur toujours bronzé. Elle a sillonné les océans. Et, grâce à cette relation en pointillés, elle a du temps pour elle, ce qui lui permet de bosser plus efficacement. Inconsciemment, elle a choisi cette relation grâce à laquelle elle fait le point à un moment chamière de sa vie. Au fond d'elle-même, elle n'a pas forcément envie d'accélérer le mouvement, d'entrer dans un schéma classique : on emménage ensemble, on se marie et on fait bébé. Une relation avec un homme affectivement immature permet à une femme d'être le témoin et le vecteur d'une métamorphose : Avant de me rencontrer, il n'avait jamais vraiment connu de relation stable, analyse Sandrine. Le jour où il m'a dit qu'il n'imaginait pas vivre sans moi, j'ai su que j'avais gagné la partie. Et même s'il n'est pas prêt à devenir père, j'ai suffisamment confiance en nous pour laisser du temps au temps. » Quand immaturité rime avec suractivité Marie-Laure vit avec un homme immature et hyperactif : a Il ne tient pas en place cinq minutes. C'est lui qui prend des engagements qu'il ne peut pas tenir et c'est moi qui stresse. » Elle décrit un quotidien épuisant
avec un homme tendre qui lui donne l'impression d'être une vraie marâtre : « Je déteste surtout quand il est au téléphone avec un pote et qu'il me demande s'il peut aller à accepter telle ou telle invitation. Je ne suis pas sa mère, ni sa secrétaire ! » Côté pile, la vie avec ce genre d'homme est un vrai marathon. Mais côté face, cette vie est palpitante, pleine d'inattendu. Car les hommes immatures présentent toutes les qualités de la jeunesse : l'enthousiasme, la curiosité, le dynamisme, l'humour. « Il y a en lui un zeste de folie juvénile qui me plaît bien », reconnaît Marie-Laure. Un homme immature n'est pas un homme blasé, car il s'amuse d'un rien...comme un gosse. C'est aussi un homme qui va de l'avant quand il rencontre une femme qui comprend son besoin de se dépenser physiquement et de transfigurer la vie au quotidien pour qu'elle soit davantage festive, ludique. Immature et irresponsable, la quadrature du cercle ? Philippe quant à lui, snobe depuis quinze ans de vie commune les contraintes les plus prosaïques, ce qui oblige son épouse à prendre en charge bon nombre de tâches ménagères : « Je dois toujours tout vérifier pour lui. Même les départs en vacances sont épuisants. A-t-il correctement fait sa valise ? Coupé le gaz ? Je préfère gérer toute l'intendance depuis que nous avons eu l'électricité coupée à cause d'un de ses innombrables et malencontreux oublis... ». entendre ce témoignage, on pourrait nourrir la conviction erronée qu'être amoureuse d'un homme immature, c'est la croix et la bannière. En pratique, cet amour a aussi ses bons côtés. Cet homme immature donne à son épouse le sentiment de lui être indispensable mais aussi d'être la plus adulte des deux moitiés de son couple. Un statut appréciable qui permet de décider, d'être leader. Immature = fils de sa mère Si les hommes immatures sont restés dans l'enfance, ils entretiennent souvent une relation de grande proximité avec une mère qui éprouve des difficultés à « renoncer à l'amour exclusif de son fils », comme l'analyse Alain Braconnier dans son ouvrage intitulé Mère et fils. Cette mère envahissante cantonne son fils dans un rôle d'enfant chéri, elle le maintient dans une position d'assistanat, même si cette relation très forte a aussi ses bons côtés. Car l'amour d'une mère est central dans la construction identitaire d'un homme, il lui confère force de caractère et confiance en lui. L'amour maternel est comme un capital social. Et un homme dont la mère est aimante n'ira pas chercher auprès de sa compagne un substitut maternel. Autrement dit, quand une maman bichonne son fils, ce dernier aura envie de rendre tout cet amour à la femme qu'il aura choisi d'aimer. Vous peut-être ? • À LIRE Le syndrome de Peter Pan : Ces hommes qui ont refusé de grandir Dan Kiley, Jean Duriau Robert Lattent 310p., 20 €. FÉMININPSYCHO 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 124