Féminin Psycho n°39 sep/oct 2007
Féminin Psycho n°39 sep/oct 2007
  • Prix facial : 4,50 €

  • Parution : n°39 de sep/oct 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (170 x 223) mm

  • Nombre de pages : 124

  • Taille du fichier PDF : 70,8 Mo

  • Dans ce numéro : le goût du bonheur, profiter de la vie s'apprend.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
COULISSES JOURNAL INTIME D'UNE THÉRAPIE L'hyp not h é ra p i e, la méthode douce Aujourd'hui en France, l'hypnothérapie séduit un public en quête d'une alternative à la prise de médicaments et à ses effets secondaires parfois indésirables. En proie à de violentes crises d'angoisse, Laetitia a choisi cette voie encore méconnue pour retrouver sa joie de vivre. Récit d'une thérapie. PAR DAVID CREFF Les raisons d'un choix Au départ, Laetitia, qu'une phobie de la mort des autres privait de bonheur, envisageait de suivre un traitement par la sophrologie. En navigant sur Internet, c'est par hasard qu'elle découvre l'hypnothérapie. En se documentant sur le sujet, c'est la philosophie de l'hypnose éricksonienne qui retient son attention : le sujet n'est pas privé d'initiative, c'est libre et à son rythme qu'il entreprend le voyage intérieur en quête de bien-être. Je suis venue à l'hypnose par simple volonté de ne pas entrer dans une mécanique de la prescription médicale. Ma grand-mère, qui pendant des années a traité son mal-être par voie chimique, m'aura en quelque sorte indiqué le chemin à ne pas suivre. Subjectivement, j'ai toujours associé le fait que la maladie d'Alzheimer finisse par l'emporter à ses éternelles prises d'anxiolytiques. C'est la raison pour laquelle j'ai toujours cherché une alternative pour combattre mes troubles psychologiques. Phobie de la mort Où que j'aille, quoi que je fasse, je ne pouvais me défaire de l'idée obsessionnelle que l'un de mes proches était peut-être en danger, pouvait avoir eu un accident mortel. Tous les soirs je trouvais un prétex- 32 FÉMININPSYCHO te pour appeler ma mère et ainsi vérifier que tout aller bien pour ma famille. Je pouvais enfin respirer un peu, mais pas longtemps avant qu'un nouveau scénario catastrophe ne m'obsède ! Mon ami, véritable inconditionnel de la moto était une source d'angoisse permanente et quand tout mon être tourmenté n'était pas tourné vers lui, c'est la peur de perdre mon chat qui s'insinuait. Obnubilée par ces suites incessantes d'idées macabres, m'épanouir dans ma vie de femme, dans ma vie de couple relevait de la gageure. Histoire de transmission familiale L'ensemble de ma vie de femme en était affecté et en me projetant dans l'avenir, la perspective de devenir mère était également exclue. Entrer dans la maternité nécessite une sérénité, une force qui m'étaient étrangères. Ma grand-mère était une femme angoissée. Cette angoisse qu'inconsciemment, elle avait transmise à ma mère se retrouvait naturellement en moi. Je me retrouvais au bout d'une chaîne de tourmente. J'estimais appartenir à une époque au sein de laquelle les outils thérapeutiques existaient et qu'a partir de moi, cette chaîne pouvait et devait enfin être brisée. Mon hypnose en douceur Après avoir bien exposé - cela peut prendre plusieurs séances - mon problème à ma thérapeute, elle m'invita à prendre place sur le canapé. Musique Zen, les
bruits de la nature emplissaient la pièce et mon esprit quand je fermais les yeux pour suivre ses indications. Elle me guidait au travers de ma pensée. J'emploie le mot "pensée" et pas inconscient car mon hypnose était douce, si douce que j'avais conscience de tout se qui se passait autour de moi. Disons qu'elle parlait à mon imagination. Elle me demanda de rejoindre un lieu réel ou imaginaire, là où je me sentirai en paix. Pour cela je descendais un escalier en bas duquel m'attendait une grande prairie verte traversée de cours d'eau. Là, à la verticale d'un grand soleil, entourée par les animaux de la forêt, je me sentais bien. Je l'entendais qui me parlait, lui répondais et pourtant, n'arrive pas vraiment à me souvenir de nos échanges. Son cabinet était en ville aussi avais-je pleinement conscience des bruits de l'extérieur. Quand un crissement de pneu se produisait dans la rue, de ma prairie je pouvais l'entendre. Elle savait que j'allais fatale- ment l'associer à la possibilité d'un accident. Je ne devais pas en faire abstraction mais au contraire l'intégrer tout en le détachant de l'idée de drame : une dissociation qui au fil des séances devait s'étendre hors du cabinet, jusqu'à venir m'apaiser dans ma vie de tous les jours. Mécanique du bien-être Après une dizaine de séances, j'étais déjà une femme nouvelle. Le bien-être s'est aussitôt fait ressentir. Au terme de la première séance je fus déjà surprise par l'apaisement, ce calme inespéré en moi. La simple rencontre avec ma thérapeute, je l'ai déjà vécue comme un déclencheur, j'avais conscience de faire quelque chose de bien pour moi. Je me sens beaucoup mieux avec les autres. L'hypnothérapie a guéri nies peurs et aujourd'hui je parie à nouveau sur elle pour en finir avec la cigarette. FÉMININPSYCHO 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 1Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 2-3Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 4-5Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 6-7Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 8-9Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 10-11Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 12-13Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 14-15Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 16-17Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 18-19Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 20-21Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 22-23Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 24-25Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 26-27Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 28-29Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 30-31Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 32-33Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 34-35Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 36-37Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 38-39Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 40-41Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 42-43Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 44-45Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 46-47Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 48-49Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 50-51Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 52-53Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 54-55Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 56-57Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 58-59Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 60-61Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 62-63Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 64-65Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 66-67Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 68-69Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 70-71Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 72-73Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 74-75Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 76-77Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 78-79Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 80-81Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 82-83Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 84-85Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 86-87Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 88-89Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 90-91Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 92-93Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 94-95Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 96-97Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 98-99Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 100-101Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 102-103Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 104-105Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 106-107Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 108-109Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 110-111Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 112-113Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 114-115Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 116-117Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 118-119Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 120-121Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 122-123Féminin Psycho numéro 39 sep/oct 2007 Page 124