Féminin Mincir n°2 fév/mar 2013
Féminin Mincir n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 23,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial programme détox.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
70 ANTÉ'Les sujets âgés en voie de fragilisation : Le niveau d'activité et d'indépendance commence à s'altérer, les apports alimentaires en subissent les conséquences : baisse d'appétit, difficultés à mastiquer, ralentissement du transit, modification des métabolismes avec un moins bon rendement général. Importance de la densité nutritionnelle. Les sujets âgés 3malades : Les pathologies augmentent les besoins et diminuent l'appétit. La dénutrition des plus de 60 ans Le vieillissement à lui seul n'est pas une cause de dénutrition. Avec l'avancée en âge, la masse musculaire dimi- 59% des femmes de plus de 60 ans et 45% des hommes souffrent de sarcopénie. Cette diminution de la masse musculaire entraîne des chutes, sensibilise les seniors au stress et aux agressions comme les infections. I Nutriiction Dépistage de la dénutrition nue progressivement et involontairement, les muscles squelettiques perdent jusqu'à 20 à 35% de leur poids entre 20 et 80 ans. Ce vieillissement *.X.1"'naturel, additionné à la diminution de l'activité physique et à la survenue de maladies, peuvent être responsables d'un état appelé « sarcopénie) ›. L'équilibre des seniors est dans l'assiette I Une alimentation I variée et équilibrée contribue à « réussir » son vieillissement Rester en bonne santé, conserver le plus longtemps possible son autonomie physique et intellectuelle, limiter l'apparition des maladies dégénératives liées à l'avancée en âge : diminution de la masse maigre de 20 à 40% entre 20 et 80 ans (fonte musculaire ou sarcopénie), ostéoporose (déminéralisation et fragilisation des os). 2 Les bienfaits de l'exercice physique Alimentation et exercice physique agissent en synergie pour préserver Nutri'Action 2006• du 19 au 24 juin 2006 La campagne de dépistage et d'information « NutriAction 2006 » a pour objectif d'une part de sensibiliser les professionnels de santé en leur apportant des outils de diagnostic et d'autre part d'informer les seniors, mais aussi leurs familles sur les risques de dénutrition. Pour en savoir plus : www.nutriaction.net Une alimentation diversifiée puise chaque jour dans les 5 groupes d'aliments : • Lait et produits laitiers.• Viande, poisson, oeufs.• Légumes et fruits.• Pain, pâtes, riz, pommes de terre, légumes secs, autres céréales.• Matières grasses. la forme. La marche à pied doit être pratiquée régulièrement autant que possible. Des règles à suivre à la lettre Boire Il faut penser à boire 1 à 1,5 1 de liquide (non glacé) chaque jour. La sensation de soif s'atténue avec l'âge. L'organisme a une plus grande tendance à se déshydrater. Le pouvoir de concentration des reins diminue. Contre l'ostéoporose (50 000 fractures du col du fémur chaque année en France). Promenades et exercices physiques préservent la masse osseuse, les articulations et les muscles. Protéines
pour l'entretien des muscles et des os. Calcium : après 50 ans 1 200 mg/jour (soit l'équivalent d'l litre de lait) voire 1 500 mg/jour pour les femmes sans traitement hormonal. Vitamine D pour bien utiliser ce calcium (soleil, poissons gras, oeufs, produits laitiers non écrémés). Les besoins calciques sont plus Pour consommer 1200/1300 mg de calcium par jour, il faut : • 2 yaourts soit 2 x 140 mg de calcium : 280 mg• I fromage blanc de 100 g soit : 100 mg• 2 verres de lait (= 1/3 de litre de lait) : 400 mg• 30 g de fromage à pâte dure (emmenthal) : 300 mg• 30 g de fromage à pâte molle (camembert) : 200 mg importants à cette période de la vie, pour lutter contre l'ostéoporose. Le calcium est le plus abondant des minéraux dans l'organisme (1,2 kg dans le corps). Il est un constituant majeur du tissu osseux, il lui assure sa solidité. Les femmes après l'installation de la ménopause sont tout spécialement exposées à l'ostéoporose. Il s'agit de la diminution de la concentration en calcium dans l'os. Cette raréfaction osseuse est consécutive au tarissement hormonal, alors que les oestrogènes permettent de fixer le calcium sur'os. La conséquence est une fragilisation des os avec des risques de fractures (notamment la fracture du col du fémur et les tassements des vertèbres). Un examen permet de faire un bilan de minéralisation des os : l'ostéodensitométrie. Si la minéralisation est faible, il est conseillé de mettre en place FORME & NUTRITION un traitement hormonal substitutif et une complémentation en calcium et vitamine D. Contre la fonte musculaire (troubles de la marche et de la coordination des mouvements augmentent le risque de chute). Les besoins en protéines ne diminuent pas avec l'âge. L'apport conseillé en protéines est de lg/kg/jour (dont la moitié de protéines animales), jamais moins et beaucoup plus en cas de pathologies associées. Il est possible de « refaire » du muscle, même à un âge avancé, grâce à l'activité physique associée à des apports protéiques adéquats. La diminution de la masse muscu- laire s'aggrave lorsque la ration en protéines est insuffisante (< à 13 de la ration énergétique totale). A contrario, la graisse corporelle augmente jusqu'à 60 ans, puis diminue lentement. De plus, on assiste à une délocalisation du tissu graisseux, avec une réduction au niveau sous-cutané au profit de la graisse viscérale. L'élévation de la graisse viscérale a des conséquences délétères, puisqu'elle accentue les risques de diabète, d'augmentation du cholestérol et des maladies cardiovasculaires Une bonne nutrition est fondamentale pour sauvegarder la vitalité et la santé. L'apport protéique doit permettre de fournir les acides aminés en quantité suffisante pour assurer la synthèse des protéines structurales et fonctionnelles propres à l'organisme. La constitution et le renouvellement des os, les muscles, les défenses immunitaires, la cicatrisation, le fonctionnement des organes en dépendent. Les protéines sont fournies par les aliments d'origine animale essentiellement : dans les viandes ; les oeufs, les poissons, les laitages ; et en moindre quantité et qualité dans les végétaux : dans les céréales et les légumes secs. Les besoins protéiques à 60 ans sont au moins équivalents à ceux des 20 ans, c'est à dire 1 g à 1,2 g (par kg de poids corporel et par jour). Si l'apport en protéines contribue à maintenir la musculature, la viande est particulièrement irremplaçable à cause de sa richesse supplémentaire en fer. Parce que le fer est fondamental dans la constitution des globules rouges, nécessaires à le respiration cellulaire par le biais de l'hémoglobine. 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 100