Féminin Mincir n°2 fév/mar 2013
Féminin Mincir n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 23,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial programme détox.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
CES ALIMENTS REMÈDES Par Martina Krčmár « Velouté de petits pois à l’huile d’olive extra vierge » Pour 4 personnes (entrée) Recette et stylisme : Eve Sablon – Photo : Stéphane Adam 600 g de petits pois écossés 15 cl d’huile d’olive vierge extra 3c. à soupe de crème fraîche liquide 4 tranches de poitrine fumée Sel et poivre du moulin Plonger les petits pois dans l’eau bouillante salée et cuire à couvert environ 15 minutes à feu moyen jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Pendant ce temps, faire frire doucement dans une poêle ou au four les tranches de poitrine fumées jusqu’à ce qu’elles soient bien croustillantes comme des chips. Les réserver sur un papier absorbant. Egoutter les petits pois et les rafraîchir aussitôt à l’eau glacée pour qu’ils conservent leur 6 belle couleur verte. Réserver 4 c à soupe de petits pois et mixer le reste avec la crème fraîche, le sel et le poivre. Continuer à mixer en versant l’huile d’olive en filet jusqu’à obtention d’une texture homogène. Ce velouté peut se déguster chaud, tiède, ou froid ! Dresser au moment de servir en décorant avec les petits pois entiers réservés, les chips de poitrine fumée et pour les gourmands, ajouter encore un filet d’huile d’olive extra vierge... « Carpaccio de mangue et émulsion d’huile d’olive extra vierge à la vanille » 2 mangues bien mures 40cl d’huile d’olive extra vierge 10g de sucre en poudre 25 cl de crème liquide 1 gousse de vanille Préparation Emulsion d’huile d’olive extra vierge à la vanille Couper la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur. Gratter l’intérieur afin de récolter tous les petits grains. Verser ces grains dans la crème liquide puis ajouter l’huile d’olive extra vierge et le sucre en poudre. Verser ce mélange dans un siphon, mettre une cartouche de gaz, bien secouer et réserver au frais. Dressage Eplucher la mangue puis découper de fines lamelles. Disposer ces lamelles en rosace dans une assiette. Au dernier moment, disposer une belle mousse d’huile d’olive extra vierge au centre de l’assiette et déguster bien frais. « Brownies Suprêmes à l’huile d’olive extra vierge » Le mariage fondant du chocolat et de l’huile d’olive extra vierge 115g de chocolat (70% cacao) 80ml (ou 5 àc. à soupe) d’huile d’olive extra vierge 70g de farine 1c. à café de levure chimique 3 œufs moyens 150g de sucre en poudre 1c. à café d’extrait de vanille, une pincée de sel Sucre glace pour décorer (facultatif) 1)Faire fondre le chocolat au bain-marie (mettre le chocolat dans un bol sur une casserole d’eau frémissante), sans le faire cuire. Remuer jusqu’à ce que le chocolat soit fondu. (vous pouvez aussi le faire fondre 20 secondes au four à micro-ondes mais attention à ne pas le faire cuire !). Mélanger au fouet le chocolat fondu avec l’huile d’olive extra vierge. Laisser refroidir. 2)Tamiser la farine, la levure et le sel dans un bol. Dans un autre bol, fouetter les œufs et le sucre jusqu’à l’obtention d’un mélange léger et pâle puis y incorporer l’extrait de vanille et le mélange au chocolat. Ajouter délicatement le mélange de farine, jusqu’à ce que le tout soit bien intégré. 3)Chemiser de papier sulfurisé le fond d’un moule (rectangulaire ou carré de 20 cm environ) et l’huiler légèrement. Y verser la préparation du brownie et la lisser. 4)Faire cuire au four à 180°C pendant 20 à 22 minutes. Tester la cuisson en plongeant une lame de couteau : s’il ressort propre et légèrement humide, c’est cuit ! Laisser refroidir et découper en carrés. Servir saupoudré de sucre glace. Bonne dégustation ! Recette et stylisme : Eve Sablon – Photo : Stéphane Adam
Alimentation de fête et équilibre : c’est possible ! Noël et le jour de l’An sont marqués par des repas souvent trop chargés en lipides et glucides simples. Pour vivre ces moments de convivialité sans conséquences sur la balance, on peut substituer les aliments trop riches par des produits sains, intéressants sur le plan nutritionnel, et de grande qualité gustative. Le plaisir de manger s’associe alors à la satisfaction de prendre soin de sa santé et de faire découvrir à ses convives des produits savoureux et méconnus. Le pain est un allié dans cette stratégie : riche en glucides complexes et en fibres, le pain est un partenaire de l’équilibre alimentaire, indispensable au sentiment de satiété et à la régulation de l’appétit. Des études réalisées par l’Institut Pasteur auprès de jeunes étudiants ont ainsi montré que les plus gros consommateurs de pain ont une alimentation significativement plus équilibrée sur tous les plans1. La grande variété des pains français permet, en outre, des alliances légères avec les produits star des fêtes de fin d’année. Pour en savoir plus 50% : part d’amidon moyenne dans le pain. Il est ainsi constitué d’une proportion importante de glucides complexes, supérieure à celle d’autres féculents comme les pâtes cuites (20% en moyenne) ou les pommes de terre (23%) 2. 1 à 1,8% : part de lipides dans le pain. Les pains spéciaux en contiennent généralement davantage, soit parce qu’ils sont enrichis d’aliments sources de lipides (noix, lardons, olives), soit parce que leur recette comprend des matières grasses (pain de mie, viennois ou au lait) 2. 15% : part de protéines dans la baguette courante. Selon une récente étude de l’Inserm, les protéines jouent un rôle fondamental dans la sensation de satiété 3. Conseils diététiques pour un repas de fête ! Entrée Les inconditionnels de foie gras, peuvent remplacer les Le pain, un aliment équilibré toasts briochés par du pain aux figues. Le pain de seigle sera, quant à lui, un substitut idéal aux blinis et un allié des huîtres. Plat de résistance Privilégiez la traditionnelle dinde, viande maigre par excellence. En accompagnement, c’est le moment de découvrir des légumes oubliés et remis au goût du jour : topinambour à la saveur d’artichaut raviront les plus grand, potimarron et panais au goût sucré, les plus jeunes. La baguette de tradition française sera un accompagnement de choix. À découvrir Le mois de décembre est placé sous le signe des repas conviviaux en famille ou entre amis… parfois gâchés par la crainte de grossir et de commencer la nouvelle année par un régime. Loin d’être à bannir, le pain est un allié lorsque l’on veut concilier plaisir de manger et équilibre nutritionnel. Dessert Optez pour une bûche glacée, pauvre en lipides. Et n’oubliez pas ! Si vous « craquez » vraiment lors d’un repas, rappelez-vous que l’équilibre alimentaire se joue sur le long terme : mangez léger à midi si vous avez prévu un dîner copieux, et, tout au long de la semaine, en alternez agapes et repas légers et digestes. Sources 1. Professeur Jean-Michel Lecerf, Professeur associé à l’Institut Pasteur de Lille, le pain, un symbole à promouvoir, presse parlementaire, mars 2005 2. Observatoire du pain, Table de composition nutritionnelle des pains français, 2006 3. G. Mithieux et al., « Muopioid receptors and dietary protein stimulate a gut-brain neural circuitry limiting food intake », Cell, vol. 150 (2),pp. 377-388, Juillet 2012. 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 100