Féminin Mincir n°2 fév/mar 2013
Féminin Mincir n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 23,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial programme détox.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
PHOTOS PHOTOS.COM Existe-t-il une alimentation idéale pour tous ? Le « miracle crétois », c'est l'espérance de vie la plus longue du monde occidental, le risque le plus bas d'accidents cardio-vasculaires, une fréquence moins élevée de certains types de cancers, une relative rareté de l'ostéoporose et une silhouette qui ignore les régimes. Bref, voici la seule vraie alimentation idéale de 7 à 77 ans ! Méditerranéen ou crétois ? Dans la plupart des pays méditerranéens, les habitants ont une longue espérance de vie. Le modèle le plus étudié est celui des Crétois. On s'est rendu compte que cette population ne vivait pas mieux du fait de son mode de vie, mais de sa façon de s'alimenter. Le régime méditerranéen vous permet donc de retrouver forme et vitalité en mangeant « à la méditerranéenne ». L'alimentation méditerranéenne originelle, décrite en Crète dans les années 60, est une alimentation équilibrée, saine, particulièrement riche en fruits et légumes frais ou secs et en céréales (pain, féculents...) consommés quotidiennement et à chaque repas. Pauvre en graisses animales, l'huile d'olive constitue la principale source de lipides. Poisson, viande blanche et oeufs sont consommés quelques fois par semaine. Fromage blanc de chèvre et de brebis sont les produits laitiers les plus présents. Le vin consommé au cours des repas et de façon modérée constitue la principale source de boissons alcoolisées. Le régime méditerranéen, ou régime Un ar ne Quand on compare, par exemple, la consommation moyenne de viande de l'Américain (273 g par jour) à celle du Crétois (35 g/j), et parallèlement la consommation de fruits aux Etats-Unis (233 g/j) et en Crète (464 g/j), on comprend vite pourquoi les uns font plus d'infarctus que les autres. 46 crétois, est donc bénéfique puisqu'il permettrait de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète et de certains cancers.• Quid de ce régime en 2007 ? Le secret du régime alimentaire crétois en 2001 consiste toujours en des repas riches en fibres, en vitamines et minéraux ; et par l'utilisation de corps gras riches en acide gras mono-insaturés.• Les légumes et les fruits Les légumes toujours de saison, crus ou cuits, occupent une part importante dans le repas : de 150 à 250 gr par jour et par personne. Dégustezles en salades (tomates, oignons, concombres...). Assaisonnez simplement d'un peu d'huile d'olive et d'un filet de jus de citron. Les fruits, eux aussi crus ou cuits, complèteront vos repas dans des proportions de 200 à 300 gr par jour et par personne. Les fruits cuits que vous dégusterez sous forme de compote par exemple, sont à sucrer avec modération.• Les céréales et les légumineuses Le riz, les lentilles, le soja - dits sucres lent- - contiennent de l'hydrate de carbone, fournisseur d'énergie. Les céréales (quinoa et toutes sortes de céréales) et légumineuses (soja, lait) sont sources de protéines et sont pauvres en mauvaises graisses, ce qui permet d'éviter leur stockage dans le corps et la prise de poids.• Les produits laitiers Les produits laitiers, principalement à base de lait de chèvre ou de brebis, un lait riche en acide alpha-linolénique, offrant des propriétés bienfaitrices pour le système circulatoire. Ces produits laitiers se présentent sous la forme de fromage, mais aussi de délicieux yaourts auxquels vous pourrez ajouter des fruits crus ou cuits coupés en petits dés.• Pas de viande rouge, mais des protéines Mais attention, les protéines doivent être pauvres en graisses, ce qui implique l'exclusion des viandes rouges et de la charcuterie et la limitation des produits laitiers de vache qui contiennent trop de graisses. Privilégiez les viandes blanches comme la pintade, le poulet, la dinde, l'oie, le lapin, ainsi que les poissons et crustacés.• L'huile d'olive L'huile d'olive, pierre angulaire de l'alimentation crétoise, s'utilise en condiment, mais aussi en support de cuisson et élément de recettes. Mieux manger pour mieux vivre ! A base d'huile d'olive, de légumes, de céréales, de végétaux et de poissons au détriment des graisses animales, le régime crétois ou méditerranéen réapprend à manger équilibré pour se sentir bien dans son corps et dans sa tête, et vivre plus longtemps. Et si vous vous y mettiez dès à présent ? •
I. Au moins 5 fruits et légumes I (600 g) par jour Les fruits et les légumes sont riches en minéraux (calcium, potassium, magnésium...) et en vitamines (C, bêta-carotène, folates). Les fibres qu'ils contiennent calment l'appétit de façon rapide et durable et facilitent le transit intestinal. Leur apport peu calorique, grâce à une teneur élevée en eau, font des fruits et légumes des aliments de choix pour la prévention de l'obésité et du diabète.. Féculents le midi en quantité modérée Riz, semoule, pâte, pain de préférence complet, lentilles, fèves, pommes de terre, manioc... Au diable les idées reçues, les féculents fournissent des protéines végétales et des glucides complexes indispensables, en particulier aux muscles et au cerveau. Les céréales complètes sont également riches en fibres. Donc aucune raison de s'en priver au déjeuner, en complément des légumes et selon l'appétit ! 1. Laits et produits laitiers, 3 fois Jpar jour Deux nutriments sont particulièrement importants pour la santé osseuse : le calcium et la vitamine D. Les produits laitiers (lait, fromage, yaourts) constituent une source très importante de calcium, en particulier pendant l'enfance, l'adolescence et le 3ème âge. Le calcium intervient également dans d'autres phénomènes vitaux : la contraction musculaire, la coagulation du sang... Si vous faites attention à votre ligne, choisissez-les écrémés et à 0% de matières grasses.uand l'été se fait léger ! La modération est l'élément clé d'un mode de vie sain. L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) a déterminé les 9 repères de consommation qui donnent un sens à l'expression « manger varié et équilibré ». Alors pour être en pleine forme cet été, suivez en famille ces règles de légèreté à la lettre. A. viandes, volailles, produits -r de la pêche et oeufs, I à 2 fois par jour Une à deux fois par jour, la consommation de viande, volaille, produits de la pêche ou oeufs apporte des protéines, des vitamines et des minéraux (comme le fer). Mais mieux vaut privilégier les morceaux de viande les plus maigres pour ne pas consommer de graisses animales en trop grande quantité. Quant au poisson, il contient certains acides gras qui ont un effet protecteur vis-à-vis des maladies cardiovasculaires, voire de certains cancers. Alors au moins 2 fois par semaine, frais, en conserve ou surgelés, il existe des poissons pour tous les budgets ! 5. Limiter la consommation de matières grasses ajoutées Pour un meilleur équilibre, les matières grasses végétales (margarine, huiles de colza, de tournesol, d'olive, de noix...) doivent être privilégiées et la consommation de viennoiseries, de charcuteries, de beurre et de crème fraîche limitée.. Limiter la consommation de produits sucrés 6 La consommation fréquente ou excessive d'aliments et de boissons sucrés augmente en effet le risque de développement d'un surpoids et d'obésité. En dessert, fruits, yaourts nature, fromages blancs font très bien l'affaire pour terminer le repas sur une note douce. 7. De l'eau à volonté ! I Rien de plus désaltérant qu'un grand verre d'eau fraîche, seule boisson indispensable ! Il faudrait en boire un litre et demi par jour, pendant et entre les repas, telle quelle ou sous forme de thés, de tisanes ou d'infu- sions.Attention à ne pas confondre un jus de fruit avec une boisson sucrée aromatisée de même couleur, mais sans les bienfaits. Q. Limiter la consommation Li de sel Toujours goûter avant de saler que ce soit en cuisinant ou à table ! Mieux vaut en effet manger peu salé et privilégier le sel iodé. En limitant la consommation de sel, on diminue ainsi les risques de développer des complications coronariennes, des accidents vasculaires cérébraux, une insuffisance cardiaque et rénale, de la rétention d'eau et des complications vasculaires périphériques..Au moins l'équivalent d'une 7 demi-heure de marche rapide chaque jour Marcher, courir, faire du vélo... autant d'activités à intégrer dans la vie quotidienne pour atteindre au moins l'équivalent d'une demi-heure de marche rapide par jour. Même s'il n'est pas facile de se rendre tous les jours au stade ou à la piscine, quelques gestes quotidiens permettent d'augmenter l'activité physique : se déplacer en vélo ou en rollers, monter les escaliers plutôt que de prendre l'ascenseur ou l'escalator, jardiner, se promener en forêt... La nutrition englobe les apports et les dépenses énergétiques, c'est-à-dire, l'alimentation et l'activité physique. Les effets protecteurs de la pratique d'une activité physique quotidienne, en complément d'une alimentation variée, sont aujourd'hui reconnus. Ils permettent de réduire les risques de maladies cardio-vasculaires, de cancers, de diabète ou encore de prévenir la prise de poids. L (Source : wwwmangerbougerfr) 47



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 100