Féminin Mincir n°2 fév/mar 2013
Féminin Mincir n°2 fév/mar 2013
  • Prix facial : 5,90 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (205 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 23,6 Mo

  • Dans ce numéro : spécial programme détox.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
SANTÉ PHOTO : PHOTOALTO PHOTO : PHOTOALTO 34 vité physique). Une politique nutritionnelle doit prendre en compte cet aspect des dépenses qui, dans nos sociétés mécanisées (véhicules à moteurs, escaliers mécaniques, robotisation des tâches ménagères), sédentaires (travail de bureau, télévision, ordinateurs, play stations) a considérablement diminué. Favoriser la dépense énergétique et l’activité physique quotidienne est donc essentiel. 4 Prendre du plaisir ! Manger est un plaisir auquel participent tous les sens. Comme le le rappelle le l Programme National Nutrition-Santé, une consommation variée associée à une répartition satisfaisante des quantités au cours de la journée contribuent à nous maintenir en bonne santé. Découvrir une saveur, en savourer une autre, permet à notre corps de prendre la quantité juste d’éléments nutritifs dont il a besoin. Et la délicieuse sensation qui nous envahit lorsque nous dégustons un aliment que nous adorons nous procure un bien-être général qui favorise la digestion./Dossier à la UNE 5 Privilégier le goût Une nourriture pauvre en goût, peu variée et vite avalée oblige notre corps à trop manger, à stocker des déchets, et à favoriser le développement de troubles du métabolisme et de maladies. La relation entre le goût et la santé est donc primordiale. 6 Le secret : l’équilibre Manger sainement ne signifie pas pour autant faire une croix sur ce qui est bon et appétissant. Une cuisine saine va de pair avec une cuisine délicieuse. Toutes les études le prouvent, notre bien-être dépend à la fois de l’équilibre entre les différents éléments nutritifs et de l’harmonie des saveurs entre elles. L’éducation du goût contribue donc également à la qualité de vie. Varier son alimentation, faire la part belle au goût simple des produits frais et de saison, préférer la qualité à la quantité, tels sont quelques-uns des secrets d’une forme éblouissante toute l’année et pour longtemps. 7 Les enseignements des Chinois L’estomac et la rate sont les deux piliers d’une bonne digestion, d’où l’importance d’une alimentation appropriée. Par exemple, un excès d’aliments froids rafraîchit le corps, ralentit la digestion et contraint l’estomac à utiliser un surcroît d’énergie. Et une fatigue est susceptible de s’installer. En conséquence, une alimentation adaptée constitue un moyen de préserver l’équilibre du corps et d’éviter les maladies. Dans certains cas, elle peut même être thérapeutique. Chaque aliment possède une force qui exerce un pouvoir de contraction ou bien de dilatation sur nos organes. 8 La médecine chinoise Cette médecine nous révèle de nombreuses astuces. Le sarrasin a un effet réchauffant et « contractant ». A privilégier lors des grands froids. En revanche, sa consommation durant l’été peut être à l’origine de bouffées de chaleur. Nous savons également que trop de sel durcit les vaisseaux et les artères. L’asperge et les artichauts participent au drainage du foie. Les salades, les choux de printemps et les haricots verts le stimulent, comme de nombreux légumes de couleur verte. Le radis noir draine la vésicule et le radis blanc agit sur les graisses superficielles. Certaines céréales, comme le millet, sont d’excellents diurétiques. L’orge contribue à nettoyer le corps des graisses animales consommées en hiver. Ces deux céréales contiennent des fibres et nourrissent, tout en éliminant les toxines. 9 Effet minceur garanti ! Les algues comme le kombu sont réputées pour leur effet minceur reminéralisant. Produit gélifiant, la guarguar permet aux gourmandes de réaliser des desserts sans sucre. Le gingembre, râpé ou pressé, fait fondre les graisses. 10 Petit déjeuner essentiel Ceux qui oublieraient ce repas du matin réduisent sans le savoir leurs capacités intellectuelles pour le reste de la journée. Le but est d’avoir une alimentation variée et équilibrée, afin d’être plus efficace et performant chaque jour. Il faut ravitailler le cerveau quotidiennement (de préférence le matin) en glucose.
LES SECRETS D’UNE BONNE ALIMENTATION 11 Bien commencer la journée Choisissez un produit laitier tel que du lait, des yaourts ou du fromage blanc, riches en calcium. Des céréales vous apporteront l’énergie. Des fruits frais ou jus de fruits (pressés si possible) comme l’orange ou la pomme pour faire le plein de vitamines. Et une boisson chaude ou froide (café, thé, chocolat, eau...) pour hydrater votre corps, qui contient 60 à 70% d’eau qu’il faut renouveler chaque jour. 12 Il faut é-li-mi-ner On ne le répètera jamais assez : il faut un litre et demi d’eau par jour pour éliminer les toxines. Si vous ne respectez pas cette règle élémentaire, ne vous étonnez pas d’être fatiguée. Astuce pour contrôler sa consommation : ouvrir chaque matin une nouvelle bouteille. 13 Démarrer à l’orange Certaines couleurs ayant un impact sur notre comportement et nos fonctions biologiques, rien de tel pour commencer la journée que le rouge orangé ! Les études montrent en effet qu’il stimule l’appétit et la digestion. N’hésitez donc pas à boire chaque matin un bon cocktail vitaminé : orange et pamplemousse fraîchement pressés. 14 Légumes frais ou surgelés ? A l’air libre, les produits frais sur l’étal de votre commerçant perdent chaque jour une quantité importante de leurs vitamines et sels minéraux. A l’inverse, la congélation industrielle des aliments vous permet de profiter pleinement de tous leurs bienfaits, en toute saison. A La vérité si je mange ! Un bon titre pour un excellent ouvrage du Dr Didier Chos, Président de l’Institut européen de diététique et micronutrition. Ce livre explique simplement la relation étroite existant entre l’alimentation et la santé et nous invite à découvrir la micronutrition. A la place du « prêt à manger », cette technique nous propose du « sur-mesure » nécessaire à chacun d’entre nous. (« La vérité si je mange, du Dr Didier Chos, Editions Rozan-Laffont, 220 pages, 17 €) moins de pouvoir vous rendre plusieurs fois par semaine au marché, optez plutôt pour les légumes surgelés. 15 Quelles conserves ? Elles sont à recommander pour certains produits (petits pois, maïs, carottes ou champignons). En effet, leur composition, et notamment leur teneur en eau, se prête particulièrement bien à ce mode de conservation. 16 Limiter la viande Variez les sources de protéines. L’idéal est de se limiter à trois ou quatre fois par semaine. Sachez qu’une entrecôte de 300 g apporte autant de lipides (graisses) que 6 cuillères à soupe d’huile. Choisissez plutôt les viandes blanches, plus maigres que la viande rouge. 17 Oui au poisson ! Optez sans réserve pour le poisson, riche en acides aminés et en fer. Vous pouvez le consommer sans modération. 18 Des huiles mais plusieurs L’huile d’olive est bonne pour la santé mais elle n’est pas la seule. Aucune huile ne suffit à elle seule pour remplir toutes les fonctions des matières grasses. L’huile d’olive a démontré ses effets protecteurs sur notre système cardio-vasculaire. Elle est la plus digeste des huiles. Elle est aussi très riche en vitamine D. Mais celle de tournesol, par exemple, contient davantage de vitamine E et reste la mieux adaptée pour la cuisson. En pratique, il faut plutôt utiliser deux huiles différentes et complémentaires : huile d’olive et huile de maïs, ou huile de tournesol et huile de colza. 19 Vive les draineurs ! Si vous vous sentez gonflée et engorgée d'eau, n'hésitez pas à utiliser des produits drainants vendus en pharmacie. 20 Buvez en mangeant ! Boire en mangeant ne gêne pas la digestion et ne fait pas grossir. Bien au contraire ! En s’ajoutant au contenu de l’estomac, l’eau augmente le sentiment de satiété, c’est-à-dire l’impression que vous ressentez d’avoir mangé à votre faim. En fait, seules les eaux fortement gazeuses sont déconseillées, en particulier si vous avez l’estomac sensible. 21 Des calories précieuses Les apports caloriques recommandés dépendent du sexe, de l’âge et du niveau d’activité physique. Quelle que soit la quantité de ces calories, on recommande d’apporter 50 à 55% de l’énergie sous forme de glucides (1 g de glucides = La vérités II si j e mange. 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 1Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 2-3Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 4-5Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 6-7Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 8-9Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 10-11Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 12-13Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 14-15Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 16-17Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 18-19Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 20-21Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 22-23Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 24-25Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 26-27Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 28-29Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 30-31Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 32-33Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 34-35Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 36-37Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 38-39Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 40-41Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 42-43Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 44-45Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 46-47Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 48-49Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 50-51Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 52-53Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 54-55Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 56-57Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 58-59Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 60-61Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 62-63Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 64-65Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 66-67Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 68-69Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 70-71Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 72-73Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 74-75Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 76-77Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 78-79Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 80-81Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 82-83Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 84-85Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 86-87Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 88-89Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 90-91Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 92-93Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 94-95Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 96-97Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 98-99Féminin Mincir numéro 2 fév/mar 2013 Page 100