Faces B n°5 jun/jui/aoû 2013
Faces B n°5 jun/jui/aoû 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de jun/jui/aoû 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : facesb.fr

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : portfolio Elizerman, Miguel Ramos.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
évasions Offrir un pola pour remercier le monde Je suis un passionné de voyages et de découvertes des terres éloignées. Depuis quelques années, la place que prend cette passion dans ma vie est de plus en plus grande. Les magnifiques histoires et souvenirs ont marqué à jamais leurs empreintes sur moi. Je voyage par mes propres moyens, sans tour opérateur, ce qui me permet d’être libre. Libre d’aller où bon me semble, de prendre le temps de discuter avec qui je veux et de m’imprégner de cette atmosphère si particulière que j’apprécie. Oui, je suis un voyageur indépendant et je le revendique ! Théodore Monod : « Il y a une certaine saveur de liberté, de simplicité, une certaine fascination de l’horizon sans limites, du trajet sans détour, des nuits sans toit, de la vie sans superflu. » Voyager de la sorte, c’est être diplomate, respectueux et souriant. C’est aussi se retrouver sans repères 42• Faces B Parce qu’il aime le monde, Julien Grenet le parcourt sans cesse et prend presque autant de plaisir à nous faire partager ses rencontres, ses découvertes et ses conseils pratiques sur son blog www.jaimelemonde.fr. Nous lui avons laissé carte blanche pour livrer sa conception du voyage responsable, illustrée par des citations de grands voyageurs, et présenter son projet humaniste : Des polas et des mains. Jeremy Janin, www.djisupertramp.com dans une nouvelle civilisation avec ses coutumes, traditions et religions. J’aime découvrir, apprendre le monde qui nous entoure, et par-dessus tout vivre. Vivre simplement au contact de celui qui, comme vous et moi, est avant tout un homme. P.Fillit : « Partir, c’est quitter son cocon, ouvrir ses ailes et s’envoler. C’est s’apercevoir qu’on n’est pas les seuls sur la planète, qu’on ne sait pas tout comme on le pensait. On devient plus humble, plus tolérant, un peu plus intelligent. » Visiter ne veut pas dire être passif, ne rien faire. J’étudie plus ou moins en détails les religions, histoires et traditions des pays pour comprendre, savourer et m’approprier les lieux et leurs ambiances. J’adore cette sensation d’imaginer la vie d’il y a plusieurs centaines d’années dans les temples des civilisations disparues… Machu Picchu, Angkor, Pyramides… Julien Grenet Julien Grenet Julien Grenet
Julien Grenet Marcel Proust : « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais d’avoir de nouveaux yeux. » Pour chaque voyage, je planifie un circuit que je m’efforce de suivre tout en laissant la place aux imprévus (sans quoi les voyages ne seraient pas les voyages...) : lieux pour dormir, durées de trajets, plans des villes, cartes des régions, ou encore quelques infos pratiques. Un planning spatio-temporel m’assurant d’avoir le temps et un budget prévisionnel me permettant de respecter mes finances. Trouver de bons prestataires locaux pour chaque besoin (transport, hébergement, visites, artisanat…) pour ainsi garantir une utilisation responsable de mon argent. Joseph Kessel : « Les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues… » Parce que je crois qu’il est possible de changer l’image du tourisme, qu’il est possible de faire le choix du tourisme équitable et responsable, de retrouver de vraies valeurs humaines. Je me pose toujours cette question pendant mes voyages : quelle image vais-je laisser du blanc-bec ? Mon comportement va t-il aider ou complexifier la situation pour les prochains ? Car là où le tourisme de masse est passé, il va être difficile de faire machine arrière. Pour les régions un peu plus reculées, là où nos caprices et dollars ne sont pas encore arrivés, soyons responsables ! Philippe Meyer : « Le tourisme est le moyen qui consiste à amener des gens qui seraient mieux chez eux dans des endroits qui seraient mieux sans eux. » Le voyage m’a appris à partager, voilà pourquoi j’écris un blog. La retranscription de mes recherches, carnets et notes de route en « guide » me demande pas mal de travail. Mais comme mes amis souffrent d’entendre régulièrement toutes mes histoires, le temps que je passe à rédiger ce site assoupit le besoin de leur raconter mes aventures ! Sacha Guitry : « En somme, je m’aperçois que les voyages, ça sert surtout à embêter les autres une fois qu’on est revenu ! » évasions Un pola au creux des mains J’ai toujours cherché un moyen de laisser une trace de mon passage pour remercier ceux qui ont rendu mes voyages plus agréables. J’ai choisi de leur offrir une photo d’eux, au moment de notre rencontre, grâce à un Polaroïd*. On dit d’ailleurs « prendre » une photo. C’est maintenant l’occasion d’en donner ! Certaines personnes n’avaient jamais eu ou même vu de photos, imaginez leur joie quand la magie de l’instantané a terminé de révéler les formes et les couleurs… Un enthousiasme que je partage volontiers avec elles ! ● Julien Grenet * J’utilise les appareils suivants : Polaroid 600 (2 modèles : avec et sans flash), Polaroid SX70 autofocus modèle 2, Polaroid 215, Polaroid 1000, Diana F+ et son Instant back, des appareils jetables, Canon 60D + 50mm f1.4 + 10-20mm f3.5. En voyage, 4 appareils instantanés, un jetable et un reflex m’accompagnent ! Julien Grenet Faces B• 43 Julien Grenet



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :