Faces B n°4 mar/avr/mai 2013
Faces B n°4 mar/avr/mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de mar/avr/mai 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : facesb.fr

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 58

  • Taille du fichier PDF : 10,5 Mo

  • Dans ce numéro : dossier « s'engager »... we can do it!

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
l'équipe 6• Faces B L’éQUIPE Face à ses engagements Caroline Simon, rédactrice en chef Pétrie de convictions, je ne perds jamais une occasion de donner mon avis, surtout si on ne me le demande pas. Mais je dois bien avouer que je parle plus que je n’agis. Mes engagements sont finalement assez limités et je les conçois plutôt à durée déterminée. Je prête une petite somme d’argent sur le site de micro crédit babyloan.org, où ma modeste contribution a déjà été remboursée et réinvestie pour financer 3 projets. Prochainement, je vais accueillir un chiot, que je m’engage à éduquer du mieux possible pendant quelques mois, afin qu’il devienne chien guide d’une personne non voyante. Parfois, la vie nous conduit à des engagements plus personnels. Quand on a découvert une tumeur maligne dans le cerveau de mon père, je me suis engagée à passer du temps avec lui, en lui consacrant un week-end sur deux. Cela a duré deux ans. Tant de causes mériteraient mon engagement ! S’il fallait n’en retenir qu’une, ce serait la lutte contre la maltraitance des enfants, les abus sexuels dont ils sont victimes étant ce qu’il y a de plus abject en ce monde à mes yeux. Rebelle non militante, écolo qui prend 3 longs courriers par an, anticonformiste attachée au respect des lois, globe-trotteuse et casanière, curieuse de tout et experte en rien, aussi dynamique qu’oisive à ses heures, pas fashion victim mais bien au courant des tendances, la Rédac Chef assume pleinement et fièrement ses contradictions. Anthony ROJO, Responsable photo et photographe Un grand poète français a dit « l’envie d’avoir envie »... Est-ce là une définition simplifiée de l’engagement ? Une envie forte d’assumer ses convictions, ses idées, ses projets ? L’importance d’être constant, seul ou entouré, dans un but commun ! Mon engagement ultime ? En tablette, en gâteau, en boisson, en cupcake, en fontaine, en transfusion..., pour le bien-être du monde et de moi-même, je consomme à outrance le chocolat sous toutes ses formes ! Ma source d’inspiration ou simplement une bonne excuse de gourmand ? Voilà un engagement que je m’oblige à tenir, coûte que coûte, contre vents et marées ! Obama disait Yes We Can, pour moi ce sera Yes I’m... a chocolate boy ! Photographe de presse, graphiste et geek, Anthony aime l’actualité (et le chocolat), la prend en photo et la partage (mais pas son chocolat). Curieux de tout, il part du principe que chaque point de vue est bon à écouter, tant que l’on respecte l’idée de la pensée multiple. Photos & compagnie à suivre sur [Ze]Blog La Parenthèse Graphique (www.anthonyrojo.canalblog.com) et sur www.anthonyrojo.com
Cyril Jouison chef de rubrique art Assis sur mon canapé, je pose ma télécommande avec rage ! Je n’ai pas pu regarder The Voice ! Et pourquoi donc ? À cause de cette information de dernière minute : « François Hollande nomme Dominique Straus-Khan comme premier ministre ». L’information est de taille. Les rédactions sont sur le pont. Les décors rutilants accueillent des experts en Hollandie et Straus-Khanie. Qui l’aurait cru ? Et pourtant, moi je m’engage contre l’IVP... l’Interruption Volontaire des Programmes. Je veux, et c’est un droit Môsieur, pouvoir regarder mon émission de téléréalité fétiche. Je veux du Jenifer. Je veux du Florent Pagny. Je veux du Garou et... je veux du Bertignac ! Je veux même MON Nikos Aliagas préféré. Alors, je les veux tellement que je m’engage pour eux : je me démène sur mon twitter. Je crée un groupe Facebook. Je mets en ligne mon blog « TheVoiceForever ». Je téléphone à tout va sur le numéro dédié à 4 chiffres (facturé à 5 chiffres). Je suis comme un dingue. Je m’emporte. Je m’insurge. Je sens, en moi, monter une certaine passion jauressienne devant les grandes injustices ! Je suis comme ça moi. Je suis toujours prêt à défendre les grandes causes depuis... mon canapé en cuir de vache britannique. Je suis comme ça. Sensible. À fleur de peau. Je me dis surtout une chose... Le système a gagné... Il réussit à mobiliser des milliers de personnes pour choisir - sur appel surtaxé - sa future ex-étoile de la chanson. Alors oui, je m’engage à éteindre ce meuble qui me sert de télévision. Chef de projet à ses heures gagnées et photographe de ses heures perdues, Cyril aime penser que la vie est une fête. Claire Lupiac Responsable maquette et illustrations S’engager... ou pas ? Voici pour moi l’occasion de me poser cette délicate question : suis-je engagée ? Je ne manifeste pas souvent, signe peu de pétitions, et pourtant je ne me sens pas indifférente ou détachée des problématiques de notre jolie société. C’est peut-être parce que je m’engage discrètement au quotidien. Mes idées, je les mets en œuvre dans ma petite vie, et avant de les imposer aux autres j’essaie déjà de m’y tenir au quotidien, et ce n’est pas si facile. Je réalise que je suis pleine de belles convictions que je défends tout gentiment. En fait, je m’engage personnellement et intimement pour une foule de petites choses : je m’engage à rester ouverte et curieuse, à faire l’effort d’entendre les opinions que je ne partage pas, à remplir quotidiennement la gamelle de mon chat, à être là pour mes proches, à rester souriante, à éviter les préjugés. Tout comme je m’engage à rester libre et indépendante, à respecter scrupuleusement mes envies. Le Furet, Chef de rubrique musique l'équipe Bref, Claire est convaincue qu’aimer faire de jolies choses c’est déjà s’engager. Elle est aussi éprise de liberté et défend farouchement son indépendance. Elle a parfois (souvent) du mal à accepter les contraintes de la vie... Mais quand elle s’engage, c’est avec passion. www.clairelupiac.fr Une femme que j’admire, rescapée de la rafle du Vél d’Hiv’, d’une étonnante vitalité, m’a récemment clouée de ces simples mots qui composent son credo : « Ne pas être spectateur de la vie, mais agir ». Dans ma vie, j’observe beaucoup, j’interroge, je m’interroge, je cherche des réponses, j’invoque le pourquoi, j’absorbe ce qui me va, critique ce qui ne me convient pas, rejette les fascismes de tout acabit, pétitionne à tour de bras pour défendre les valeurs auxquelles je crois, mais suis-je réellement actrice ? Je n’impulse pas, la plupart du temps je suis ; je raisonne, mais d’après quoi ? Je descends dans la rue parfois : pour vivre décemment à l’heure de la retraite, pour l’égalité dans la sexualité… et puis quoi ? Je transmets un peu de tout ça par les mots, mais voilà, je ne m’engage pas. Pas entièrement, pas totalement, pas comme tous ceux que j’admire vraiment ! Le Furet laisse traîner ses écoutilles partout où les sons dérivent les sens, partout où le beau, le pêchu ou l’étonnant le renverse. Il livre ensuite à vos oreilles cette matière brute et partageable à souhait. www.lafouineetlefuret.over-blog.com Faces B• 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :