Et la Santé, on dit quoi ? n°20 jun à sep 2017
Et la Santé, on dit quoi ? n°20 jun à sep 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de jun à sep 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 7 Mo

  • Dans ce numéro : la prévention sur tous les fronts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
k BIEN-ÊTRE S’ÉCLAIRCIR LA PEAU  : DANGER ! S’éclaircir la peau (appelé aussi dépigmentation, ou encore tchatcho, ambi, akonti, xessal...) est une pratique encore très à la mode. Pourtant, elle provoque des dégâts considérables sur la santé. Les produits blanchissants ne sont pas des produits de beauté, bien au contraire ! Et la santé, on dit quoi ? vous fait un point sur le sujet. 14 11 » SODA DIOUF Animatrice de cérémonie au Sénégal « Si tu as le teint noir, tu peux avoir l’impression que tu ne comptes pas. À force d’être reléguée au second plan, j’ai commencé à me dépigmenter. Partout on me disait que j’étais belle. Mais un jour tout ce que la dépigmentation m’a donné, elle l’a repris. Maintenant ce qui me reste ce sont des taches, des boutons. La dépigmentation finit toujours par trahir ». Extrait de Cette couleur de peau qui me dérange, un film de Khardiata Pouye N°20 JUIN 2017 mcgmululcuucxc DES CONSÉQUENCES GRAVES Taches sombres ou trop claires sur la peau, boutons, brûlures, poils au menton, cercles noirs autour des yeux, vergetures sur les bras, peau plus fine qui cicatrise mal ou encore hypertension artérielle (augmentation anormale de la pression du sang)  : ce sont les conséquences de l’éclaircissement de la peau. Pourquoi ? Ces produits qui promettent un teint plus clair « sont essentiellement des crèmes ou des lotions […] qui contiennent des produits dangereux comme l’hydroquinone, des corticoïdes locaux très puissants et des dérivés du mercure interdits en France » explique le D r Antoine Mahé, dermatologue spécialisé dans le soin des peaux noires à Colmar. Ces dérivés de mercure sont toxiques pour les reins et le système nerveux. Certaines personnes utilisent même des produits décapants pour se blanchir la peau, comme l’eau de javel, les défrisants, le liquide vaisselle, ou se font des injections de glutathion. Ces pratiques peuvent avoir des conséquences sur le système digestif et même causer des cancers de la peau. Une peau fragilisée ne vous protège plus  : elle devient très sensible au soleil, au froid et à toutes les infections. Et les dégâts causés sur la peau peuvent être définitifs. « Tous ces produits ne doivent surtout pas être utilisés pendant la grossesse », met en garde le D r Mahé. Une femme enceinte qui utilise ces produits va exposer son futur bébé à des problèmes de santé. Par exemple, il pourra avoir une taille très petite à la naissance. Anastasiia Kazakova/Shutterstock.com
Photographies Sarah Kourouma et al. The Pan African Medical Journal Dépigmentation cutanée cosmétique des femmes noires  : résultats d’une enquête CAP à Abidjan (Côte d’Ivoire) DES PRODUITS DANGEREUX Les produits dangereux sont souvent vendus à la sauvette, dans la rue ou encore sur Internet à des prix très bas. Ils contiennent des substances dangereuses et interdites, comme l’hydroquinone (dosée à plus de 2%) ou la cortisone. Ils ne sont pas testés sur la peau avant d’être mis sur le marché. Il existe, pour unifier le teint, des produits autorisés et non dangereux pour la santé. Pour connaitre les noms des produits autorisés, il ne faut pas hésiter à contacter des spécialistes (voir infos pratiques) ou à aller voir un dermatologue. BELLE EN NOIR ÉBÈNE « Bon nombre de femmes (et d’hommes !) de couleur noire pensent que la peau claire est plus jolie, et ces personnes sont prêtes à tout pour éclaircir leur peau » explique Nathalie Migan d’Ewa Ethnik. Pourtant, une belle peau est une peau en bonne santé. Ce n’est pas une question de couleur. Comme le dit Abdoulaye, 32 ans « j’aime ma femme avec sa couleur noire ébène. Je ne la changerais pour rien au monde ». Votre peau mérite d’être respectée. Les produits éclaircissants ne sont pas des médicaments. Quand on commence à s’éclaircir la peau, il est très difficile d’arrêter car la peau devient dépendante et des taches sombres apparaissent dès l’arrêt du produit. Le mieux est donc de ne pas commencer du tout. Mais si vous utilisez déjà ces produits, des solutions existent ! Consultez vite un dermatologue qui vous aidera à vous en passer. LES CONSEILS À SUIVRE ! 1 2 3 k BIEN-ÊTRE SUZANNE 31 ans « Toutes les filles que je voyais dans les magazines étaient claires et je voulais leur ressembler. L’âge passait et je voulais me trouver un mari, vite. Je pensais que les hommes me remarqueraient plus si je blanchissais ma peau. J’ai acheté un produit à la sortie d’un métro qui me disait que j’allais être plus claire avec un beau teint mais maintenant je me retrouve avec plein de taches et de boutons sur le visage. Je regrette tellement... » Nathalie Migan, co-fondatrice d’Ewa Ethnik, une association de lutte contre l’éclaircissement volontaire de la peau, vous donne 3 conseils à suivre absolument  : L’acné ne se traite pas par un éclaircissement de la peau. Consultez un dermatologue pour trouver la bonne solution à vos problèmes de peau, et avoir une ordonnance adaptée et sans danger. Choisissez des produits naturels et non dangereux pour la santé pour unifier votre teint. Un produit qui éclaircit beaucoup votre peau est dangereux. Il existe aujourd’hui des produits adaptés aux peaux noires et métissées vendus légalement en France en pharmacie ou parapharmacie. Ne vous fiez pas aux étiquettes des produits éclaircissants vendus dans la rue, en arrière-boutique de salons de coiffures ou sur Internet. Les étiquettes sont souvent fausses et les produits peuvent contenir des substances toxiques qui ont des effets terribles sur la peau et sur la santé. À Paris, le Pôle Santé Goutte d’Or propose des consultations dermatologiques gratuites ainsi qu’un espace d’information et de prévention. 16-18 rue Cavé – 75018 Paris Tél.  : 01.53.09.94.10 du lundi au jeudi, de 8h35 à 18h30. INFOS PRATIQUES L’association Ewa Ethnik a pour objectif d’informer, de sensibiliser et d’alerter sur le blanchiment volontaire de la peau et ses conséquences. Vous souhaitez avoir des informations sur l’association ? Vous vous éclaircissez la peau et vous avez des questions ? Contactez-les sur leur page Facebook  : www.facebook.com/EwaEthniK Ou paremail  : ewaethnik@gmail.com 1-3.uiaL2muciccugm JUIN 2017 N°2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :