Et la Santé, on dit quoi ? n°19 mar 16 à mai 2017
Et la Santé, on dit quoi ? n°19 mar 16 à mai 2017
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de mar 16 à mai 2017

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,8 Mo

  • Dans ce numéro : l'égalité pour tous...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
jeux vrai-Faux SPéCIAL Vaccins 1- Certains vaccins sont obligatoires dès le plus jeune âge VRAI/Faux Vrai. Le vaccin DTP (Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite) est obligatoire dès l’âge de 2 mois en France, et se fait en plusieurs fois. D’autres vaccins sont recommandés et aussi importants comme le BCG (tuberculose), l’hépatite B, la coqueluche, le pneumocoque ou le ROR (Rougeole-Oreillons-Rubéole). 2- Quand on est vaccinés, c’est pour la vie VRAI/Faux Vrai et faux. Cela dépend des vaccins. Les vaccins contre l’hépatite B ou le ROR protègent à vie. D’autres nécessitent des rappels  : il faut renouveler les injections pour continuer à être protégé. C’est le cas du DTP, de la coqueluche et de certains vaccins à faire lorsque vous retournez au pays  : fièvre jaune, typhoïde… 3- On risque d’avoir la maladie quand on se fait vacciner VRAI/Faux Faux. Quand vous vous faites vacciner contre une maladie, on vous injecte une très petite dose du microbe rendu inactif. Cela pousse le corps à fabriquer des défenses (anticorps) pour le combattre. Le jour où le microbe actif pénètre vraiment dans le corps, les anticorps vont le reconnaître et le détruire. Ainsi vous ne tomberez pas malade. 4- Se faire vacciner coûte cher VRAI/Faux Faux. La plupart des vaccins sont remboursés à 100% (Sécurité sociale + mutuelle). Les vaccins obligatoires et recommandés peuvent être gratuits pour les enfants de 0 à 6 ans dans les centres de PMI (protection maternelle et infantile) et pour les adultes dans les centres de vaccination publics. 5- La vaccination a permis de faire disparaître certaines maladies VRAI/Faux Vrai. La vaccination a permis de faire disparaître une maladie très contagieuse comme la variole. D’autres maladies graves (diphtérie, tétanos, poliomyélite) sont devenues très rares en France. Ces maladies pourraient de nouveau provoquer des épidémies très graves, si trop peu de personnes sont vaccinées. C’est pourquoi chacun doit faire tous ses vaccins ! 6/mars 2016/N°19/ET LA Santé, on dit quoi ? glIDM:11:13'31NVS LE PROVERBE de Joseph Andjou lArwï Comme on dit au Mali  : « Le charbon ne craint pas le feu. » Rien ne peut sembler insurmontable lorsqu’on a déjà traversé de rudes épreuves. Extrait du livre Sagesse africaine, éd. Michel Lafon Mots cachés Spécial Femmes engagées se96oeue sewwed 1op9ds Les noms des personnes suivantes sont cachés dans la grille  : Angela Davis, Bineta Diop, Angélique Kidjo, Miriam Makeba, Wangari Maathai, Oumou Sangaré, Nina Simone. À vous de les retrouver ! C O R N M I N B O C W A N G A R I U U A T A K P A N N G M S Y N I O T U A S O I E G D P H D S B U M M E J E A U S I A L O Y I F M N A R M I R I A M O N N A A Q B A D G N Y G N K U R B I N E T A G E E U S O O U P R E B N R E P F L I E L A O U S D A V I S A Solution  : CCIOIR O R N NM M I NI B OOCI C WWAS A N G Ag R l'U I U UUA A TPirCPANNG T A K P A N N G M S YN Y N I O°TUAS T U A S O0 I EEGDPHDS G D P H D S BU B U M MMEJEAI E J E A I IU I U S I ALOY A L O Y II FFMN M N AR A R XI M I R I AN A MON O N N A AQBA5'GNY A Q B A D G N Y GN N KKUR(B U R B I Ne.,T N E T A GN EEEUSOOUP E U S O O U P R E BBNREPFL N R E P F L I E L A OOUS U S (DAV D A V I S A
DépistAGE et vaccin Hépatite B L’hépatite B est une maladie causée par un virus qui attaque le foie et peut avoir des effets graves sur la santé. Très fréquente, la maladie touche plus de 240 millions de personnes dans le monde  : il est donc indispensable de bien se protéger. Comment l’hépatite B se transmet-elle ? Le virus de l’hépatite B est très contagieux. La maladie peut se transmettre très facilement  : par les relations sexuelles sans préservatif, par des objets qui ont été en contact avec le sang (brosse à dents, rasoir, aiguilles pour le tatouage, seringues…), de la mère à son enfant pendant la grossesse, l’accouchement et l’allaitement. Une maladie invisible Présente dans de nombreux pays, l’hépatite B est le plus souvent invisible  : on peut donc l’avoir sans le savoir. Elle guérit toute seule la plupart du temps, mais peut parfois devenir chronique (permanente) et rendre très malade. C’est pourquoi, si vous ressentez les signes suivants - baisse d’appétit, nausées, jaunissement de la peau et des yeux - consultez vite un médecin. Le dépistage  : le seul moyen de savoir Le dépistage est une prise de sang dont les résultats sont connus en quelques jours. C’est le seul moyen de savoir si l’on a le virus de l’hépatite B et si besoin, de prendre un traitement avec un suivi médical. Vous pouvez faire le test  : gratuitement dans les centres de dépistage comme les CeGGID* ; dans un laboratoire, avec l’ordonnance du médecin (remboursement à 60% par l’Assurance maladie, 100% pour les bénéficiaires de l’AME et de la CMU). En cas de grossesse, le dépistage est obligatoire en France pour toutes les femmes au 6 e mois. Si la future maman est porteuse du virus, son bébé sera vacciné à la naissance et protégé à vie. Le vaccin  : une protection à vie Il existe un vaccin très efficace qui protège à vie contre l’hépatite B. Il est recommandé pour tous les enfants dès l’âge de 2 mois et jusqu’à 15 ans ; dès la naissance pour les bébés dont la maman a le virus de l’hépatite B. Pris en charge à 100% le plus souvent (Assurance maladie + mutuelle), il est gratuit dans les centres de PMI (protection maternelle et infantile) et de vaccination publics. Pour les adultes, la vaccination est recommandée si vous êtes originaire d’un pays touché par l’hépatite B ; si vous y voyagez ; si une personne dans votre entourage a le virus. Enfin si vous avez une hépatite B, suivez bien ces précautions  : encouragez vos proches à faire un dépistage. Ils pourront être vaccinés si besoin ; mettez un préservatif à chaque rapport sexuel ; nettoyez et couvrez les coupures ou blessures ; ne partagez pas vos brosses à dents, rasoir et coupe-ongles. Simon-Pierre Mbumbo prévention *Centres gratuits d’information, de dépistage et de diagnostic du VIH, des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles Informations  : www.hepatite-info-service.org ameine Ohm Pour Prim. en savoir plus  : www.lasantepourtous.com ET LA Santé, SANTE, CUICECEM on dit quoi ?/mars 2016/N°19/7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :