Essentielle Immo n°122 novembre 2014
Essentielle Immo n°122 novembre 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°122 de novembre 2014

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Libre Belgique

  • Format : (235 x 335) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : dossier spécial... architecture et métropolisation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 48 - 49  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
48 49
BELLIARD 40 UN IMPACT MINIMAL SUR L’ENVIRONNEMENT Belliard 40  : un futur immeuble ‘phare’... (Doc.  : Art & Build) Avec ce nouveau développement, Cofinimmo ambitionne de construire un bâtiment phare en plein coeur de Bruxelles, via notamment la création d'une place sur le coin de la rue de la Science et de la rue Belliard, un atrium transparent de cinq étages et un jardin intérieur situé derrière le bâtiment. Ce projet a reçu le prix IBGE "Bâtiment Exemplaire 2011". Belliard 40 est différent de tout autre immeuble dans le quartier européen  : il est conçu pour mener la transformation de la rue Belliard et pour maximiser le confort et la productivité de ses occupants. Ce bâtiment dépassera le skyline local de 8 étages, tout en ajoutant 10 mètres supplémentaires d'espace public au niveau de la rue. L’architecture tire l'empreinte du bâtiment vers l’arrière pour créer une plaza et un espace vert adjacent au trottoir. Ce recul permet à la lumière d’entrer dans l'atrium de 5 étages, qui donne sur un jardin intérieur, également visible de la rue. Belliard 40 est conçu autour de l’éclairage et de la transparence. La surface extérieure est constituée de verre pour 50%. Elle maximise la luminosité tout en contrôlant l'absorption excessive de chaleur et l'éblouissement. ESPACE DE TRAVAIL  : INDEPENDANT, SECURISE & ADAPTABLE L'immeuble se compose de 3 parties indépendantes pouvant être sécurisées séparément. Les bureaux supérieurs et inférieurs peuvent ainsi être loués ensembles ou en zones séparées pour deux locataires différents. La partie supérieure bénéficie d’une terrasse en toiture. Elle constitue à la fois un jardin et propose une vue « verte » pour les étages de bureaux supérieurs. Le bloc résidentiel, au coin de la rue Belliard et de la rue de la Science se trouve au dessus de la partie commerciale, située au niveau de la rue. L'immeuble intègre les technologies HVAC récentes. Le contrôle intérieur de climatisation s'alignera sur les températures extérieures. Ainsi, le bâtiment n'est pas un cocon artificiel mais reste en harmonie avec l'environnement naturel. Le projet vise la certification BREEAM Very Good certifié Breeam ‘Very Good’(Doc.  : Art & Build) — 18 — DOSSIER ARCHITECTURE PRINCIPALES DONNÉES TECHNIQUES Surface  : - 13 étages - Modules de 1,35m - 400 m2 d’archives Façade  : - Fenêtres à triple vitrage - Protection solaire Toiture  : - Toitures vertes sur toutes les toitures plates hors-sol Récupération des eaux pluviales  : - Récupération des eaux pluviales pour le jardin et garage ; extension possible vers les sanitaires et vidoirs - Bassin d’orage en sous-sol permettant une évacuation retardée vers les égouts Production chaude et froide  : - Géothermie ou autres alternatives moyennant un résultat similaire - 33% de la consommation en froid - 80% de la consommation en chaud - 20% de réduction de consommation - Chaudières à condensation et groupes de froid à très haut rendement - Distribution de chaud et de froid par un plafond réversible (chaud/froid) avec régulation flexible - Groupes de ventilation à très haut rendement pourvus de régulateurs de vitesse - Récupération d’énergie via des roues de récupération - Grande flexibilité au niveau de l’implantation des bureaux Eclairage  : - Détecteurs de présence avec extinction automatique en cas d’absence - Gestion du flux lumineux en fonction de la lumière du jour Sanitaire  : - Détection de fuites pour les blocs sanitaires permettant une consommation de l’eau de ville minimale - Possibilité pour urinoirs secs - Douches en sous-sol Plancher et plafond  : - Hauteur des plafonds  : 2,70m - Faux plancher avec des boîtiers type Wieland et des chemins de câbles permettant un maximum de flexibilité pour l’implantation des places de travail Parking - Espace parking pour 85 voitures, 100 bicyclettes et 40 motos - Quai de déchargement devant l’immeuble pour les camions - Zone de déchargement prévue au -1 pour les camionnettes, avec une hauteur de 2,60m, devant le hall d’ascenseurs Building Management system  : - Chaque étage est divisible en 2 unités, chacune avec son propre bloc sanitaire, cuisine, etc. - Building management system très flexible permettant des espaces de travail en open space ou en bureaux individuels. mation énergétique) 45, Niveau K (isolation thermique) 35, Certificat BREEAM « Very Good » Thierry Laffineur
Notre environnement a la capacité de stocker dans le sol, l’air et l’eau les calories que le soleil nous dispense chaque jour. Récupérer cette énergie gratuite, non polluante et inépuisable, confirme Alain Limauge (Aquadis S.A.), est possible grâce à la pompe à chaleur. Une alternative écoresponsable pour chauffer toute la maison. — Par Raoul Buyle COEFFICIENT DE PERFORMANCE (COP) La performance d’un chauffage par pompe à chaleur (PAC) est mesurée en calculant le COP. C’est le rapport entre la quantité d’énergie restituée sous forme de chaleur et la quantité d’électricité consommée par la PAC pour fonctionner. Un COP de 4 correspond à une production de 4KW d’énergie pour 1 KW d’électricité consommée. Plus le COP est élevé, plus la consommation est faible et plus on fait d’économie. CROISSANCE PROGRAMMÉE Selon les estimations, à l’horizon de 2015, le nombre de PAC devrait être multiplié par 12 chez les particuliers. La politique de relance des énergies renouvelables (aides, subventions), mais aussi la prise de conscience que le recours à la PAC géothermique et aérothermiques permet de se chauffer pour moins cher et sans impact négatif sur l’environnement, militent largement en faveur de la croissance continue de la PAC en Belgique. AVANTAGES. Très faible consommation. Ecologique (faibles émissions de CO2). Permet de chauffer et de refroidir. Sans entretien. Durée de vie de plus de 20 ans. La cheminée est superflue. Aucune citerne à mazout nécessaire. Peut être adapté aux processus industriels pour réutiliser la chaleur résiduelle• capL.iprit-.r,. :  : 1 Ÿ iÿ.,uaa• Z6%rut COP 4,30 A tT° 2,31 - ? ° a.0010 ia surfrei...,. -... W _• 30 40 write COP 4,55 CapFsi}rt sdr rar.ma 50 ■ + O IV iYf ff51 COP 4M&5 fi h Wei•.i-i•1.- COP G,2$ environnement, ICUni POMPES Á CHALEUR, LE BONHEUR DURABLE « Limitez l’impact énergétique de votre habitation, sur votre portefeuille et sur l’environnement. » Voilà, en résumé, le message dispensé chauffage…jusqu’à plusieurs milliers d’euros par an sur votre budget habitation. par Alain Limauge, directeur de la Société Aquadis spécialisée depuis 20 ans dans la distribution et l’installation de pompes à chaleur. Le Showroom et le Bureau d’études de Aquadis SA sont adossés à plusieurs fabricants (Enthalpie, Mitsubishi Electric, Zubadan, Samsung, Ventilair), afin de vous proposer la pompe à chaleur la mieux adaptée à votre habitation. Son credo  : cerner les vraies caractéristiques de l’équipement recherché ; imaginer différentes une pompe à chaleur adaptée pour chauffer SOL, AIR OU EAU Selon leur fonctionnement, les pompes à chaleur sont nommées air/air, air/eau, géothermique. Dans ces appellations, le premier terme désigne l’origine de l’énergie prélevée (sol, air, ou eau) et le second, la manière dont la chaleur est ensuite diffusée dans la maison (soufflerie, radiateurs avec circuit d’eau chaude, plancher chauffant avec fluide frigorigène). Pour choisir hypothèses et solutions ; réaliser les calculs thermiques de performances ; et évaluer vos gains potentiels. Sans rentrer dans les détails techniques, on peut affirmer qu’une pompe à chaleur permet de décupler les énergies fossiles (fioul ou gaz) ou l’énergie électrique. Ainsi, à partir d’1 kWh d’énergie électrique, la pompe à chaleur restitue en moyenne 3 à 5 kWh de chaleur gratuite. En outre, chaque kWh généré par une pompe à chaleur produit environ 4 fois moins de CO2 qu’un kWh émis par une chaudière à combustible. La pompe à chaleur limite également les émissions de gaz à effet de serre et permet de réduire à court terme votre consommation de votre maison, tenez compte de 3 critères  : votre budget, la présence ou non d’un jardin et le type d’habitation. Si la pompe à chaleur géothermique affiche un meilleur rendement que la pompe à chaleur air/eau, elle s’avère également plus onéreuse. En outre, pour installer une pompe à chaleur géothermique, il vous faut disposer d’un jardin. La pompe à chaleur air/eau, en revanche, peut s’installer dans une maison comme dans un appartement. Elle permet aussi de produire de l’eau chaude sanitaire. Car, en dehors du chauffage, l’eau chaude constitue un autre élément essentiel de notre confort domestique. Prenez contact avec nous pour un devis sur mesure  : Aquadis SA c/o Alain Limauge - 23 Avenue Zenobe Gramme - Wavre T. 02 808 26 58 – al@aquadis.eu – www.aquadis.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 1Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 2-3Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 4-5Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 6-7Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 8-9Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 10-11Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 12-13Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 14-15Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 16-17Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 18-19Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 20-21Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 22-23Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 24-25Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 26-27Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 28-29Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 30-31Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 32-33Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 34-35Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 36-37Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 38-39Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 40-41Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 42-43Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 44-45Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 46-47Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 48-49Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 50-51Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 52-53Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 54-55Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 56-57Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 58-59Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 60-61Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 62-63Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 64-65Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 66-67Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 68-69Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 70-71Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 72-73Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 74-75Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 76-77Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 78-79Essentielle Immo numéro 122 novembre 2014 Page 80