Escape n°44 déc 12/jan-fév 2013
Escape n°44 déc 12/jan-fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°44 de déc 12/jan-fév 2013

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Free Presse

  • Format : (200 x 250) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 24,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'hiver free rando... 24 tenues techniques au banc d'essais.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
78 PARLOIR Escape #44 14,7 millions de chiffre d’affaires*, 12 millions de mètres vendus, Béal grimpe en tête dans le marché de la corde. Dans un monde économique où personne ne se fait de cadeaux, à l’heure où les petites boites s’empilent dans les grandes telles des poupées russes, la société de Vienne garde le cap. Rencontre avec son dirigeant Michel Béal, premier producteur mondial, qui nous parle de moral et de… morale. Par Myriam Cornu Photos : BEAL/David-G-Richalet Michel Béal Escape : Michel, comment résiste-t-on dans le monde d’aujourd’hui, lorsqu’on affiche une taille modeste et qu’on doit verser une cinquantaine de salaires tous les mois, quel que soit l’état de forme de la Bourse ? Michel Béal : Nous restons très spécialisés dans les cordes de montagne et de sécurité. Nous occupons une niche, poussée à fond, et notre salut passe par l’innovation. Notre progrès constant explique notre résistance. Nous nous demandons sans cesse ce que nous allons pouvoir imaginer. Nous nous disons « Nous avons réussi tellement de choses cette année, comment allons-nous faire ? » et puis, finalement, nous finissons toujours par nous étonner nous-mêmes. L’organigramme est formel : dirigeant de l’entreprise, je suis aussi officiellement chargé du développement, cela prouve à quel point l’innovation se place au cœur de notre système. Vous arrive-t-il de vous tromper sur la façon d’innover, justement, sur les produits à développer, sur l’adéquation de vos gammes aux besoins du marché ? le dernier des L’une de nos forces réside précisément dans l’écoute de ce marché. Notre société compte beaucoup de grimpeurs, qui laissent traîner leurs oreilles sur les falaises pour saisir la moindre des idées, la plus farfelue des remarques. Présente dans une cinquantaine de pays et représentée par une quarantaine de distributeurs, la marque fait preuve d’une grande écoute du marché mondial. Chaque mois de juillet, nous présentons les nouveautés à ces distributeurs et, surtout, nous récoltons leurs retours et les besoins. Ils nous lancent parfois des challenges techniques. Pour exemple, à l’automne 2011, nous avons entendu la demande d’une corde de sécurité flottante qui réponde aux normes et puisse être homologuée. C’était considéré comme infaisable alors aucun concurrent ne s’y risquait. Nous avons lancé ce produit… au mois de juillet ! Il est utilisé par les plateformes pétrolières et les éoliennes offshore, mais également pour les secours en eaux vives. Il y a des choses qu’on croit impossible… mais parfois, lorsqu’on s’implique à fond dans le problème, on finit par trouver. Quel est le secret de cette réussite, vous cherchez tous azimuts ou vous vous faites aider de grands laboratoires ? Comment procédez-vous pour mettre au point une nouveauté ? A vrai dire, compte tenu de notre taille modeste, nous ne nous lançons pas dans des recherches de grande ampleur. Si on n’a pas déjà en tête un début de solution, on n’y va pas. Nous essayons toujours de faire preuve de réalisme. Et d’humilité aussi. Nous n’avons pas prétention à être des chercheurs, nous sommes plutôt des « géotrouve-tout » très concrets. Nous sommes considérés par nos distributeurs comme
79 PARLOIR MICHEL BEAL Escape #44 Mohicans ? presque « irremplaçables ». Ça sonne un niveau. Ils s’en servent peu pompeux, pourtant c’est vrai. Nous avons réalisé l’exploit de la corde flottante en moins d’un an parce que nos équipes sont resserrées, talentueuses et qu’elles mettent leur savoir-faire au service de l’entreprise avec motivation. Parfois, nous nous protégeons avec des brevets, parfois nous ne perdons pas cette énergie. Nous sommes copiés, par la force des choses : c’est le rôle du leader, ça ne me choque pas. Tant que nous gardons une longueur d’avance ! essentiellement pour Comment vous positionnez-vous avec vos concurrents ? Je discute avec certains, d’autres me proposent des choses que je ne peux pas accepter. D’autres encore ont des stratégies que je ne comprends pas tout à fait. Ils perdent de l’argent sur leurs cordes alors que le matériel n’a pas à rougir de son apporter une image de technicité à leurs vêtements. Ils ont une approche étonnante du marché, à mon sens, mais c’est un choix. C’est le leur. Chez Béal, nous faisons des cordes pour ce que nous pouvons considérer comme des concurrents, ce qui montre bien que des accords intelligents sont toujours possibles. Avec d’autres, la bagarre est rude parce qu’ils prennent les distributeurs par la menace. Leurs distributeurs se retrouvent écartelés entre ces pressions des marques et les besoins de leurs clients, les demandes des usagers finaux. Les façons de faire de ces concurrents plus rudes vous inquiètent-elles ? Non. Je ne suis pas inquiet. Je vous donne un chiffre : nous utilisons 1000 tonnes de Notre société compte beaucoup de grimpeurs, qui laissent traîner leurs oreilles sur les falaises pour saisir la moindre des idées. nylon par an pour concevoir nos cordes. C’est plutôt une question de morale. C’est quelque chose qui compte énormément pour nous. On est dans un petit milieu. Où tout se sait. Un comportement moralement défaillant est tout de suite remarqué. Ce n’est pas très bon pour les affaires… Si je raccroche cette notion de morale à de l’intérêt, c’est tout simplement que, pour continuer à exister, ça compte aussi. Dans le milieu de l’escalade, les rapports sont en général très corrects, parce que nos concurrents sont, comme nous, très soucieux de cet aspect des choses, contrairement à d’autres secteurs économiques. Cet été, notre responsable commercial, Renald, est venu me voir au sujet d’une situation qui l’embarassait. Je lui ai dit de rester simple et de poser directement



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 1Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 2-3Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 4-5Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 6-7Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 8-9Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 10-11Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 12-13Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 14-15Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 16-17Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 18-19Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 20-21Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 22-23Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 24-25Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 26-27Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 28-29Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 30-31Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 32-33Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 34-35Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 36-37Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 38-39Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 40-41Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 42-43Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 44-45Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 46-47Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 48-49Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 50-51Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 52-53Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 54-55Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 56-57Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 58-59Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 60-61Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 62-63Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 64-65Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 66-67Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 68-69Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 70-71Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 72-73Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 74-75Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 76-77Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 78-79Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 80-81Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 82-83Escape numéro 44 déc 12/jan-fév 2013 Page 84