Escalade Mag n°9 jan/fév 2007
Escalade Mag n°9 jan/fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de jan/fév 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 15,1 Mo

  • Dans ce numéro : les monts du désert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
entree Russan pour cent ssan 34 ibre et les années suivantes sont déterminantes 1987 pour la falaise puisque des visiteurs de renom tombant sous son charme viennent marquer son histoire et développer de nouveaux styles d’escalade. Ainsi, Jacky Godoffe marche sur les traces du fameux Roger Muller en équipant dans la Baume Percée une ancienne ligne d’artif nommée Pour l’amour d’un piaf qui est un souvenir d’un hiver 83 gelé où l’on pouvait faire du patin à glace sur le Gardon. Comme il faisait trop froid pour tirer sur des prises, les grimpeurs avaient décidé d’aller « taper du clou ». Ils aperçurent un oiseau prisonnier d’une coulée de gel et décidèrent d’aller le libérer. Ils bataillèrent plusieurs heures dans les dévers, mais la glace fut fatale à l’animal. La voie équipée par Godoffe est rebaptisée Autoportrait et atteint la cotation magique de 8b+. Un autre passage remarqué est celui d’Alain Renaud qui équipe deux grandes classiques de la bourrinerie moderne : Tabasco et Macumba (7c). marque un tournant dans 1988 la reconnaissance du site. Les arènes de Nîmes accueillent une étape de coupe du monde d’escalade et le championnat de France 1988 est en préparation. L’évènement a lieu en salle, mais les sélections régionales se déroulent en falaise. Or, certaines pointures n’ont pas passé les sélections dans leurs régions respectives. La FFME s’interroge sur la possibilité d’une formule alambiquée mêlant sélections nationales et régionales sur les parties encore inexploitées de la falaise de Russan. Grâce à cette décision naissent en une semaine de nouvelles lignes avec le concours d’un escalademag peuple le D.Dachicourt Thomas Sandri personnage extrêmement discret mais redoutablement efficace : personnage extrêmement discret mais redoutablement efficace : Jean Marc Poirier. L'homme vient en renfort d'une équipe d'ouvreurs surmenés pour offrir un magnifique plateau de compétition. On notera Retraite anticipée (6b), Encore une fois (6c), Calgon (7a+), Samarcande (7b) et surtout Casamance (7b+), qui proposent aujourd'hui encore de beaux mouvements physiques. Jean Marc Poirier. L’homme vient en renfort d’une équipe d’ouvreurs surmenés pour offrir un magnifique plateau de compétition. On notera Retraite anticipée (6b), Encore une Rappel dans la Baume Percée. fois (6c), Calgon (7a+), Samarcande (7b) et surtout Casamance (7b+), qui proposent aujourd’hui encore de beaux mouvements physiques. M ais Mais c'est réellement en 1989 que Russan va gagner ses lettres de noblesse. Un topo assez novateur pour l'époque est édité en parallèle de la création d'un club dynamique, Roc Envol, qui regroupe des acteurs locaux que sont notamment Alain Roubineau, Jean Marc Poirier, Claude et Alain Paul et surtout Médéric Tabard. Ce jeune grimpeur du CAF de Millau, qui a découvert Russan grâce au montpelliérain d'adoption, Pierre Rouzo, est pris d'un coup de coeur pour les dévers orangés à colonnettes encore vierges. L'émulation pendant c’est réellement en 1989 que Russan va gagner ses lettres de noblesse. Un topo assez novateur pour l’époque est édité en parallèle de la création d’un club dynamique, Roc Envol, qui regroupe des acteurs locaux que sont notamment Alain Roubineau, Jean Marc Poirier, Claude et Alain Paul et surtout Médéric Tabard. Ce jeune grimpeur du CAF de Millau, qui a découvert Russan grâce au montpelliérain d’adoption, Pierre Rouzo, est pris d’un coup de coeur pour les dévers orangés à colonnettes encore vierges. L’émulation pendant la compétition et la passion sincère la compétition et la passion sincère dégagée par des grimpeurs comme Alex Duboc le poussent à déménager de la Jonte, où il se sentait isolé, pour venir s'installer à Nîmes et assouvir sa passion de grimpe et d'équipement. dégagée par des grimpeurs comme Alex Duboc le poussent à déménager de la Jonte, où il se sentait isolé, pour venir s’installer à Nîmes et assouvir sa passion de grimpe et d’équipement. (c'est réellement en 1989 que Russan va gagner ses lettres de noblesse. Thomas a fait ses premiers pas en falaise à Russan. À 23 ans, il est représentatif d’une jeune génération de forts grimpeurs, respectueux de ses aînés, profondément passionné, parfois rêveur et fier de « ses » falaises. Au courant des derniers ragots et anecdotes, il progresse aux côtés de sa douce Élodie Valentin. Si sa légitimité c’est réellement en 1989 que Russan va gagner ses lettres de noblesse. Å quant à sa participation à l’élaboration du nouveau topo de Russan avait soulevé quelques polémiques, elle est aujourd’hui pleinement justifiée. L’énorme travail, parfois ingrat, qu’il a entrepris à Russan, et son poste de président du comité départemental FFME, le conduisent désormais à être chargé du rééquipement de la falaise de Seynes.
L I. ; r 4 ï là•i.,. r• - David Dachicourt dans Mur de poussière (6c+).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :