Escalade Mag n°9 jan/fév 2007
Escalade Mag n°9 jan/fév 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9 de jan/fév 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 15,1 Mo

  • Dans ce numéro : les monts du désert.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Ces Monts du desert 16 rip ludiques. Il y avait donc de tout pour ravir un grimpeur. Parfois la journée ne suffisait pas pour assouvir mon désir de verticalité ; notre guide Mohameds’accommodait de mes retours tardifs, à la lueur de la frontale. Tous les soirs, il nous préparait notre repas : pain cuit sous le sable, potée à la viande de dromadaire suivie des trois habituels verres de thé. Ces dernières années nous avons métissé nos cultures, je me suis ouvert à la sieste rituelle des Touaregs et eux à l’escalade. Je dois dire le peuple escalademag Sophie Cabo Didier Pouly et Marc Thillou le jour de l’ouverture (18 février 2006) de la 3 e longueur (5b) de Tahiwin (Poulain). que boire un thé avant de grimper pour revenir dans l’après-midi faire une sieste sous l’ombre d’un acacia est agréable. Le soir, j’apprends à faire mes pains comme eux sous le sable, même si j’entends rire mes amis parce que, inexpérimenté, je ne pétris pas le pain pour qu’il ait la forme d’une belle lune. Vengeance guerrière Targui, je leur rends la pareille lorsque pendu au relais, ils me regardent d’un air malheureux parce qu’ils ont quitté le sol avec l’idée saugrenue de m’imiter. À 29 ans, Sophie travaille comme pisteur secouriste à La Plagne ainsi que comme moniteur de natation à Arrens-Marsous. Depuis peu, elle s’est mise à l’escalade de voies de plusieurs longueurs et avait envie d’en profiter pour faire un beau voyage. Elle découvre donc le Sahara au cours d’un séjour de quinze jours. « J’aime la complicité que Deserts infinis… Dez.sc,Ptee D’une superficie comparable à la France, D'une superficie comparable à la France, l'Ahaggar est riche en parois vierges ; chaque année j'y découvre de nouveaux massifs. L'amitié nouée avec les Touareg m'est devenue indispensable. C'est sûr, je ne compte pas en rester là ! Nous sommes de plus en plus de grimpeurs à partir là-bas, à vous de nous rejoindre ! Rendez-vous donc sous le ciel étoilé du désert quelque part au sud, dans l'infini du silence... l’Ahaggar est riche en parois vierges ; chaque année j’y découvre de nouveaux massifs. L’amitié nouée avec les Touareg m’est devenue indispensable. C’est sûr, je ne compte pas en rester là ! Nous sommes de plus en plus de grimpeurs à partir là-bas, à vous de nous rejoindre ! Rendez-vous donc sous le ciel étoilé du désert quelque part au sud, dans l’infini du silence… l’on peut avoir avec les Touaregs avec ce qu’ils nous apportent en terme de sécurité et de connaissance sur le désert. J’aime retrouver le silence ainsi que l’immersion dans les grands espaces peu modelés par l’homme… ». Aujourd’hui, ses rêves construits dans le désert sont assez nombreux pour réchauffer les veillées d’hiver au cœur du chalet qui l’abrite dans le froid des Alpes.
Stéphane Lozachmeur dans la 4e longueur (5a) de Callipige et Cassiopée, sur les Fesses de la vieille.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :