Escalade Mag n°8 nov/déc 2006
Escalade Mag n°8 nov/déc 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de nov/déc 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 28,1 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Jacky Godoffe

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
entree Bleau Kids Project ibre 34 pouffer et hurler : « mais tu crois quoi ? Tu rêves ma pauvre fille, j’y suis tout juste moi, dans le rouge, et au bout de 15 ans d’efforts » ne vous mènerait à rien et réduirait au contraire votre plan à néant). Deux ou trois séances devraient vous permettre d’accrocher sérieusement votre bien-aimée, à vous de lui trouver ensuite une partenaire de son niveau (niveau inférieur très apprécié également), et de partir petit à petit grimper de votre côté. Au début, laissez-lui votre pull dans son sac à dos : votre odeur la rassurera. Évidemment, ces circuits sont également parfaits pour les ‘tits enfants, et je vous invite à les y accompagner dès que possible. Personnellement, n’étant pas muni de la matière première nécessaire à une expérimentation in vivo, j’ai emprunté deux individus âgés de 10 et 11 ans, très sportifs, mais qui n’avaient pratiquement jamais grimpé, afin de les propulser dans l’univers merveilleux de la forêt. Hugo et Maeva ont testé pour vous le circuit du Rocher St Germain, dont la première partie (environ une trentaine de passages) est très proche du parking, et dont la deuxième est légèrement plus loin dans les bois. De nombreux blocs proposent des variantes (flèches en pointillé), qui sont souvent un peu plus difficiles. Pour les enfants, le problème des blocs morpho se pose avec acuité, car les passages présentent la plupart du temps une seule prise clé, qui n’est pas forcément ni accessible ni utile de la même façon pour tous. Le rôle de l’accompagnant est essentiel : le but est de mettre le moutard en situation de réussite grâce à une petite poussette discrète, ou le soutien du pied qui risque de glisser sur une petite prise. Le peuple EscaladeMag Hugo et Ludo à la parade -pas franchement attentive…- Au final, cet « accompagnement » permet de niveler les différences de niveau et de taille, et globalement, le chérubin se débrouille tout seul. Lors de mon expérimentation, les sujets se sont révélés extrêmement motivés et opiniâtres : la première partie du circuit a été expédiée en 1h30. La deuxième partie n’a pas été suivie avec autant de sérieux, car d’autres circuits (jaune, orange, bleu) croisent le parcours et les enfants ont absolument tenu à tenter des blocs de toutes les couleurs, avant que nous ne soyons chassés par la pluie. Les parents doivent, surtout dans le cadre d’une première, rester vigilants : le circuit est sans danger, mais cela reste une activité où on peut tomber, glisser, se tordre une cheville, se râper les coudes, etc. Encore une fois, l’équipement nécessaire est réduit : un tapis pour éviter de se tordre les chevilles sur les racines, un paillasson pour essuyer les chaussons, un éventuel chiffon pour les prises, sans oublier un goûter et une bouteille d’eau. Préférer un jogging un peu usé, pour cause d’ascension sur les genoux et de descente sur les fesses. Mes enfants de prêt ont pris l’option d’abîmer leurs collants de cyclisme plutôt que leurs survets du PSG, choix auquel je n’adhère pas, mais que je respecte évidemment. Pour en avoir parcouru quelques-uns, ma préférence va aux circuits de la Canche aux Merciers (certes un peu patiné), du Rocher St-Germain et du Rocher Canon. Tous les détails (accès, nombre de blocs…) se trouvent dans les topos tels que : Guide des circuits d’escalade pour enfants en région parisienne. Fédération Sportive et Gymnique du Travail, Commission Fédérale Montagne Escalade, Michel Coquard, Louis Louvel, Jean-Jacques Naëls, dernière édition en juin 2000. Guide d’escalade enfant en région parisienne. Réalisé par la Commission Fédérale Montagne de la FSGT avec la collaboration d’Oleg Sokolsky (Cosiroc), 2 ème édition, septembre 1987. Il paraît que Fontainebleau Magique est très bien, même si plus orienté « débutants adultes » (il propose des jeux dans la forêt). Le souci étant qu’il est en rupture de stock et ne serait plus édité. Fontainebleau Magique, David Atchison-Jones, Jingo Wobbly Topo-Guides (Anglais et Français), 2005. Hugo et Maeva Petiot H ugo (11 ans) et Maeva (10 ans) ont découvert la grimpe en forêt à l’occasion de cet article. Leur expérience sportive (foot et vélo pour Hugo, triathlon et judo pour Maeva) les a sans doute aidés, mais pas autant que leur motivation et leur énergie, surtout que le début du parcours était rendu considérablement glissant car très mouillé. Dorénavant, l’usage du pof n’a plus de secret pour eux, et ils se déclarent prêts à recommencer, même si Hugo est resté dubitatif devant l’efficacité de chaussons tellement usés qu’ils en étaient tout tordus (des protos sortant de l’usine Scarpa, jamais portés !).
Maeva écoute les conseils éclairés de Ludo. 35 111111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :