Escalade Mag n°6 jui/aoû 2006
Escalade Mag n°6 jui/aoû 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de jui/aoû 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : Québec... grimpe au pays du tabernacle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Quebec ‘ rip 12 Mont-Larose (Weir) Claudia Béland dans Brutus (7b+), Val-David. C onnu depuis belle lurette par les grimpeurs de Montréal, le Mont Larose –communément appelé Weir (prononcez « Ouerre ») - gagne en popularité depuis quelque temps. Jadis réservé aux aficionados des grimpes multi longueurs avec protections temporaires (coinceurs), le développement récent de nouvelles voies plus relevées attirent de plus en plus de grimpeurs chevronnés. On a d’ailleurs aperçu le célèbre Chris Sharma y grimper avec de doués locaux. L’endroit recèle assurément de petits joyaux. Mais ici encore, les débutants devront savoir utiliser le Friend ou le Camalot Le peuple EscaladeMag I. Bergeron La Ligne Jaune (4+, 100m), Weir. car peu d’itinéraires équipés sont accessibles sous les 6a. La grande classique du site est sans contredit La ligne jaune (4). Trois longueurs d’un bonheur incommensurable. La première suit un dièdre sur 60m qui nous mène sous un gigantesque toit rocheux. De là, une traversée d’une dizaine de mètres donne invariablement des frissons tant aux premiers qu’aux seconds de cordée. On y effectue un petit pas descendant en contournant un cap rocheux. La dernière longueur passe finalement par une cheminée d’une vingtaine de mètres. N’oubliez pas votre casque car la stabilité de la roche y est quelque peu aléatoire. ACCèS : De Montréal, filer sur l'autoroute 15 nord et emprunter la sortie 60. Au premier feu, tourner à gauche et au second feu, après le viaduc, prendre la droite sur la 364. Un peu avant le village de Weir, emprunter le chemin Larose sur la droite. Les immenses antennes paraboliques blanches indiquent l'endroit. Un stationnement est situé immédiatement après la station de Teleglobe Canada. Dormir : Il existe peu de ressources dans le secteur. Il est recommandé ■ de retourner à Morin-Heights, au sud, ou d'aller dans le secteur du Mont Tremblant au Nord. Accès : De Montréal, filer sur l’autoroute 15 nord et emprunter la sortie 60. Au premier feu, tourner à gauche et au second feu, après le viaduc, prendre la droite sur la 364. Un peu avant le village de Weir, emprunter le chemin Larose sur la droite. Les immenses antennes paraboliques blanches indiquent l’endroit. Un stationnement est situé immédiatement après la station de Teleglobe Canada. Dormir : Il existe peu de ressources dans le secteur. Il est recommandé de retourner à Morin-Heights, au sud, ou d’aller dans le secteur du Mont Tremblant au Nord. M anger : Encore une fois, pas de Manger : Encore une fois, pas de perle cachée ! Pour calmer une fringale, il y a un petit casse-croûte à l'intersection du chemin Larose et de la 364. perle cachée ! Pour calmer une fringale, il y a un petit casse-croûte à l’intersection du chemin Larose et de la 364. Paul Laperrière Il n’a pas été le premier – mais il est certainement l’un des plus marquants. Paul Laperrière est assurément le grimpeur ayant le plus contribué au développement de l’escalade dans la région des Laurentides, particulièrement à Val David. On lui doit de nombreuses premières, désormais devenues des classiques. Actif pendant plus de 3 décennies, soit des années 70 à 90, Paul Laperrière a ouvert plus de 220 voies à Val David uniquement. On lui doit l’ouverture de la majorité des voies de l’aiguille au Mont Condor dont Ochra (6a) et Belzébuth (6a+), qui font aujourd’hui le délice des rochassiers de tout acabit. Décidément dédié à la grimpe, il a fondé, il y a 25 ans, la réputé école d’escalade Passe Montagne. Toujours présent aux abords des parois de Val David, il n’est pas rare de croiser Paul avec un groupe de néophyte qu’il initiera aux joies du vertical. Chapeau mon Paul ! Nadine St-Pierre dans Belzébuth (6a), secteur de l’Aiguille, Val-David.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :