Escalade Mag n°5 mai/jun 2006
Escalade Mag n°5 mai/jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mai/jun 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 21,8 Mo

  • Dans ce numéro : direction Patagonie !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
e co ecogrimpeur n 46 Des outils pour le developpement des sports de nature Les espaces naturels sont aujourd’hui, devenus de véritables enjeux territoriaux tant au niveau de leur protection que de leur développement touristique et récréatif donc économique. la Commission Départementale et le Plan Départemental des Espaces, Sites et Itinéraires relatifs aux sports de nature Les activités sportives de pleine nature se sont le plus souvent développées dans l’indifférence voir en opposition avec les autres acteurs du territoire : gestionnaires, propriétaires, forestiers, chasseurs, naturalistes. Par ailleurs, les activités de pleine nature se développent, on estime actuellement le nombre d’adhérents à 60 000 et 95 000, respectivement pour la FFME et la Fédération française des Clubs Alpins et de Montagne (FCAM). En juillet 2000, les députés en relais du mouvement sportif ont proposé un dispositif permettant le développement maîtrisé des sports de nature comme le canoë-kayak, l’escalade ou encore le VTT grâce à une loi sport. Ainsi selon l’article 50-2 : « Le département favorise le développement maîtrisé des sports de nature. À cette fin, il élabore un plan départemental des espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature […] Il est institué une commission départementale des espaces, sites et itinéraires relatifs aux sports de nature, placée auprès du président du Conseil Général. » n°1 Dans certains départements OUTIL n°1 ou mode d’emploi de la pilotes comme dans la Drôme ou l’Ardèche, le Conseil Général « Commission Départementale des Espaces, Sites et Itinéraires relatifs aux sports de nature ou CDESI ». a mis en place cette commission réunissant des représentants incontournables comme : - les associations concernées par les activités physiques et sportives (les Comités Départementaux de la FFME ainsi que la FCAM de chaque département) ; - les organisations professionnelles ou associatives intéressées par la gestion des espaces et milieux naturels (l’ONF, les associations de protection de l’environnement, les chasseurs, les pêcheurs, les acteurs du tourisme,…) ; - et les élus locaux et services de l’Etat (les élus des communes, des intercommunalités dont les Parcs Naturels Régionaux lorsqu’ils existent, le CG et les représentants de l’Etat). Le Conseil Général installe cette commission qui aura pour mission : la consultation des différents acteurs gravitant autour des sites, espaces et itinéraires. Pour l’escalade, la conciliation devrait déboucher sur la conception d’un plan départementaldans lequel figureront les falaises équipées et accessibles. Précisons que l’activité de la CDESI n’a pas vocation à se substituer aux interventions préexistantes mais se veut être représentative du maximum d’acteurs afin de porter plus loin la voix du sport. cse n°2 Par Cathy Jolibert Certes, mais dans la réalité ordinaire : « QU’EST-CE QUE CELA SIGNIFIE ? » Et bien accrochez-vous car c’est un tantinet compliqué ! oe,..% tees% eu, 41,oves ‘.siét,.s4ses Osetteesse tsse te te w tste* sete " Ose ose eseee• Dans un premier temps, les représentants des Comités Départementaux de la FFME réalisent un inventaire des sites où l’escalade est pratiquée dans le département. Cet inventaire sera exhaustif seulement si tous les acteurs de la pratique le désirent. Prenons un exemple : si les équipeurs et/ou propriétaires ne tiennent pas à reconnaître la pratique dans une falaise afin d’éviter tout développement de l’activité, il n’y aura aucune obligation à l’inventorier. OUTIL n°2 ou mise en place du « Plan Départemental des Espaces, Sites et Itinéraires relatifs aux sports de nature ou PDESI ». Cas de l’escalade. Cet inventaire, appuyé sur une cartographie précise, doit permettre de répondre pour chacun des sitesd’escalade aux questions suivantes : - Le site est-il réglementairement accessible ? Chez qui sommes nous ? Les propriétaires sont ils d’accord ? Le cas échéant, existet-il des conventions pour l’accès et l’utilisation du site ? - Le site est il de qualité ? Est-ce qu’il répond aux normes fédérales d’équipement ? Est-ce que la pratique est sécurisée ? Est-ce qu’il existe des aménagements (stationnement, balisage, …) ? - Le site est il compatible avec les autres politiques publiques et enjeux territoriaux ? Est-ce qu’il existe un arrêté municipal ou préfectoral contraignant la pratique ? Existe-t-il des mesures de protection de l’environnement qui imposent une modification de la pratique ? L’efficacité du plan est fondée sur la mise en cohérence des interventions plutôt que sur leur mise en concurrence. Autrement dit, l’objectif est d’inventorier les falaises pratiquées en s’appuyant sur l’avis et l’expérience de l’ensemble des acteurs afin de réaliser une cartographie des sites d’escalade.Toute modification d’un site inscrit au PDESI (travaux, mesure environnementale, …) devra désormais être soumise pour avis à la CDESI. En outre, l’article 50-3 de la Loi Sport prévoit CDESI et PDESI 1 u
que des mesures compensatoires pourront être prises si les possibilités de pratique sont altérées. Un décret est attendu pour préciser cette possibilité. Intérêts des CDESI/PDESI Actuellement, l'équipement, l'entretien, la mise en place des chemins d'accès et la sécurité dans une falaise sont sous la responsabilité de la FFME, à condition que celle-ci soit conventionnée. Ces actions de développement sont menées à bien, à condition d'en avoir les financements. Or ces ressources financières proviennent de la vente des topos ainsi que du Conseil Général, instance décentralisée et politiquement variable dans le temps. Autant vous signifier que ces financements sont eux-mêmes variables ! Les CDESI par leur représentativité et indépendamment des fluctuations politiques, permettraient : - de décoincer des financements par la présentation d'un projet collectif clair et partagé ; - de réaliser un conventionnement systématique car 1844 falaises équipées ont été recensées en France dont 667 conventionnées ; - d'éviter l'interdiction de certaines falaises puisque inscrites au plan départemental donc officiellement référencées ; - et pourquoi pas de rediscuter de certaines interdictions passées... Conclusion J.F. Wolff que des mesures compensatoires pourront être prises si les possibilités de pratique sont altérées. Un décret est attendu pour préciser cette possibilité. Intérêts des CDESI/PDESI Actuellement, l’équipement, l’entretien, la mise en place des chemins d’accès et la sécurité dans une falaise sont sous la responsabilité de la FFME, à condition que celle-ci soit conventionnée. Ces actions de développement sont menées à bien, à condition d’en avoir les financements. Or ces ressources financières proviennent de la vente des topos ainsi que du Conseil Général, instance décentralisée et politiquement variable dans le temps. Autant vous signifier que ces financements sont eux-mêmes variables ! Les CDESI par leur représentativité et indépendamment des fluctuations politiques, permettraient : - de décoincer des financements par la présentation d’un projet collectif clair et partagé ; - de réaliser un conventionnement systématique car 1844 falaises équipées ont été recensées en France dont 667 conventionnées ; - d’éviter l’interdiction de certaines falaises puisque inscrites au plan départemental donc officiellement référencées ; - et pourquoi pas de rediscuter de certaines interdictions passées… Conclusion Cette commission voudrait participer à l’émergence d’une culture commune en matière de développement maîtrisé des sports de nature ainsi qu’à la gestion des conflits d’usages. Si l’intervention de la CDESI permet d’envisager des solutions durables et contribue à l’élaboration d’une culture commune, elle est cependant coûteuse en temps et engage ses membres. Cette commission voudrait participer à l'émergence d'une culture commune en matière de développement maîtrisé des sports de nature ainsi qu'à la gestion des conflits d'usages. Si l'intervention de la CDESI permet d'envisager des solutions durables et contribue à l'élaboration d'une culture commune, elle est cependant coûteuse en temps et engage ses membres. Aussi la culture « du réflexe grégaire et anarchique du type : « grimpons dans les falaises puisqu’elles sont équipées et ne nous préoccupons de rien d’autre » devra petit à petit s’effacer et le grimpeur en tant que pratiquant pourra réfléchir à son implication : consommateur ou acteur ? Aussi la culture « du réflexe grégaire et anarchique du type : « grimpons dans les falaises puisqu'elles sont équipées et ne nous préoccupons de rien d'autre » devra petit à petit s'effacer et le grimpeur en tant que pratiquant pourra réfléchir à son implication : consommateur ou acteur ? Merci à : - Olivier Reymbaut du Pôle Ressource National des Sports de Nature qui m'a aidé à déchiffrer le Guide Pratique des CDESI/PDESI ; - Eric Garnier du Parc naturel régional du Luberon, source intarissable de bons conseils ; - Marco Troussier, Conseiller Technique National de la FFME, pour « les chiffres et les lettres » ! Merci à : - Olivier Reymbaut du Pôle Ressource National des Sports de Nature qui m’a aidé à déchiffrer le Guide Pratique des CDESI/PDESI ; - Eric Garnier du Parc naturel régional du Luberon, source intarissable de bons conseils ; - Marco Troussier, Conseiller Technique National de la FFME, pour « les chiffres et les lettres » ! Ihteleallem inaxama 137:e. Giffsetin le là montagne aY ele temadaela LA MEDEFLaToDN FRANGAIIIE DE LA MONTAGNE ET GE LIEIICALADE AVEC LAPPUI 6V COMTE CIEJAARTEMENTAL LIU ELAII•RMIN PREINEirrE DIMANCHE 11 JUIN 2006 à partir de 10 H sur site LICENCIES - Gratuit NON LICENCIES 2 euros i3(AL ait:Ji-UN/For Isace



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :