Escalade Mag n°5 mai/jun 2006
Escalade Mag n°5 mai/jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mai/jun 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 21,8 Mo

  • Dans ce numéro : direction Patagonie !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
d D’antan Naissances de la presse d’escalade française (partie 3/3) Pour clore cette trilogie consacrée à 30 années de presse d’escalade française, nous allons évoquer la naissance des titres spécialisés au milieu des années 90. Comme on l’a vu, Vertical ou Alpinisme & Randonnée traitaient autant, si ce n’est plus, de montagne que de grimpe sportive. Il faut attendre le début de l’année 1994 pour qu’un bimestriel entièrement consacré à l’escalade paraisse. Vous avez deviné son nom car le titre existe encore et fait preuve, mine de rien, d’une belle longévité ! Au sommaire du premier Grimper : deux articles sur La Loubière et Lourmarin (coïncidence ou concurrence : au même moment, Vertical proposait également un article sur cette falaise 1 ! ), des textes plus didactiques sur l’assurage dynamique, la construction d’un pan, la force des doigts ou encore un test de chaussons. 44 J Grimper n°2, 1994. Malgré un portfolio présentant des photographes d’horizons variés (avec des signatures aussi prestigieuses qu’Epperson, Munilla ou Zak), l’iconographie est en baisse par rapport à l’excellent Vertical, déjà fort de 10 années d’expérience dans la presse et au positionnement indéniablement plus haut de gamme. La qualité rédactionnelle ne vaut également pas celle de leur aîné grenoblois. Malgré la présence d’un jeune journaliste efficace (qui aiguisa sa plume à… Vertical !), Laurent Belluard, au poste de rédacteur en chef, un certain amateurisme transparaît à travers les colonnes de Grimper. Certains trouvent sympathiques ce côté « fanzine » : tutoiement, anecdotes -pas toujours croustillantes ! -, ragots du milieu aixois, petites phrases… On a l’impression de lire un magazine fait par les potes pour les potes ! 1- Vertical n°67, avril 1994, « Aix capitale de la grimpe » 2- Grimper émanait d’un partenariat entre les Éditions du Solaise et Nivéales. Depuis le début 1999, Nivéales possède désormais intégralement le titre. Les Éditions Nivéales furent créées en 1993 pour le lancement de Snowsurf, le premier magazine français de snowboard. 3- Grimper n°6, janvier/février 1995. Dans l’édito de ce numéro, Edlinger prévient pourtant qu’il a « beaucoup moins d’énergie une plume à la main que sur le rocher ». Par Florent Wolff Appuyée dès le début par les Éditions Nivéales 2, l’initiative, osée et louable, voit sa pérennité avérée. Et il suffit de comparer les premiers numéros aux actuels pour entrevoir l’ampleur des progrès réalisés par Grimper. Au cœur de l’année 1995, après plusieurs mois de rumeurs (« Edlinger va sortir un magazine ! »), Vertical, déjà éditeur du magazine éponyme, lance Roc’n Wall, avec Edlinger comme rédacteur en chef ! Détail amusant : au début de cette même année 95, Edlinger était le rédacteur en chef « invité » de… Grimper n°6 3 : Roc’n Wall n°1, 1995. Roc’n Wall n°26 1999. visiblement, l’expérience lui avait plu, et sa formation n’en fut que plus réussie ! Comme pour Vertical dix ans auparavant, le premier Roc’n Wall frappe les esprits : dos carré collé, papier épais et iconographie réussie, et bien sûr la caution « idéologique » d’Edlinger en charge d’incarner « l’esprit de la grimpe » 4. Un magazine très agréable mais dont le positionnement éditorial n’est pas sans ambiguïté vis-à-vis de Vertical qui continue d’exister et d’aborder l’escalade alors qu’on imaginait qu’elle allait désormais être la chasse gardée du petit frère Roc’n Wall. Une concurrence inéluctable s’installe donc entre les deux titres pourtant issus du même groupe, Vertical ne pouvant prendre le risque 4- « L’esprit de la grimpe » est le sous-titre de Roc’n Wall. 5- En 1999, les chiffres de l’Ojd (Association pour le Contrôle de la Diffusion des Médias) annoncent 18 000 ventes mensuelles pour Roc’n Wall contre 16 000 pour Grimper. Chiffres cités dans L’escalade libre en France, Olivier Aubel, L’Harmattan 2005.
d’une perte de son lectorat en ne conviant plus l’escalade rocheuse dans ses colonnes. Enfin, Roc’n Walla quelque part pêché par excès d’exigence : le magazine se vendait bien 5 mais coûtait trop cher à la fabrication (le prix de la qualité ?), et ses recettes publicitaires étaient trop modestes. « Le chiffre, c’est bien, la marge, c’est mieux ! » analyserait une société d’audit… Ultimes évolutions en date de la presse d’escalade : l’arrivée des magazines gratuits. Inspirés par le paradigme du libre accès à l’information, modèle largement idéologisé par internet, et compte tenu du coût très élevé de la distribution en kiosques, cette presse d’un nouveau genre commence à voir le jour dans le milieu outdoor, notamment avec Escape ou Quechua Magazine. En février 2005 paraît Résine, magazine d’escalade « offert » (mais qui revendique une « valeur [contestable] de 4 € ») à l’iconographie aussi faiblarde que le flou de sa ligne éditoriale : sa parution cessera d’ailleurs trois mois après, lors de la sortie d’un second numéro pourtant en amélioration. Résine n°1, 2005. J La société éditrice, Challengia, est désormais en liquidation judiciaire et les abonnés de la première heure risquent de terminer lésés… Le postulat économique de la gratuité des médias repose principalement sur leur capacité à séduire des annonceurs, ce qui finalement n’est pas si différent des magazines payants qui ont tendance à subir une dépendance accrue à la publicité. Enfin, comment ne pas citer le magazine que vous avez entre les mains, EscaladeMag, que nous espérons le plus éternel possible ! bA e RETROUVEZ TOUTES LES PRISES FREES1 ONE SUR NOTRE NOUVEAU SITE DE VENTE EN LIGNE VilAIW.FREE.STONE.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :