Escalade Mag n°5 mai/jun 2006
Escalade Mag n°5 mai/jun 2006
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°5 de mai/jun 2006

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 21,8 Mo

  • Dans ce numéro : direction Patagonie !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Argentine rip C’est beau… Comme l’Amérique, et nous y sommes, il n’y a aucun doute à ce sujet. Ce n’est pas à Buenos Aires que ce sentiment est le plus flagrant mais à l’intérieur du pays. Beaucoup de détails rappellent le continent cousin du Nord, comme la signalisation routière, les contres allées poussiéreuses bordant les routes et menant aux bars et autres motels, les routes secondaires en terre parcourues par d’innombrables très vieux pick-up datant des années 60 voir 50… On se croirait aux US dans les sixties ! Avec bien sûr, le côté Latin, plus chaud, moins rigoureux… Mais la beauté se trouve surtout dans la nature et les contrastes qu’elle réserve à des citoyens gaulois comme nous. Autour de Bariloche, vous pouvez passer de la steppe semi désertique à la forêt humide en moins de cent kilomètres. La ville est située contre le flanc Est des Andes, à quelques encablures de la frontière chilienne. Le mauvais temps vient toujours du Pacifique en survolant les montagnes pour venir mourir dans la plaine qu’annonce Bariloche. Résultat, certaines vallées à l’Ouest reçoivent plus de deux cents jours de pluie par an, alors que la steppe de l’Est est désertique… Il y a du granit à l'Ouest et du basalte à l'Est... Ça grimpe... Mais pas seulement. Il serait dommage de ne venir ici que pour rester le nez collé sur le caillou tant il y a de belles choses à faire... Rafting, kayak, randonnée, VTT, pêche et ballade à cheval ! Moi, le plus grand frileux du Sud-Est, je me suis même payé la descente de la rivière Manso, cotée 3-4, en Duckie (petit kayak gonflable)... Avec un bain forcé comme bonus ! ! Tout ça pour être devant les « rafts » avec Martin (le cameraman) et faire des photos. Mais j'ai tellement eu peur de me faire emporter dans les rapides que je n'ai guère eu le temps d'avoir froid ! En tout cas, c'est physique ce genre de ballade et heureusement qu'il y a quelques repos entre les crux pour admirer la forêt primaire, vierge, sauvage, presque tropicale. Autre activité incontournable : une rando à cheval au coucher du soleil ! Bref, il n'y a pas que l'escalade pour visiter une région et pas d'excuses car il y a, à Bariloche, une multitude d'organisations capables de vous faire découvrir tous les plaisirs outdoor. argentine arge Il y a des forêts à l’Ouest et la pampa à l’Est… Tous ces contrastes accentuent la beauté naturelle de la région. 14 lepscalded’escaladeMag Le peuple EscaladeMag... Il y a du granit à l’Ouest et du basalte à l’Est… Ça grimpe… Mais pas seulement. Il serait dommage de ne venir ici que pour rester le nez collé sur le caillou tant il y a de belles choses à faire… Rafting, kayak, randonnée, VTT, pêche et ballade à cheval ! Moi, le plus grand frileux du Sud-Est, je me suis même payé la descente de la rivière Manso, cotée 3-4, en Duckie (petit kayak gonflable)… Avec un bain forcé comme bonus ! ! Tout ça pour être devant les « rafts » avec Martin (le cameraman) et faire des photos. Martin Finster dans un 6c du secteur Pan dulce à Valle Encantado. Pere Vilarasau Mais j’ai tellement eu peur de me faire emporter dans les rapides que je n’ai guère eu le temps d’avoir froid ! En tout cas, c’est physique ce genre de ballade et heureusement qu’il y a quelques repos entre les crux pour admirer la forêt primaire, vierge, sauvage, presque tropicale. Autre activité incontournable : une rando à cheval au coucher du soleil ! Bref, il n’y a pas que l’escalade pour visiter une région et pas d’excuses car il y a, à Bariloche, une multitude d’organisations capables de vous faire découvrir tous les plaisirs outdoor.'-ge ; fr. at vb= II tb.•, Personnage incontournable de la région, espagnol expatrié à Villa Llanquin, je lui demande pourquoi il est venu vivre ici ? « Aucune idée… C’est comme ça… J’ai beaucoup voyagé et un jour, j’ai eu une famille, de bons amis, une maison et une voiture ici ! Bariloche est un endroit génial comme rarement dans l’Amérique du sud. Proche de la ville, du rocher, de l’eau, de la neige… C’est un bon cocktail ! La qualité de vie est très saine, comme le sens de l’humour des gens du pays, bref, c’est une vie qui donne la santé ! ! En plus, comme grimpeur/équipeur, il y a du potentiel pour plusieurs vies, juste à côté de la maison, en escalade sportive ou en big-wall et de belles explorations à vivre… Tout ça me semble faire de bonnes raisons d’y rester… Non ? » Pere, qui passe 70% de son temps d’escalade à équiper, a créé environ deux cents voies dans la région. C’est un besoin pour lui, un besoin pour garder la motivation, le besoin de faire toujours de nouveaux mouvements.• Or
ntine Suivez le guide... Suivez le guide… Valle Encantado Le secteur majeur de la région est Valle Encantado (prononcez « Vajé ») : un immense massif de basalte coupé par la vallée de la rivière Limay. Il y a « officiellement » une centaine de voies et les locaux comme Pablo Pontoriero ou Pere Vilarasau ne sont pas en reste pour équiper de nouveaux challenges. C’est donc là que nous avons fait nos premiers pas… Et au début, ça fait drôle tellement ce rocher semble fragile et léger. J’irai même Chris Lindner libère Pito Catala (8a+), Villa Llanquin. à dire qu’il est assez « péteux » par endroits… ! Il faut dire aussi qu’il n’y a pas autant de passage dans les voies ici qu’à Railey ou Kalymnos… Est-ce un mal ? Mais rassurezvous, passée cette impression, ça tient et plutôt bien. Les formes proposées par la nature sont lunaires ! Ce caillou fut liquide à une époque très lointaine et ça se voit ! Il n’y a ni calcites ni stalactites mais dans certains murs, les colonnes sont présentes, formées par la solidification de cette pâte, un peu comme la cire de bougie sur une vieille bouteille… Dès la première séance, les mutants ont tout de suite posé les dégaines dans les projets, avec l’accord des grimpeurs locaux et il ne fallut pas beaucoup de journées pour que la voie la plus dure d’Argentine Reaction Indirecta (8c/c+), beau petit bombé criblé de trous, tombe dans les mains d’Alex Chabot et Chris Lindner. 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :